Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
Budget 2018 : Ce qui change pour les français
  Economie
Budget 2018 : Ce qui change pour les français

Plusieurs mesures fiscales du président Macron vont être adoptées dans le premier budget du quinquennat. Elles toucheront le budget de nombreux français.

Tour d'horizon sur ce qui va changer en matière de fiscalité

Ce mercredi 24 Octobre, une première lecture de la partie recette du projet de loi finance 2018 a été soumis aux députés de l'Assemblée Nationale. Ce projet de loi subira peut-être quelques ajustements puisqu'il sera par la suite soumis au Sénat qui devra à son tour procéder à un vote. Néanmoins, les grandes lignes et les principales réformes ont été établies et on peut d’ores et déjà se projeter sur ce que sera le premier budget du gouvernement Macron l'année prochaine. Plusieurs changements toucheront donc le budget de nombreux français. Nous avons dégagé les principaux points à retenir en tentant de les simplifier.

Remplacement de l'ISF par l'IFI
L'Impôt de Solidarité sur la Fortune sera remplacé par l'Impôt sur la Fortune Immobilière. Les impôts pour les hauts revenus possédant des biens immobiliers seront donc exclusivement consacrés à ses derniers. Pour être plus précis, ce sont les patrimoines immobiliers représentants plus de 1,3 millions d'euros qui seront taxés chaque année entre 0,5% et 1,5%. Une décision qui fait gronder les agences immobilières spécialisées dans les biens de luxe. Cela étant, une taxe concernant les autres biens de grande valeur pourra également être mise en place. Le but ? Faire revenir les français, lassés de payer l'ISF. Le Ministre de l'Économie déclarait récemment au journal Le Monde : « En supprimant l’impôt sur la fortune sur le patrimoine financier, nous remettons 3,2 milliards d’euros dans l’économie française ».

Suppression de la taxe d'habitation
C'est une nouvelle qui a réjoui de nombreux ménages. La suppression de la taxe d'habitation entrera en vigueur en 2018 et l'opération s'étendra jusqu'en 2020. Un événement pour le pouvoir d'achat des 80% de français concernés par cet abattement. En effet, on calcule que les foyers qui pourront en bénéficier gagnent jusqu'à 2500€ net par mois. Quand on sait que la taxe d'habitation moyenne dans les grandes villes pouvait atteindre 1100€, c'est une très bonne nouvelle pour de nombreux foyers !

Allègement des APL
C'est une décision qui a nettement moins fait sourire les français. L'allègement de 5€ des APL pour les ménages en HLM dans le but de convaincre les propriétaires de baisser le montant des loyers fait débat. En effet, comment convaincre les organismes de logements aidés de baisser le loyer ? La question reste en suspens. Qui plus est, les APL accession, aides qui avaient pour but de faciliter l'accès à la propriété prendra fin une fois l'année 2017 terminée.

Hausse de la CSG
La Contribution Sociale Généralisée (impôt destiné à la protection sociale) est vouée à augmenter l'année prochaine. Directement prélevée sur les salaires et autres pensions, peu de français y prêtent attention. Pourtant, si les salariés du secteur privé et les actifs aisés ne seront en principe pas affectés par cette hausse, et même plutôt gagnants, les fonctionnaires et les retraités, eux, risques d'être particulièrement touchés et leur pouvoir d'achat devraient s'en ressentir. Par exemple, un couple de retraités aisés avec une pension de 6500€ mensuel ne sera pas concerné par les changements de taxe d'habitation, mais perdra plus de 1300€ avec la hausse de la CSG. Le problème, c'est que cette hausse de la CSG concerne également les retraités aux revenus modestes et ampute donc considérablement leur budget.

Augmentation du prix du carburant
Une nouvelle hausse du carburant entrera également en vigueur avec une augmentation de 15 centimes par litre pour l'essence et 31 centimes par litre pour le gazole. Cette augmentation sera graduelle d'ici 2022 et malgré l'aspect écologique revendiqué par le gouvernement le besoin de nombreux français d'utiliser une voiture reste bien réel et coûtera donc plus cher.

Modification du crédit CITE
Cette modification ne prendra effet qu'en 2019, mais le Crédit d'Impôts Transition Energétique visant à apporter des améliorations écologiques et économiques aux foyers prendra la forme d'une prime plutôt que d'une réduction d'impôts.

Modification du PTZ
Le prêt à taux zéro va également subir plusieurs changements, et ce, dès le mois de Janvier. Prolongé jusqu'en 2021, le PTZ sera toujours accessible, mais les zones, elles, seront restreintes. Les avantages de ce prêt à 0% seront toujours en vigueur pour les zones A, Abis et B1. Pour les zones B2 et C ne bénéficieront plus des 40% du prix d'achat, mais de seulement 20%. Quant aux logements anciens dédiés à être rénovés, là aussi, il faudra consulter les zones éligibles.

En somme, de nombreux changements sont attendus en 2018 pour cette première loi finance du gouvernement Macron. Cependant, les mesures définitives ne sont pas encore arrêtées et peuvent encore être modifiées.

Lucie.B

Articles en relations :

 

Twitter icon
Facebook icon