L’euro a 20 ans : la stabilité gagnée, les défis à relever demain

03 Apr 2019
Economie
20 ans de l'Euro : stabiilité et défis de demain

La monnaie européenne a fêté ses vingt ans le premier janvier 2019. Un rapport de la Banque de la France paru début avril 2019 fait le point sur 20 ans de monnaie commune et pointe les défis qu’elle va rencontrer dans l’avenir. On l’a lu pour vous et on vous explique.

La baguette de pain comme comparatif

L’euro, selon le gouverneur de la Banque de France François Villeroy de Galhau, a apporté la stabilité, celle des prix et des changes.

Dans le rapport on peut lire que dans la zone euro l’inflation moyenne a été de 1.7% « soit près de trois fois moins que durant les vingt années précédentes ». Le prix de la baguette en France est donné en exemple : elle valait 0.67 euro fin 2001 et 0.90 euro fin 2018, soit 30 % de hausse en 17 ans « ou plus 1.6 % par an en moyenne, moins que l’inflation d’ensemble de 1.4 % ». Mais le temps nécessaire de travail nécessaire pour acheter cette même baguette a, lui, baissé de 9%.

Une question de perception

L’euro a facilité les voyages en Europe : plus besoin de changer ses devises avant de partir. Cette monnaie a aussi aidé les entreprises à exporter : 34.2 % des échanges commerciaux mondiaux est en euro (40% sont en dollar).

L’euro a aussi permis, selon le rapport a augmenté le pouvoir d’achat moyen des Français de 20 % mais le problème reste la perception, qui peut faire croire le contraire. En effet en France les dépenses dites contraintes comme celle du logement sont plus importantes que dans d’autres pays de la zone euro.

L’euro a aussi permis de baisser les coûts de financement pour l’État, les entreprises et les particuliers. Les taux sont en effet très bas. Et qui dit plus de financements dit aussi croissance et plus d’emplois créés.

« Relever les défis à venir »

François Villeroy de Galhau indique aussi que même si nous avons une monnaie de confiance « l’Europe doit encore se mobiliser pour relever les défis à venir ». Et ces derniers sont nombreux comme renforcer l’union bancaire, avec un marché unique bancaire protecteur contre les aléas financiers, une meilleure utilisation de l’épargne qui aille vers les entreprises et notamment celles innovantes, « renforcer le rôle internationale de l’euro » dans les échanges commerciaux.

Notre actualité
Nous avons pu récupérer la note interne sur les niches fiscales, demandée par le député Joël Giraux, responsable de la commission du contrôle…
18 avr 2019
Economie
Le Brexit semble être une véritable aubaine pour le marché de l'immobilier français annonçant le retour prochain de nos compatriotes, mais aussi l'…
16 avr 2019
Economie
Nos dossiers
Aussi appelé crédit communautaire ou "Peer to Peer", le prêt entre particuliers fonctionne de la même façon qu'un crédit auprès d'un établissement…
19 avr 2019
Economie
Avec l’apparition des nouvelles technologies, on constate une évolution de la part des différentes entreprises dans la manière de s’adresser aux…
18 avr 2019
Rachat de crédit