En 2016, le prêt à taux zéro (PTZ) profite à 100 000 nouveaux propriétaires

13 Apr 2017
Immobilier

Les refontes du prêt à taux zéro en 2016 lui ont permis de faire un bond de 70% par rapport à 2015. L’objectif du gouvernement de 120 000 prêts est donc partiellement atteint.

Des changements en 2016 qui fonctionnent pour le PTZ

Afin d’élargir la distribution de cette aide aux primo-accédants, le prêt à taux zéro a connu sa neuvième version avec des plafonds de ressources rehaussés et des conditions adoucies.

Le PTZ de 2016/2017 permet donc d’assurer :
  • Le financement de 40% de l’achat d’un logement (contre 18 à 25% auparavant)
  • Les durées et les différés de remboursement allongés de 5 à 15 ans
  • L’étendue à tout le territoire français pour les logements anciens
  • La possibilité de financer l’achat d’un bien ancien avec travaux représentant au moins 25% du montant global de l’acquisition

La bonne surprise, c’est que le prêt à taux zéro pour travaux a trouvé son public dans l’ancien et la vielle pierre. Un PTZ sur 4 aura servi à financer l’acquisition d’une résidence principale dans l’ancien.

Le prêt à taux zéro en quelques chiffres

Environ 100 000 crédits à taux zéro ont été accordés en 2016. Ce qui représente un bond de 70% par rapport à 2015 où environ 60 000 PTZ ont été souscris. Parmi les quelques 100 000 ménages français concernés, 58% d’entre eux sont des employés ou des ouvriers et 14% sont des cadres.

Ainsi, sur 264 mois, le montant moyen des PTZ accordé s’est établi à 65 642 € (soit 27% de plus qu’en 2015) dans le neuf contre 48 835 euros dans l’ancien. En résumé, 33 % des primo-accédants en ont bénéficié en 2016 contre 23 % en 2015.

Maintien d’un dispositif efficace

L’investissement dans la primo-accession ayant besoin de stabilité et de visibilité, un rapport parlementaire recommande de stabiliser les règles d’octroi du PTZ, au moins jusqu’au 31 décembre 2018. En effet, il est important de pérenniser un tel dispositif qui a fait ses preuves et a permis de relancer l’accès à la propriété.

De plus, les députés notent que les aides à l’accession à la propriété gagneraient à être territorialisées. Ce qui se traduirait par une meilleure articulation des aides nationales et locales. Cela permettrait de faire du soutien à l’accession un véritable outil de la politique locale.

Cas concret sur l'utilisation du prêt à taux zéro

Prenons l’exemple de Guillaume et Claire, un couple avec 2 enfants à Amiens dont les revenus sont de 2000€/mois.
Ils souhaitent acheter une maison à rénover à 100 000 € + 50 000 euros de travaux sans apport.
Ils ont donc droit à un PTZ de 60 000 euros et commencerons à le rembourser au bout de 15 ans.

Grâce au crédit à taux zéro, ils ont obtenu 25 000 € de plus pour rénover la maison.

Notre actualité
Selon une enquête réalisée par OpinionWay en début d'année, 61% des personnes entre 18 et 34 ans interrogées ont déclaré avoir fait appel aux…
26 mar 2019
Immobilier
Ce premier trimestre 2019 est chargé en actualités immobilières entre les taux bas, les prix qui montent, les nouvelles tendances comme la LOA…
19 mar 2019
Immobilier
Nos dossiers
Plusieurs facteurs déterminent le niveau du taux d’un crédit immobilier. La banque prêteuse va d’abord tenir compte du taux directeur de la Banque…
26 mar 2019
Crédit immobilier
Il existe différents frais auxquels les héritiers devront faire face s’ils font appel à un notaire (ce qui est obligatoire à moins que la totalité de…
22 mar 2019
Economie