Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Combien coûte le prêt à taux zéro (PTZ) à l'Etat ?

Combien coûte le prêt à taux zéro (PTZ) à l'Etat ?
  Immobilier
Combien coûte le prêt à taux zéro (PTZ) à l'Etat ?

Le Prêt à taux zéro est un prêt immobilier considéré comme les autres mais dont les intérêts sont pris en charge par l'Etat, : pas moins de 1.5 milliard d’euros en 2016.

Le PTZ représente un coût pour l’état

Le Prêt à taux zéro n’est pas un cadeau de la banque aux nouveaux propriétaires immobiliers ! C'est un prêt immobilier considéré comme un prêt normal, mais dont les intérêts sont pris en charge par l’Etat. Il constitue un bon moyen de financer des travaux ou un achat immobilier mais ce prêt, cette avance remboursable sans intérêt, a un coût pour l’Etat : pas moins de 1.5 milliard d’euros en 2016. Pour rappel la banque finance le crédit et en compensation l’Etat lui accorde un crédit d’impôt étalé sur cinq ans.

Et ce coût a fortement augmenté entre 2015 et 2016, selon un rapport parlementaire sur le budget 2018. En 2015 le coût du PTZ pour l’état était de 0.5 milliard d’euros et il est passé à 1.5 milliard. Entre ces deux dates le nombre de prêts accordés est aussi passé de 58.800 à 114.943.

Le montant des prêts a aussi augmenté passant de 8.456 euros en moyenne à 13.009 euros. A titre de comparaison, en 2011, 351.932 crédit à taux zéro ont été accordés, le coût global pour l’Etat était de 2.3 milliards d’euros.

Le prêt à taux 0% en quelques chiffres

Pourquoi cette hausse en 2016 ? Les conditions d’éligibilité ont été assouplies avec une hausse du plafond des ressources et le dispositif élargi cette année-là. En 2016, la plupart des prêt à taux 0% ont été émis dans les zones tendues (A, B1 ou B2, grandes zones urbaines et sa couronne) pour en majorité des logements neufs (88.598 sur les 114.943 dossiers).

Les emprunteurs sont des employés (34.7%), des professions intermédiaires (23.9%) et des ouvriers (22.8%), qui ont en moyenne un revenu mensuel compris entre 2 et 3 SMIC. « Ce ciblage n’a rien d’étonnant dans la mesure où le PTZ ne constitue pas une aide sociale, mais un dispositif d’accession à la propriété centré sur des ménages qui disposent d’un certain niveau de pouvoir d’achat immobilier », a indiqué Joël Giraud rapporteur général à l’Assemblée nationale dans le groupe LREM.

En 2017, le Prêt à taux zéro ne devrait pas dépasser les 2,1 milliards d’euros à l’état, plafond fixé par le code général des impôts. Alors que l’état s’attend à une baisse de 5% environ des PTZ distribués par rapport à 2016.

A noter
Des changements ont été adoptés par les députés pour le PTZ en 2018. Le prêt à taux zéro sera reconduit de 2018 pour 4 années supplémentaires. Les zones en manque de logements seront davantage ciblées 2018.

Lydie.D

Twitter icon
Facebook icon