Crédit consommation : les projets privilégiés face aux imprévus

26 Apr 2018
Economie
Crédit consommation : les projets privilégiés face aux imprévus

Contrairement à une idée reçue les crédits conso ne servent pas prioritairement à faire face aux imprévus mais plutôt à acheter une voiture, faire des travaux… Voici le portrait-robot des emprunteurs.

Souscrire un crédit conso, un acte très réfléchi

Cofidis a dressé le portrait des emprunteurs qui contractent un crédit conso et il en ressort qu’en France ce type de crédit sert surtout à financer des projets durables (achat de voiture, travaux…) Seuls 18 % des Français prennent un crédit pour pallier leurs contraintes budgétaires, boucler les fins de mois.

Souscrire un crédit serait donc un acte réfléchi pour la plupart des ménages et qui correspond à un projet concret. La crise est passée par là mais aussi les lois protectrices des consommateurs qui ont changé le paysage du crédit, comme la loi Lagarde ou Hamon.

Plus de 25% des ménages français ont un seul crédit et empruntent en moyenne 8585 euros. 14% des Français ont contracté trois crédits conso ou plus (54 % n’en ont qu’un seul et 31% en ont demandé deux dans l’année). Neuf emprunteurs sur 10 déclarent rembourser sans difficulté et la demande de souscription de crédit en ligne a fortement augmenté (30%).

Les femmes ont une autre approche du crédit conso

Un autre sondage a été réalisé par l'institut CSA pour le compte de Franfinance (Société Générale) sur le crédit conso. Il montre que les femmes sont plus méfiantes quant aux avantages des crédits à court terme. 14% des femmes déclarent ne pas souscrire de crédit à la consommation car elles n’ont pas confiance dans les banques ni dans les organismes spécialisés contre 7% des hommes.

Un homme sur six a répondu avoir demandé et obtenu un crédit à la consommation au cours de l'année écoulée contre à peine plus d'une femme sur dix (11%). Les femmes sont plus prudentes et sont deux fois plus nombreuses que les hommes à avoir peur de s’engager sur une période de remboursement (13% contre 6%).

Rachat de crédit conso et délai de rétractation

Si vous avez contracté plusieurs crédits conso, il est possible de les regrouper en un seul via le rachat de crédit avec un organisme certifié comme Crédigo. Un crédit conso ne peut être supérieur à 75.000 euros, contre 21.500 euros avant la loi Lagarde. Dans ce cas l’offre de crédit signé le délai de rétractation commence à courir.

Dans le cadre d’un rachat de crédits à la consommation un délai de 14 jours, dit de rétractation, se déclenche à compter de la signature. Ce délai de rétractation permet au consommateur qui a signé un contrat de revenir sur son engagement sans être pénalisé. Durant ce délai de réflexion vous pouvez accepter ou refuser l'offre de la banque mais les fonds ne seront pas débloqués qu’à la fin des 14 jours. Ce délai commence à compter du jour de l'acceptation de l’offre préalable de contrat de crédit. Pour annuler vous devez renvoyer le bordereau de rétractation obligatoirement joint à l'offre.

Le gouvernement a annoncé début décembre 2019 que le taux du Livret A ne bougerait pas jusqu’en février 2020 et resterait pour l’instant à 0.75 %. Il…
16 jan 2020
Economie
En 2021 les Français non-résidents fiscaux auront un nouveau système d’imposition qui pourrait fortement en pénaliser certains. En janvier 2021…
28 oct 2019
Economie
Il s’agit du document que vous signerez si vous demandez à un intermédiaire en Opérations de Banque et Services de Paiement (IOBSP), comme Crédigo,…
09 déc 2019
Rachat de crédit
Le Registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance ou Orias est un organisme très utile aux consommateurs afin de leur fournir des…
05 déc 2019
Banques