Coronavirus : le point sur les crédits, impôts, billets...

24 Apr 2020
Banque
Effet du coronavirus sur les crédits

Le coronavirus a des conséquences sur notre vie quotidienne et aussi sur le remboursement des crédits ou encore les impôts. Voici quelques pistes pour mieux aborder cette période complexe.

Des mesures différentes en Italie

En Italie, des mesures exceptionnelles ont été prises : les banques ont proposé de faciliter les suspensions jusqu’à 18 mois des remboursements de crédits immobiliers - hypothèques comprises -, lorsqu’ils concernent la résidence principale. Ce n’est pas encore le cas en France.

Remboursement de crédit : report d’échéances ou modulation ?

Pas question de ne plus payer ses crédits. Mais deux solutions sont possibles : le report d'un crédit immobilier et/ou consommation ou la modulation des échéances.

La modulation d’échéances : si le contrat le permet, il est possible de diminuer les mensualités de 10 à 30 % de l’échéance selon les banques. Attention : il fait avoir déjà rembourser pendant 2 ans et l’allongement de la durée du prêt est de 2 ans maximum.

Le report : la banque peut accorder un délai de grâce et accepter un report des échéances en cas de difficulté. La suspension du paiement peut aller jusqu’à un an si le contrat le permet en cas de perte d’emploi, de baisse de revenus ou d’accident de la vie. Dans tous les cas, le versement de l’assurance du prêt est maintenu.

Bien sûr une fois ce délai passé, il faudra reprendre les remboursements. Ce report va changer la date de fin du contrat et un nouveau tableau d’amortissement sera imprimé.

Côté billets de banque

Pas d’inquiétude à avoir coté billets de banque aux distributeurs selon la Banque de France, pas de pénurie en vue. Dans un communiqué de presse, elle indique que « toutes les dispositions ont été prises pour qu’il n’en résulte aucune conséquence dans l’accès aux espèces ».

Toutefois il est conseillé de favoriser les paiements par carte sans contact et de ne pas vider le distributeur. « La cellule, en charge d’assurer la continuité de l’activité fiduciaire en cas de crise, n’a constaté aucune hausse particulière des retraits auprès des près de 53 000 distributeurs automatiques de billets implantés en France métropolitaine. Elle reste néanmoins vigilante et suit très attentivement l’évolution des retraits d’espèces », lit-on aussi dans le communiqué.

De la souplesse pour les impôts

Il est possible de demander une baisse du taux de prélèvement en cas de perte de revenus, au moins 10%. Pour cela il faut contacter les impôts via le site internet et demander cette baisse.

Vos démarche et dossiers en cours chez Crédigo ou Assurgo

Le télétravail a été mis en place à Crédigo et Assurgo et nos conseillers continuent à distance de s’occuper des dossiers en cours, à prendre les appels, à répondre à vos demandes et interrogations. La continuité du service est assurée.

Rédacteur
Le coronavirus a des conséquences sur notre vie quotidienne et aussi sur le remboursement des crédits ou encore les impôts. Voici quelques pistes…
24 avr 2020
Banque
Cette fin d’année 2019 est riche en actualité bancaire. Entre les tarifs et frais, dont certains sont en hausse, les banques en ligne qui se…
23 oct 2019
Banque
Bien souvent, on assiste à un véritable pic de transactions au moment des vacances d’été. Deux mois de battement qui laissent aux familles le temps…
06 juil 2020
Crédit immobilier
Qu'est-ce que le rachat de crédit fonctionnaire ? Le regroupement de crédit fonctionnaire est une opération consistant à regrouper différents types…
25 mai 2020
Rachat de crédit