Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
Crédit Immobilier : vers une stabilisation des taux d'emprunt
  Economie

Les taux d’emprunts sont passés d’une moyenne de 1,31% en novembre 2016 pour atteindre 1,55% en avril 2017 avec des signes de ralentissement constatés en mars.

D’une hausse vers une stabilisation des taux de l’immobilier.

On constate que depuis un peu moins d’un an, une tendance haussière continue d’impacter les taux d’emprunts. En effet, les taux d’emprunts sont passés d’une moyenne de 1,31% en novembre 2016 pour atteindre 1,55% en avril 2017 selon les données de l’Observatoire Crédit Logement/CSA.

On remarque aussi que la hausse touche l’ensemble du marché de manière équivalente.  D’après l’Observatoire « La hausse se produit à un rythme comparable sur toutes les catégories de prêts. Les durées les plus longues ne sont donc pas plus affectées que les autres. »

Malgré cela des signes de ralentissement sont à noter depuis le mois de mars. Dès le mois de mai, cinq banques ont baissé leur taux de 0,10% environ.

En réponse à la forte demande, les prix dans l’immobilier ont connu une hausse rapide. Pourtant le faible coût du crédit permet encore de maintenir un pouvoir d’achat dans l’acquisition d’un logement.

Des variations de taux en rapport avec l’actualité

Dans un contexte de mondialisation, chaque impact majeur dans le monde influe sur notre économie, c’est pourquoi la remontée des taux depuis décembre 2016 est en partie lié à l’élection de Donald Trump aux Etats-Unis. Mais aussi aux incertitudes politiques à l’approche de l’élection présidentielle française et a sa récente finalité.

Une forte demande a été constatée ces derniers temps dû aux faibles taux dans l’immobilier. Cependant, cette demande semble s’essouffler ce qui provoque une stabilisation de la demande de crédit au mois de mai, une période d'activité habituellement intense.

Pour finir, les taux d’emprunts de l'Etat français à 10 ans servent de référence aux banques pour définir les taux des crédits immobiliers qu’ils peuvent accorder.

Ils sont ainsi passés de 0,4% fin octobre à plus de 1,1% en février et entame une lente descente avec des taux qui tournent autour de 0,9% en avril ce qui explique que les taux de l’immobilier fluctuent.

Le dynamisme du crédit immobilier en Europe

Une récente étude du Crédit Foncier montre que le dynamisme du crédit immobilier en Europe se confirme. Les encours de crédits immobiliers s’élevaient fin 2016 à 6150 milliards d’euros pour les 28 pays de l’Union Européenne (UE).

Ce montant représente 88% des crédits souscrits par les ménages avec une moyenne pour chaque ménage propriétaire de 40 700 euros en Europe.

La France se situe au 9éme rang des encours par ménage propriétaire avec 49 870 euros soit 64% du revenu disponible brut des ménages contre 67% en moyenne en Europe.

Avec la baisse des taux d’intérêt, un ménage français pouvait acquérir en 2016 une surface supérieur de 30% à celle qu’il pouvait acheter en 2008. Les ménages français sont ceux qui bénéficient d’un taux d’intérêt moyen parmi les plus bas de l’Union européenne pour obtenir un crédit immobilier.

En moyenne, le taux d’intérêt en France est de 1,6% alors qu’il est de 2,1% en Italie et jusque 2,3% au Royaume Uni.

La relance des renégociations de crédit immobilier

Les taux d’emprunts de l’immobilier restent faible, c’est le moment idéal pour acheter ou renégocier son crédit immobilier avant que les taux ne remontent.

Certains crédits sont en pratique plus « facile » à renégocier,  les crédits dont le capital est supérieur à 70 000 euros, les crédits avec un taux supérieur à 3% ou encore les emprunteurs qui ne souhaitent pas vendre dans les deux ans.

Faites confiance à Crédigo, courtier indépendant depuis 1998 pour regrouper vos crédits. Une simulation gratuite est disponible sur le site internet.

 

A Lehot

Twitter icon
Facebook icon