Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
 

Logo Crédigo

Appelez-nous au 03 22 66 56 56

La désertification bancaire inquiète les pouvoirs publics

11 Apr 2019
Banque
Article mis à jour le
Désertification bancaire : constat inquiétant et quelques solutions en vue

Le nombre d’agences bancaires et de distributeurs de billets (DAB) est en baisse en France. La situation est moins préoccupante que dans les autres pays européens mais la désertification bancaire en France inquiète les pouvoirs publics qui cherchent des solutions…

Pour l’instant, la Banque de France juge que le maillage en agences bancaires et distributeurs de billets est suffisant pour une grande majorité de la population. Mais des voix s’élèvent notamment au Sénat et des inquiétudes pointent.

Moins d’agences bancaires et de distributeurs de billets (DAB)

D’après une étude de MoneyVox et Infostat Markating publié en juin 2021 le nombre d’agences bancaires a baissé de 12% depuis 1998 et de 9% entre 2010 et 2020. Près de 3800 agences ont fermé leurs portes en France entre 2010 et 2020. Depuis 2015 le rythme s’accélère avec 2900 fermetures. Un moindre mal au vu des chiffres chez nos voisins : 32.5 % de fermeture en Allemagne, 59.8 % au Pays bas (chiffre tiré du rapport annuel 2020 de la fédération Française bancaire).

On en recenserait plus de 30000 fin 2018. Les agences sont de moins en moins fréquentées, les diverses démarches et opérations se font de plus en plus par internet. Selon l’association Afub, 17% des clients vont dans leur banque … une fois par mois. La France comptait fin 2021 47853 distributeurs automatiques de billets (contre 48 831 fin 2020, 52697 fin 2018 et 55625 fin 2015). Toujours fin 2021, le nombre de points d’accès aux espèces en métropole ( distributeurs automatiques de billets- DAB et de points de distribution d’espèces situés dans des commerces) se maintient à près de 74000 (73 802 points d’accès à fin 2021, contre 73 976 points d’accès à fin 2020, soit -0,2%). (Chiffres tirés d’un communiqué de presse du 18 juillet 2022 publié par la Banque de France et le Ministère de l’Economie)

Une proposition de loi en attente sur la désertification bancaire

En novembre 2019 le sénateur Eric Gold avait déposé une proposition de loi sur la désertification bancaire. Ce texte prévoyait un renforcement des obligations de la Poste pour sauvegarder les DAB.

La loi prévoyait aussi la compensation, comme cela est expliqué dans le texte de loi : « Dans les zones rurales à faible densité de population, dont la densité est au plus égale à un quart de la moyenne nationale, dès lors qu’un établissement bancaire décide de fermer un distributeur automatique de billets, il a l’obligation d’en ouvrir un nouveau dans un rayon permettant de rendre accessible un distributeur à cette population dans un temps de trajet en voiture égal tout au plus à quinze minutes, sauf si dans ce même rayon est déjà présent au moins un distributeur ».

Cette proposition de loi n'a pas été votée.

Mutualiser, développer des réseaux parallèles…

Le gouvernement et la Banque de France réfléchissent à des solutions pour que les Français puissent continuer à trouver de l’argent liquide pas loin de chez eux. La Banque de France a entrepris la réalisation d'une carte complète des localisations de tous les distributeurs de France afin de mieux lister les zones blanches.

Les autorités financières suggèrent une solution privée, peut être un partage des distributeurs entre plusieurs banques pour réduire les frais et maintenir un DAB dans une zone blanche. Deux solutions mises en avant : le cash-back, système qui permet de retirer de l’argent chez un commerçant (si on a fait des achats) qui peinent à se développer, ou les comptes en banque chez les buralistes (Nickel).

Moins de paiements en espèces

Paradoxe tout de même : si les paiements en espèce ont tendance à diminuer (-20 à 25% en 2025 selon la Banque de France), il n’y a jamais eu autant de billets et pièces en circulation en France et en Europe. Le plus souvent ils sont soit mis de côté ou thésauriser, soit envoyés à l’étranger.

Des DAB chez les buralistes en novembre 2021

Pour lutter contre la désertification bancaire une vingtaine de distributeurs seront mis en service chez les buralistes «dès le mois de novembre prochain», ont annoncé le 26 octobre 2021 la Confédération des buralistes et Loomis, filiale du groupe suédois Securitas spécialisée dans le transport de fonds. Les 24.000 débitants de tabac en France pourront, s’ils le veulent, proposer ce nouveau service à leurs clients.

Rédacteur