Frais de notaire : des départements demandent une hausse des taux

24 May 2019
Immobilier

Hausse des frais de notaire

L'assemblée des départements de France (ADF) a demandé une hausse des « frais de notaire » de 0.2 point. Une requête qui devrait, si elle est acceptée, pénaliser les acheteurs et faire baisser le nombre de ventes ?

Une réforme, une hausse !

Comme l’an dernier l'assemblée des départements de France (ADF) a fait une proposition au gouvernement pour réformer le financement des aides sociales. Pour financer ce fonds de solidarité de 1,5 milliard d'euros pour les départements les plus en difficulté, l’association demande une hausse de 0,2 point des droits de mutation, les « frais de notaire » perçus à chaque vente immobilière. Les départements espèrent récupérer ainsi près de 500 millions d’euros.

L’an dernier le gouvernement avait répondu par la négative à cette demande, ne voulant pas « gripper le marché immobilier » et avoir un impact négatif sur les transactions.

Une hausse des frais de notaire de 0.7 % avait déjà eu lieu en 2014. Les droits de mutation pouvaient donc aller de 3.8% à 4.5% selon les départements. L’Insee, dans une enquête fin 2018, avait noté que le nombre de transactions avait baissé suite à l’augmentation des taux.

Quelles conséquences si cette hausse est validée ?

Si cette hausse est validée, les acheteurs d’un bien immobilier seraient sans doute plus frileux et attentistes. Le marché des ventes immobilières pourrait ralentir et même régresser.

En effet en plus de la part des départements, l’État prélève 2,37% des sommes perçues par les départements. Puis, le taux pour les communes est de 1,20% du prix de vente. On ajoute à cela la taxe sur la sécurité immobilière (liée à l’enregistrement d’actes authentiques comme l’hypothèque) et la TVA. Ce qui permet de dire que les droits de mutation sont particulièrement élevés en France.

Les droits les plus élevés de l’OCDE

Ces fameux frais de notaires ont représenté 11,486 milliards d'euros en 2017, selon les « Comptes du Logement ». Un chiffre en hausse et qui classe la France dans les pays avec les droits les plus élevés de l’OCDE après la Belgique dixit un rapport du Conseil des prélèvement obligatoires de 2018.

L’encadrement des loyers pour des logements vides ou meublés à la relocation, situés dans 28 grandes agglomérations françaises en zone tendue, est…
16 aoû 2019
Immobilier
Depuis mi-juillet, il faut réaliser obligatoirement un Repérage Amiante Avant Travaux (RAAT) avant toute intervention dans les immeubles bâtis,…
08 aoû 2019
Immobilier
Il s’agit d’un contrat d’assurance que l’on doit souscrire quand on prend un prêt immobilier ou consommation. S’il n’y a pas ce type de contrat…
14 aoû 2019
Assurance
Il n’y a pas que le prêt immobilier classique pour acheter un bien. Il est même fortement conseillé de chercher d’abord ces autres « petits »…
08 aoû 2019
Crédit immobilier