Financement participatif : le crowdlending ou plateforme de prêts aux entreprises

25 Oct 2018
Economie
Le crowdfunding immobilier a le vent en poupe en 2018

Il existe un autre moyen de souscrire un prêt quand on est une entreprise, via une plateforme de prêt. On appelle cela le crowdlending concept voisin du crowdfunding. Et il faut la une de l’actualité avec la cessation de paiement de la plateforme française Unilend, pionnier en la matière.

Le crowdlending, qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’une forme de financement participatif qui consiste à réaliser des opérations de prêts à entreprises, des PME ou TPE, souscrites par des particuliers. Ces derniers prêtent de l’argent via un plateforme sous la forme d'un don, d'un investissement en capital ou, le plus souvent, d'un prêt rémunéré. C’est un placement de courte durée, de 3 mois à 5 ans maximum selon les plateformes et les projets.

Quelques chiffres Les entreprises ne peuvent recevoir de prêts au-delà de 2,5 millions d'euros sous cette forme et les particuliers ne peuvent dépasser 2000€ de prêt par opération pour les prêts avec intérêts et 5000€ pour les prêts sans intérêts. Mais un particulier peut choisir autant de projets qu’il veut. Selon les derniers chiffres livrés par KPMG et Financement Participatif France, 195 millions d'euros de fonds ont été récoltés en 2017, soit plus du double qu'en 2016.

Avantages et risques Le crowdlending est séduisant car les rendements annoncés sont exceptionnels, parfois à deux chiffres. Mais les risques existent et le premier est celui d'une défaillance de l'entreprise emprunteuse qui n'est pas en mesure de rembourser l'argent prêté. L’autre risque est la possible défaillance de la plateforme. L’aventure de Unilend en est l’exemple.

Un pionnier du genre en France en difficulté

Unilend, l'un des pionniers en France dans le domaine est en grande difficulté. Mi-octobre 2018 on a appris que la plateforme Unilend est en cessation de paiement et une procédure au tribunal de commerce a été demandée, dans l’attente de la nomination d'un liquidateur avant une reprise ou une liquidation.

En 2017, Unilend avait levé 7,35 millions d'euros. Il resterait 12 millions d'euros à rembourser aux épargnants qui ont prêté aux PME via cette plateforme. Aujourd’hui ce serait la première faillite sur le marché du crowdlending, encore balbutiant en France, à la différence du Royaume-Uni.

Les prêteurs devraient être remboursés car la plateforme n'est qu'un intermédiaire et les flux sont gérés directement par un prestataire de service de paiement. Mais cette cessation de paiement pose la question de la pérennité de ces plateformes qui doivent trouver un bon modèle économique.

Côté immobilier aussi

Le crowdlending ne se limite pas aux prêts aux TPE et PME mais aussi à des projets immobiliers, l'argent servant aux promoteurs à sécuriser leurs chantiers. Mais ici, les investisseurs ne récupèrent leur mise (et les intérêts) qu'une fois le projet achevé et commercialisé.

Notre actualité
Certains revenus ne peuvent pas être prélevés par un tiers comme l’employeur, la caisse de retraite… Dans ce cas le paiement de l’impôt s’effectue…
11 fév 2019
Economie
Incroyable, mais vrai, une étude a récemment déclaré que 440 milliards d'euros au total dormaient sur les comptes courant des Français en octobre…
11 fév 2019
Economie
Nos dossiers
Dans une entreprise qui propose le plan d'épargne pour la retraite collectif, tout salarié le souhaitant pourra en bénéficier à condition bien…
18 fév 2019
Retraite
Les déductions fiscales et défiscalisations liées à un prêt immobilier suivent-elles le nouveau crédit en cas de rachat ? Oui mais sous conditions.…
07 fév 2019
Rachat de crédit