Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
Frais bancaires : 2016 une année salée pour les français
  Banque

Une addition à la hausse pour les français au niveau de leurs frais bancaires. 2016 affiche une augmentation sur différentes catégories de frais.

Mais pourquoi ce changement en défaveur du client ?

Les frais bancaires en bref

C’est incontournable, si on souhaite placer son argent en sécurité, on se dirige automatiquement vers une banque. L’organisme quant à lui, acquiert un nouveau client et lui propose divers services. La banque met donc à disposition du client, une carte de paiement, un chéquier, des fonds (crédit), une autorisation de découvert. Ces services et option ne sont pas gratuits. Le coût de ces frais bancaires varie en fonction des banques et de votre contrat.

Pourquoi une hausse des frais de banques ?

On y coupe pas, d’un côté nous avons une baisse des taux de l’immobilier, en contrepartie les banques doivent compenser la baisse de rémunération sur ce produit. Et ce sont les particuliers, qui vont être mangés aux petits oignons. Depuis 2013 les services facturés aux particuliers subissent une hausse. 2016 n’échappe pas à la règle. Le Numéro un des établissements bancaire qui a fortement augmenter ses frais : BNP Paribas. +11% sur 5ans pour la carte internationale à débit immédiat, soit 44.50€. A cela s’ajoute une hausse des frais de 100 % lorsque nous effectuons 5 retraits par mois hors réseau BNP. Concernant les frais de gestion de BNP, il demande 30 euro par an. Son concurrent Crédit Agricole quant à lui qui facturait déjà ce genre de service et voit ses chiffres exploser : +213 % sur 5ans.

Pour se disculper les banques accusent une pression due aux taux particulièrement bas. En effet les banques voient rouge : Moins 3% en moyenne au niveau des revenus des activités des banques de détails en France. A cela s’ajoute la montée des exigences règlementaire mais également des dépenses informatiques. Pour contrer ce déficit, il est donc nécessaire pour les banques de générer de la rentabilité sur des nouveaux produits ou services. Par exemple on voit apparaitre la Poste Mobile en plus de la Banque Postale au sein du groupe La Poste.

Contrer ce phénomène est possible

Un dicton dit « le client est roi ». Il est donc en votre pouvoir de choisir si vous souhaitez faire marcher la concurrence, aller dans une autre banque, ou négocier avec votre établissement bancaire actuel. La loi Macron favorise et pousse les clients à changer d’établissement. Pour 2017 il est annoncé qu’une solution plus avantageuse pour le client va se mettre en place : le client pourra mandater sa nouvelle banque pour réaliser en son nom toutes les opérations nécessaires aux changements de domiciliation bancaire concernant ses virements ainsi que ses prélèvements. Affaire à suivre. Dans l’immédiat d’autres possibilités s’offrent à vous. Afin de profiter de la baisse des taux, si vous êtes dans le cas où vous avez un ou plusieurs crédits, songez à les regrouper. Pour plus d'information, consultez les avantages du regroupement de crédit.

Twitter icon
Facebook icon