Désertification bancaire : constat inquiétant et quelques solutions en vue

11 Apr 2019
Banque
Désertification bancaire : constat inquiétant et quelques solutions en vue

Le nombre d’agences bancaires et de distributeurs de billets (DAB) est en baisse en France. La situation est moins préoccupante que dans les autres pays européens mais la désertification bancaire en France inquiète les pouvoirs publics qui cherchent des solutions…

Pour l’instant, la Banque de France juge que le maillage en agences bancaires et distributeurs de billets est suffisant pour une grande majorité de la population. Mais des voix s’élèvent notamment au Sénat et des inquiétudes pointent.

En effet la France compte fin 2018 54786 DAB, soit 815 distributeurs par million d’habitants (contre 55810 fin 2017). Le nombre d’agences bancaires est aussi en baisse : on en recenserait plus de 30000 en France, soit 3% de moins qu’en 2009. C’est toujours mieux que chez nos voisins européens mais celles-ci sont de moins en moins fréquentées, les diverses démarches et opérations se font de plus en plus par internet. Selon l’association Afub, 17% des clients vont dans leur banque … une fois par mois.

Une proposition de loi en attente sur la désertification bancaire

En novembre dernier le sénateur Eric Gold a déposé une proposition de loi sur la désertification bancaire. Ce texte, qui est actuellement dans les mains d’une commission à l’assemblée nationale, prévoit un renforcement des obligations de la Poste pour sauvegarder les DAB.

Autre proposition celle de la compensation, comme cela est expliqué dans le texte de loi : « Dans les zones rurales à faible densité de population, dont la densité est au plus égale à un quart de la moyenne nationale, dès lors qu’un établissement bancaire décide de fermer un distributeur automatique de billets, il a l’obligation d’en ouvrir un nouveau dans un rayon permettant de rendre accessible un distributeur à cette population dans un temps de trajet en voiture égal tout au plus à quinze minutes, sauf si dans ce même rayon est déjà présent au moins un distributeur ».

Mutualiser, développer des réseaux parallèles…

Le gouvernement et la Banque de France réfléchissent à des solutions pour que les Français puissent continuer à trouver de l’argent liquide pas loin de chez eux. La Banque de France a entrepris la réalisation d'une carte complète des localisations de tous les distributeurs de France afin de mieux lister les zones blanches.

Les autorités financières suggèrent une solution privée, peut être un partage des distributeurs entre plusieurs banques pour réduire les frais et maintenir un DAB dans une zone blanche. Deux solutions mises en avant : le cash-back, système qui permet de retirer de l’argent chez un commerçant (si on a fait des achats) qui peinent à se développer, ou les comptes en banque chez les buralistes (Nickel).

Moins de paiements en espèces

Paradoxe tout de même : si les paiements en espèce ont tendance à diminuer (-20 à 25% en 2025 selon la Banque de France), il n’y a jamais eu autant de billets et pièces en circulation en France et en Europe. Le plus souvent ils sont soit mis de côté ou thésauriser, soit envoyés à l’étranger.

Notre actualité
Le virement instantané va être proposé par de nombreuses banques françaises dès cet été. Exit les virements qui arrivent sur le compte deux jours…
15 avr 2019
Banque
Le nombre d’agences bancaires et de distributeurs de billets (DAB) est en baisse en France. La situation est moins préoccupante que dans les autres…
11 avr 2019
Banque
Nos dossiers
Aussi appelé crédit communautaire ou "Peer to Peer", le prêt entre particuliers fonctionne de la même façon qu'un crédit auprès d'un établissement…
19 avr 2019
Economie
Avec l’apparition des nouvelles technologies, on constate une évolution de la part des différentes entreprises dans la manière de s’adresser aux…
18 avr 2019
Rachat de crédit