Changement de banque : les Français toujours un peu réticents

13 Jul 2018
Banque
Les chiffres de la banque en France en 2017

Le 6 février 2017 entrait en vigueur la loi Macron sur la mobilité bancaire. Un an plus tard les banques ont reçu et traité 1.2 million de demandes mais les Français restent assez réticents à changer de banque. Explications …

10 millions de flux échangés entre les banques

La loi Macron sur la mobilité bancaire fête cet été ses 1.5 ans et le comité consultatif du secteur financier a publié un premier bilan, mis à la disposition du public en juillet 2018 : les Français, même s’ils peuvent changer de banque plus facilement, restent assez réticents à le faire.

Au 6 février 2018, 1.2 million de demandes de mobilité bancaire ont été traitées : cela représente 10 millions de flux échangés entre les banques (demande de virement, prélèvement.). Sur ce chiffre total, 45% à 60 % des mandats de mobilité signés sont des fermetures de comptes. Ainsi les clients gardent souvent un compte (ou plans ou livrets) dans leur ancienne banque.

Pour les clients la loi Macron est connue mais ils restent méfiants. 17% des Français ont eu envie de changer de banque mais ne l’ont pas fait par crainte notamment de problèmes liés aux transferts de virements et prélèvements.

Une fois le cap franchi le client est satisfait à 85%, en dépit de certaines anomalies détectées dans 4 cas sur 10. 92% des utilisateurs de ce système le recommanderaient ensuite.

La mobilité bancaire, comment ça marche ?

La nouvelle banque choisie par le client engage gratuitement les démarches de changement de domiciliation bancaire, uniquement pour les comptes de dépôt d'un particulier. Pour les produits d'épargne, votre banque d'arrivée ne se chargera pas du transfert. La nouvelle banque se charge de récupérer auprès de l’ancienne banque les informations sur prélèvements valides et aux virements récurrents qui ont transité sur le compte au cours des treize derniers mois, mais aussi les informations concernant les chèques non débités au cours des treize derniers mois.

La nouvelle banque a deux jours ouvrés pour prendre contact avec l’ancienne banque. Celle-ci a ensuite cinq jours ouvrés pour fournir les informations demandées à la nouvelle banque. Une fois les informations reçues, la nouvelle banque a deux jours ouvrés pour transmettre les informations aux banques des émetteurs de prélèvements et virements. Les émetteurs eux-mêmes sont alors prévenus par leurs banques dans les trois jours ouvrés. Les émetteurs ont ensuite dix jours ouvrés pour informer son client qu'ils ont bien pris en compte les nouvelles coordonnées bancaires.

Au total, le changement de domiciliation bancaire doit prendre au maximum 22 jours ouvrés.

Notre actualité
La Cour des Comptes a pointé du doigt en février dernier dans son rapport annuel la situation des avoirs oubliés ou dormants. On vous explique et…
18 fév 2019
Banque
Un client qui avait fourni des faux documents à son banquier pour obtenir un prêt immobilier sur 20 ans a été condamné à rembourser immédiatement…
22 jan 2019
Banque
Nos dossiers
Dans une entreprise qui propose le plan d'épargne pour la retraite collectif, tout salarié le souhaitant pourra en bénéficier à condition bien…
18 fév 2019
Retraite
Les déductions fiscales et défiscalisations liées à un prêt immobilier suivent-elles le nouveau crédit en cas de rachat ? Oui mais sous conditions.…
07 fév 2019
Rachat de crédit