Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
Arnaques bancaires par e-mail, comment les reconnaître ?
  Banque
Arnaques bancaires par e-mail, comment les reconnaître ?

Les arnaques par e-mail pour obtenir les données bancaires des particuliers sont devenues des pratiques très répandues. La meilleure arme pour se protéger contre la cybercriminalité, c’est d'apprendre à reconnaitre les signes d'escroquerie en ligne.

Les arnaques visant à obtenir les données bancaires des particuliers sont très nombreuses depuis plusieurs années. Même si certains voient venir la fraude au moindre coup d'œil, d'autres ont parfois plus de mal à savoir identifier les signes et se font malheureusement abuser. Il serait bien idéaliste de penser que l'on puisse venir à bout de ces tentatives d'escroquerie en ligne. La meilleure arme pour se protéger sera donc d'apprendre à reconnaître les signes, et si on le souhaite, de dénoncer les escrocs.

Qu'est-ce que le phishing ou l'hameçonnage ?

Ce type d'e-mail utilise l'identité de grandes sociétés pour se faire passer pour elles afin de récupérer vos mots de passe ou données bancaires. Bien souvent, il s'agira de grands groupes comme EDF, le service des Impôts, la CAF, les opérateurs internet... Le message est régulièrement le même : « vous pouvez bénéficier d'un remboursement suite à un trop-perçu et il suffirait de cliquer sur le lien pour être remboursé ».

Bien évidemment, tout ceci est faux. L'adresse de l'utilisateur pourra ressembler à s'y méprendre à une adresse professionnelle, le logo sera présent, et l'identité visuelle de l'e-mail sera la copie conforme d'un véritable message. Pourtant quelques astuces permettent de voir la faille : le nom de l'expéditeur ou l'objet du message alléchant comme « un remboursement nécessite une action de votre part », une adresse d'expéditeur inconnue comme « ksdjhslrou@impots.fr », des fautes dans la rédaction du texte, des variations dans la police du texte, un style d'écriture avec des tournures étranges. Bref, autant de signes qui devraient vous mettre la puce à l'oreille.

Comble de l'ironie, il arrive même parfois que l'on vous fasse croire que votre établissement bancaire vous annonce que vous avez été victime d'une escroquerie et qu'il souhaite donc vous rembourser la somme qui vous aura été volée.

Que faire contre le phishing ou l'hameçonnage ?

Alors que faire ? La première règle à respecter est de ne cliquer sur aucun lien, de n'appeler aucun numéro, de ne pas répondre. Si c'est trop beau pour être vrai, c'est que c'est certainement faux. Si le doute persiste, connectez-vous à votre compte client sur le site de l'organisme en question (votre compte EDF en ligne par exemple) en passant directement par votre navigateur pour aller sur le site officiel de l'entreprise. S’il y a quelque chose de nouveau concernant vos paiements, vos informations bancaires ou autre à mettre à jour, vous aurez forcément un message ou une notification dans votre espace personnel.

N'hésitez pas non plus à garder un œil sur vos relevés de compte, si vos données bancaires ont été volées, vous pourrez observer des paiements sortants (même de petites sommes) vers une destination inconnue. Si c'est le cas, prenez rapidement contact avec votre banque pour connaître la destination de la dépense et éventuellement alerter votre organisme bancaire sur le fait que vous n'êtes pas à l'origine de ces paiements.

Les arnaques de brouteurs

À la différence du phishing, les arnaques de brouteurs ont pour but de vous faire rêver, faire vibrer votre corde sensible. Il peut s'agir de l'annonce d'un gain d'argent important, d'une proposition d'investissement, d'un appel à l'aide d'un soi-disant proche bloqué à l'étranger, d'une demande de don au nom de la religion ou autres. Le message dans l'e-mail contient souvent des fautes, des phrases mal tournées, des raisonnements étranges.

Une nouvelle fois, personne n'a jamais rien gagné de cette façon, bien au contraire, certaines personnes se sont fait abuser et manipuler et ont accepté de verser des sommes importantes durant des années. Si vous souhaitez faire un don, adressez-vous à une association que vous connaissez, mais ne cédez pas aux sirènes de ces escrocs sans scrupules. Par ailleurs, sachez qu'il est très difficile de récupérer son argent même en déposant plainte dans ce type de cas, ne prenez donc aucun risque.

Dénoncer une escroquerie en ligne

Dans la lutte contre la cybercriminalité, les internautes sont d'une grande aide pour permettre de répertorier les arnaqueurs. Lorsque vous recevez un e-mail suspect, vous avez la possibilité de le signaler comme « tentative d'hameçonnage » ou encore « e-mail frauduleux » auprès de l'entreprise qui gère votre compte de messagerie. Le gouvernement propose également un service pour signaler les arnaques sur la toile. Même si ce fléau est difficile à stopper, ces services permettent de constituer une base de données qui leur donne la possibilité de répertorier les expéditeurs envoyant des e-mails

Lucie.B

Twitter icon
Facebook icon