Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
 

Logo Crédigo

Appelez-nous au 03 22 66 56 56

Finances et budget d’un étudiant en France à la loupe

09 Aug 2022
Societe
La publication des données sur les transactions immobilières peut-elle changer la donne ?

Bac en poche, on plonge direct dans la vie étudiante. Un des nouveaux aspects pour les jeunes sera la gestion d’un budget entre le logement, la nourriture, les dépenses courantes, le transport… On vous explique et on vous aide…

Qui est étudiant dit aussi budget à gérer… Entre le loyer, les charges, les dépenses courantes, le transport, le coût des études, l’étudiant va devoir apprendre à gérer son argent au quotidien.

Quel est le budget d’un étudiant à Paris et ailleurs en France ? Lyon, Bordeaux...

En France une année en fac ou en grande école coûte 4.803 euros en moyenne. Bien sûr il y a un écart entre les frais de scolarité à la faculté et ceux dans les grandes écoles, les classes préparatoires, les écoles reconnues ou privées… Là on peut attendre 8000 à 10000 euros l’année parfois.

A l’échelle mondiale ce chiffre est de 6.706 euros. Mais dans ce chiffre n’apparait pas les dépenses de logement, nourriture, manuels scolaires, transports, assurances, box internet… Une autre étude de l’organisme de crédit Cofidis estime que le coût moyen, en incluant ces frais, est de 7.118 euros ou8.461 euros si les études sont effectuées loin du domicile familial.

Bien sûr, ce chiffre varie selon que vous allez à la fac (6.473 euros) ou en école de commerce (10.735 euros). Les 7.118 euros se ventilent comme suit : 2.107 euros dans le logement, 1.897 euros dans les frais de scolarité et 1.182 euros dans l'alimentation.

Quels sont les deux principaux postes de dépenses pour un étudiant ? Combien donner à un étudiant pour vivre ?

Le premier poste de dépense qui pèse le plus lourd dans un budget étudiant est le logement, environ 22% du budget des étudiants selon la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) . Ainsi il faut prévoir de verser environ 300 euros par mois pour qu’il puisse se nourrir, sortir un peu, boire un verre ...

Logement étudiant : des studios du simple au double de Paris à Saint-Etienne

Le poste logement pour un étudiant est élevé. En moyenne, selon une étude de la plateforme de location entre particuliers LocService.fr, le loyer d’un étudiant est de 499 euros (pour un studio de 24 m2). Mais comme toute chose, il s’agit d’une moyenne car un étudiant parisien va, lui, payer 839 euros (contre587 euros à Nice ou 343 euros à Saint-Etienne). Bien sûr les villes les plus attractives (Paris, Lyon, Bordeaux, Toulouse, Montpellier, Lille et Nantes)affichent des loyers plus hauts.

Les étudiants préfèrent en majorité la location de studio et d'un petit appartement (T1) et 21 % d’entre eux plébiscitent la colocation. Pour se loger, ces jeunes ont tous besoin d’un garant en cas de location. Peu d’étudiants (3%) demandent à profiter de dispositifs d’aides, comme anciennement Clé (Caution Locative Etudiante).

A noter que la garantie Visale, qui remplace le système Clé, a été élargie à tous les jeunes jusqu’à leurs 30 ans.

Des banques veulent séduire les nouveaux bacheliers

Les offres des banques ne manquent pas en ce moment pour les bacheliers : prime selon la mention obtenue, carte bleue offerte, compte bancaire à moindre prix, livret d’épargne...

On peut ainsi voir que certaines banques proposent des primes de bienvenu entre 40 et 160 euros, en fonction des résultats au bac et des mentions obtenues. D’autres banques proposent une offre globale : 40 euros offerts pour toute première souscription à un compte bancaire (avec une carte). Mais les offres sont limitées dans le temps ou en nombre (les 1000 premiers)

Comment financer le budget études ?

Faire des études supérieures a un coût qui se monte à plus de 7000 euros en moyenne par an et par enfant (8.000 euros si l’étudiant ne loge pas chez ses parents). Les parents sont prêts à épargner ou faire un emprunt pour financer les études de leurs enfants.

46% des parents français sont prêt à s’endetter pour payer les études supérieures de leur enfant. 72% des parents français pensent que le financement des études est plus important qu’un investissement ou de l’épargne à long terme.

Beaucoup de parents (8 sur 10) anticipent cette dépense en ouvrant un livret A par exemple. Mais les professionnels de la finance conseillent plus de souscrire une assurance-vie, produit plus rentable et plus souple (pas de plafond par exemple). La moitié des parents prévoit cette épargne et commence dès l'année de seconde, au tout début du lycée.

Les parents poussent aussi leurs enfants à faire des petits boulots pour payer leurs études. Selon une étude de la banque HSBC (the value of education). 69 % des étudiants ont une activité rémunérée pendant leurs études.

Certaines élèves peuvent prétendre à une aide financière, une bourse au mérite s’ils ont obtenu la mention «très bien» au baccalauréat. Ces bacheliers peuvent bénéficier de 900€ par an pendant 3 ans à condition d'intégrer un établissement supérieur l'année suivante et d'avoir un dossier social étudiant permettant de faire des demandes de bourse.

10% des parents souscrivent un crédit à la consommation pour financer les études. Mais il y a une autre solution : le prêt étudiant. Seules 6% des familles financent les études grâce à ce type de prêt.

Ce crédit est non affecté et se rembourse en différé. Les échéances commencent à courir à la fin des études, quand le jeune diplômé a trouvé un travail et peut désormais rembourser.

Il existe des prêts étudiants garantis par l'état

Il existe des prêts étudiants garantis par l’Etat (sans caution parentale) pour les moins de 28 ans. Cinq banques le proposent : la Société générale, Banque Populaire, Crédit Mutuel, CIC et Caisse d'épargne.

Il est au maximum de 20.000 euros. En 2018, la part des prêts étudiants Bpifrance pour les étudiants en BTS et universités était de 33% et de 44 % pour les étudiants en bac + 5 ou écoles d'ingénieur.

Article(s) en relation(s) :

Rédacteur