Banque : Utilisation et évolution des applications bancaires

18 Sep 2019
Digital

Applications bancaires : utilisation

La relation des banques avec leurs clients a évolué notamment par le biais des applications. Mais quelles sont les applications qui séduisent le public ? L’utilisation de ces services change-t-elle la relation à la banque ? Réponses…

Un nouveau réflexe pour les clients

Les clients des banques sont très nombreux à posséder un smartphone et ils sont également très nombreux à avoir opté pour un suivi de leurs produits bancaires par le biais des applications mobiles. Selon Médiamétrie, ce ne sont pas moins de 43 millions de personnes qui consultent chaque mois leurs applications de finances à distance. Selon Challenges, 68% des Français se connecteraient chaque jour à leur application bancaire.

Pourtant, les Français ne semblent pas pleinement comblés par les services en ligne proposés par leur établissement bancaire malgré les efforts de ces derniers pour proposer des applications toujours plus adaptées à la demande du public.

L’ergonomie, la réactivité ou les différentes fonctionnalités sont variables d’un établissement à l’autre, et si les notes données sur les applications sont variables, il est difficile de pointer du doigt ce qui pousse les votants à baisser leur note.

Bien souvent, les néobanques s’en sortent mieux que les applications des banques traditionnelles et elles proposent parfois bien moins de fonctionnalités. Il semble donc que les établissements bancaires aient encore un grand effort à faire pour satisfaire leur clientèle qui ne semble plus souhaiter se déplacer en agence : en effet deux personnes sur trois s’estiment mal accompagnées par leur conseiller.

Il n’est donc pas étonnant que les Français favorisent la gestion de leur finance de façon autonome puisque les informations seront disponibles à tout instant et que l’accompagnement des banques ne leur convient plus.

Les finances personnelles au premier plan

Les applis bancaires proposent de nombreux services, mais la gestion des finances personnelles reste l’utilisation numéro un de ce type d’application. En effet, si auparavant il fallait conserver ses tickets de caisse, prendre en note ses dépenses et attendre le relevé de compte à la fin du mois pour faire le point sur ses dépenses et ses rentrées d’argent les choses sont beaucoup plus simple aujourd’hui.

D’un simple coup d’œil l’application permet d’avoir un aperçu de ses dépenses et de ses rentrées d’argent ainsi que sur le solde restant, une façon pratique et intuitive de gérer son budget à n’importe quel moment.

Cependant, comme nous l’avons vu plus haut, toutes les applications fournies par les banques ne proposent pas toujours les fonctionnalités dont on souhaiterait profiter. Pour pallier cette problématique, il existe aujourd’hui des applications appelées agrégateurs de comptes comme Bankin'.

Ces applications sont justement conçues pour proposer les services qui ne se trouvent pas sur d’autres applications bancaires. Il devient alors possible d’y entrer ses accès à ses différents comptes (courant, épargne, livret…) dans différentes banques et de profiter de la gestion complète de ses finances depuis une seule application.

Voir comment est reparti l’argent

L’une des fonctionnalités très appréciées chez l’agrégateur bancaire est la possibilité de profiter de statistiques permettant d’avoir un aperçu complet de la répartition de son argent à travers diverses catégories comme le logement, les courses, les divertissements, et les frais bancaires.

En effet, si ces derniers sont peu mis en valeur sur les applications proposées par les banques, il devient beaucoup plus facile sur un agrégateur de se rendre compte de ce que l’on paie comme frais bancaire à l’année.

D’ailleurs, les agrégateurs proposent également de mettre en place des alertes sur des dépenses excessives par exemple, afin de mieux contrôler son budget si l’on a l’habitude de ne pas trop prêter attention au montant de son découvert.

Les agrégateurs rencontrent un franc succès auprès des possesseurs de smartphone puisque selon Julien Maldonato, associé conseil Innovation chez Deloitte, interrogé par Les Echos : «Le succès des agrégateurs comme Bankin' et Linxo auprès de bientôt un Français sur cinq s'est construit sur les carences et faiblesses de la banque traditionnelle : notamment la lisibilité».

L’épargne nouvelle génération

Plus que les applications permettant de gérer ses finances personnelles, certaines applications se sont spécialisées dans la gestion de l’épargne. En effet, il est bien connu que les Français s’y connaissent peu en produits bancaires et que les plus jeunes auront du mal à mettre en place une épargne.

Ainsi, certaines applications se sont spécialisées dans la mise en place d’une épargne en ligne facile et ludique pour permettre à chacun d’atteindre la somme souhaitée pour mener à bien un projet. Cela étant, le taux de ces applications restera très faible et ne dépassera pas les 1%, mais ce n’est pas moins que le livret A et ses 0,75%.

Les escrocs ont adopté de nouvelles techniques pour voler de l’argent aux épargnants : ils créent des faux sites internet en dupliquant des vrais…
07 oct 2019
Digital
Nombreux ont cru en la cryptomonnaie dès son apparition, d'autres ont pensé que le grand public ne s'y intéresserait pas. Pourtant les…
01 oct 2019
Digital
Le souplex est un terme inventé à partir du mot duplex. Le duplex présente une partie au rez-de-chaussée et une partie à l’étape. À l’inverse,…
07 oct 2019
Crédit immobilier
Qu’est-ce-que le coworking ? Le coworking, ou bureaux partagés est un mode de travail partagé entre plusieurs personnes travaillant sur des…
30 sep 2019
Economie