Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
Amazon Pay débarque en France
  Digital

Le géant du e-commerce Amazon annonce l’arrivée de l’Amazon Pay pour finaliser et payer ses achats en ligne. La nouvelle plateforme vient concurrencer Paypal.

 

Paypal était, jusqu’à lors, le leader du paiement en ligne. Ce n’est plus le cas aujourd’hui puisque mardi 18 avril 2017, Amazon a lancé lui aussi sa plateforme de paiement privée : l’Amazon Pay qui permet de finaliser ses achats en ligne.

Amazon Pay, comment ça marche ?

Ce nouveau concept est une option qui apparait à la finalisation d’un achat sur internet. Il permet de payer rapidement sur Amazon grâce à l’enregistrement de vos données bancaires sur votre profil privé.

Une fois vos coordonnées bancaires renseignées sur le site mère, vous aurez la possibilité de payer rapidement et automatiquement sur tous les sites partenaires acceptant la nouvelle plateforme. Un gain de temps important pour les consommateurs.

Quelques entreprises de renom ont déjà choisi d’intégrer cette option de paiement. On citera la plateforme « Doctipharma », le magasin « Colette » ainsi que la boutique en ligne de « Nature et Découvertes ».

A noter que ce système s’adapte aux sites comme aux mobiles. Sans nuls doutes que d’autres enseignes verront en l’Amazon Pay une opportunité économique.

Le futur réflexe des consommateurs ?

Guilio Montemagno, responsable d’Amazon Pay en Europe explique « Notre objectif est de créer un réflexe Amazon Pay, quel que soit le site où l'on fait des achats. Nous offrons aux marchands partenaires un service sûr et une marque qui est bien connue des internautes ».

Par ces déclarations, Amazon souhaite profiter de l’image de confiance que l’entreprise s’est construite. Il est en effet le seul à posséder les coordonnées personnelles et bancaires et assure un risque nul de fuites de données personnelles.

Que gagne Amazon à partager sa technologie ?

Avec une contrepartie financière, Amazon a décidé de partager son outil au plus grand nombre. En effet, le leader mondial du e-commerce touchera une commission entre 1,4 et 3,4% du montant total de la commande.

« Nous voyons Amazon Pay comme notre investissement sur Amazon Web Services, notre service d'hébergement en ligne. Il s'agit d'outils que nous avons déjà développés pour nos propres besoins dans l'e-commerce, et que nous proposons désormais à d'autres entreprises » explique Giulio Montemagno.

De plus, il récupère 25 centimes à chaque vente réalisée par ce moyen de paiement.

Paypal, un concurrent de taille.

« Paypal » reste à ce jour le leader du payement en ligne. En effet, si Amazon Pay possède 33 millions de clients (premier lancement timide en 2013), Paypal en compte pas moins de 200 millions.

Paypal a la particularité et l’avantage de ne pas faire de e-commerce, il est juste un moyen de paiement en ligne contrairement à Amazon qui risque de faire concurrence avec les e-commerçants utilisant sa solution. Avec la solution de paiement Amazon, une entreprise e-commerce pourra bénéficier de l'image de marque d'Amazon comme gage de confiance, mais en contrepartie, elle devra verser une commission à chaque vente réalisée, ce qui peut constituer un frein pour certaines entreprises qui souhaitent franchir le pas.

De plus, d’autres concurrents directs pourraient être un frein à cette solution de paiement. On citera l’« Apple Pay » d’Apple ou l’« Android Pay » de Google. En effet, près de 2 millions de sites intègrent déjà ces options de paiements. Il existe même la possibilité de payer dans certains magasins avec ces outils.

Amazon réfléchirait à d’autres moyens de paiements. Les comptes bancaires de leurs clients pourraient être crédités en liquide, en déposant leurs espèces dans les magasins partenaires. Cette initiative est actuellement testée aux Etats-Unis.

Pierre E

Twitter icon
Facebook icon
Google icon