Cession sur salaire : le principe

01 Aug 2014
Banque

La cession sur salaire correspond à une demande éclairée d'un salarié qui autorise un organisme de crédit ou une banque à prélever sur son salaire directement une partie ou le montant total de la mensualité destiné au remboursement de son prêt.

La cession sur salaire : le principe consiste à demander à votre employeur de réserver une partie de votre salaire pour qu'il la verse directement à l'organisme créancier. De cette manière l'organisme ou la banque de l'emprunteur est assuré d'être bien payé en temps voulu, c'est une forme de garantie qui peut permettre à une personne d'emprunter plus facilement.

Cela rassure l'établissement qui hésite à prêter une somme d'argent à un salarié qui par exemple ne gagne pas de grosses sommes d'argent ou qui possède un revenu constitué par une partie du salaire fixe et une partie du salaire variable.

Il faut savoir que dans ce cas votre employeur ne détient aucune information sur votre prêt et sa nature. Il ne sait pas quelle somme vous avez empruntée et il ne peut pas savoir que vous avez eu recours au regroupement de credit. Pour l'emprunteur, ce système offre une certaine sécurité, car il est certain d'honorer régulièrement ses paiements dus et ce, quel que soit l'état de ses finances ou de son compte en banque.

La somme étant directement prélevée à la source, il ne tient plus compte du rachat de prêt au moment de faire ses comptes. C'est donc plus simple pour lui aussi. La cession sur salaire peut être complète ou partielle suivant votre propre choix, cela signifie que soit une partie de la mensualité, soit la totalité sera prélevée. C'est parfois une condition absolument indispensable à l'obtention du rachat de crédit.

Pour demander une cession sur salaire, il faut effectuer une démarche particulière, celle-ci est gratuite et elle peut être mise en place très rapidement. Il faut simplement faire une demande auprès du greffe du tribunal d'instance dont dépend votre domicile habituel.

Il faut amener un justificatif de son identité, carte d'identité ou passeport, un justificatif de domicile comme une quittance de loyer, ses derniers bulletins de salaire et enfin l'offre de prêt complète. Le greffe enregistre alors votre demande et envoie une copie à l'organisme de prêt et à l'employeur, c'est ce dernier qui procédera à la retenue nécessaire.

Notre actualité
La Cour des Comptes a pointé du doigt en février dernier dans son rapport annuel la situation des avoirs oubliés ou dormants. On vous explique et…
18 fév 2019
Banque
Un client qui avait fourni des faux documents à son banquier pour obtenir un prêt immobilier sur 20 ans a été condamné à rembourser immédiatement…
22 jan 2019
Banque
Nos dossiers
Dans une entreprise qui propose le plan d'épargne pour la retraite collectif, tout salarié le souhaitant pourra en bénéficier à condition bien…
18 fév 2019
Retraite
Les déductions fiscales et défiscalisations liées à un prêt immobilier suivent-elles le nouveau crédit en cas de rachat ? Oui mais sous conditions.…
07 fév 2019
Rachat de crédit