Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Emprunter sur 35 ans pour un prêt immobilier, c'est possible !

Emprunter sur 35 ans pour un prêt immobilier, c'est possible !
  Immobilier
Prêt immobilier sur 35 ans

Certaines banques proposes des prêts immobiliers sur une durée de 35 ans… Une tendance qui arrive peu à peu chez les professionnels du crédit qui veulent surtout attirer les primo-accédants et les jeunes.

La banque CFCAL propose de prêts immobiliers sur 35 ans

La banque CFCAL filiale du Crédit Mutuel propose des crédits immobilier pour une durée de 35 ans à un taux de 2.55% hors assurance contre 1.47 % en moyenne en février 2018. Une tendance qui arrive peu à peu chez les professionnels du crédit qui veulent surtout attirer les primo-accédants et les jeunes. A noter que selon l’observatoire Crédit logement CSA, 30 % des prêts immobiliers ont une durée de plus de 25 ans. La durée des prêts immo est de 218 mois en moyenne et a tendance à s’allonger.

Une baisse de la demande de crédits qui inquiète

Pourquoi cibler spécifiquement cette catégorie des primo-accédants et des jeunes ? car ce sont eux qui sont touchés de plein fouet par la baisse des aides publiques (APL accession, changement dans le PTZ…) et qui ont le moins de capacité de remboursement et d’apport personnel. Des critères pénalisants alors que le prix de l’immobilier augmente dans les zones tendues. Même les taux d’intérêt bas ne peuvent pas compenser cela. Résultat un ralentissement et même une baisse de la demande de crédits immo qui inquiètent les banquiers.

Pour pouvoir acheter un bien sans augmenter son taux d’endettement, certaines banques proposent donc des crédits immobiliers longs voire très longs entre 30 et 35 ans… Mais cela a des avantages et des inconvénients…

Emprunter à long terme offre des avantages et inconvénients :

Les mensualités de remboursement seront plus faibles et le taux d’endettement n’augmentera donc pas. La solvabilité des primo-accédants est aussi maintenue. La somme empruntée sera un peu plus élevée.

L'allongement de la durée du prêt entraîne l'augmentation des taux pour faire face au risque. Même si les banques font des efforts pour proposer des taux attractifs, ces derniers pour une durée de 35 ans restent plus élevés que pour 15 ou 20 ans. L'amortissement est donc très lent : avec un prêt de cette durée, au bout de 5 ans, on est propriétaire de moins de 3% du logement.

Le crédit immobilier sur 35 ans comporte un risque important : celui de devoir revendre avant même d’avoir commencé à rembourser le capital. Et le marché de l’immobilier est fluctuant, avec un risque d’un prix du marché plus bas que celui de l’achat initial. Les banques vont aussi demander que l’emprunteur ne soit pas âgé de plus de 65 ans à la fin du crédit.

Lydie Dabirand

Twitter icon
Facebook icon