Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
 

Logo Crédigo

Appelez-nous au 03 22 66 56 56

Hausse des taux d'intérêt : c'est le moment de faire un rachat de crédit !

16 May 2022
Rachat credit
hausse des taux d’intérêt et à l’inflation

Face à la hausse des taux d’intérêt, à l’inflation et à l'effet ciseau, le rachat de crédit est une solution avant l’augmentation des taux d’intérêt annoncés à 2% en fin d’année. Autre levier à ne pas négliger : la renégociation de l’assurance emprunteur devenue résiliable à tout moment.

Des taux d'intérêt à la hausse depuis début 2022

Les taux d’intérêts sont en hausse. Selon l’Observatoire Crédit Logement le taux moyen en mai 2022 est de 1.38 % contre 1.06 % en décembre 2021 et 1.27% en avril 2022. Michel Mouillard de l’Observatoire annonce même un taux de 1.75% à la fin de 2022 et certains professionnels du secteur parlent même de 2%. 

Comment expliquer cette hausse ?

Les prix à la consommation augmentent à cause de la crise et de la guerre en Ukraine Les banques anticipent en fait d’éventuels défauts de paiement de leurs clients emprunteurs. Ces derniers devant faire face à un risque fortement accru par la baisse du pouvoir d’achat et la hausse des prix des matières premières.

Dans le même temps, pour ralentir l'inflation, la banque centrale européenne (BCE) a augmenté ses taux directeurs, le taux des emprunts d’état (OAT). Le taux auquel les banques françaises empruntent à la BCE est donc en hausse et est ensuite répercuté sur les emprunteurs. Le coût du crédit devient donc plus élevé. Et comme l’inflation est plus haute que les taux, les hausses vont continuer progressivement.

Les conséquences sur les emprunteurs

Le financement bancaire va devenir de plus en plus compliqué. Il est plus compliqué d’emprunter et les marges de manœuvres sont réduites avec des taux qui augmentent progressivement.

La hausse des taux d’intérêt entraine une baisse de la capacité d’emprunt de certains profils. De plus de nouvelles règles plus restrictives sont entrées en vigueur (avec le taux maximum d’endettement de 35%). Les banques sont plus regardantes sur les dossiers et notamment sur la localisation du bien pour un prêt immobilier, le montant des travaux à effectuer…

L’enveloppe des emprunteurs diminue avec la hausse des taux. Et le taux d’usure, qui lui est encore bas (car calculé sur le trimestre précédent, qui ne changera donc pas avant juillet 2022), pénalise des emprunteurs, qui ne l’étaient pas auparavant. C’est l’effet ciseau.

Ce mécanisme a pour conséquence de limiter encore un peu plus l’accès au crédit pour les emprunteurs présentant des dossiers fragiles mais aussi pour ceux qui présentent un dossier standard, sans risque accru.

La solution du rachat de crédit

Les banques proposent des solutions pour maintenir la capacité d’emprunt de leurs clients. L’établissement bancaire peut demander plus d’apport personnel notamment pour un prêt immobilier ou demander de sortir plus d’argent de l’épargne pour garder la somme initiale prévue. Autre cas, si le dossier et les finances le permettent, c’est de dépenser plus en remboursement mensuel, mais cela favorise les ménages les plus aisées.

Autre solution avant que les taux d’intérêt n’augmentent encore : le rachat de crédit. En effet, c’est le moment ou jamais de faire un regroupement de crédits. Crédigo, intermédiaire en rachat de crédits, propose de regrouper tous vos emprunts en un seul, avec un taux unique. Ce professionnel peut prendre en main rapidement votre dossier, négocier avec les banques et vous trouver une solution adaptée.

Le rachat de crédit peut vous permettre par exemple de valoriser votre patrimoine pour faire face à l’inflation. Il est possible de faire un rachat de crédit consommations et demander une trésorerie complémentaire pour effectuer des travaux dans votre maison avant la hausse des taux et la baisse de la marge de manœuvre des banques.

Un autre levier pour faire des économies est de négocier ou renégocier son assurance emprunteur. Car bonne nouvelle, l’assurance-emprunteur devient résiliable à tout moment de l’année. Cette loi est entrée en vigueur le 1er juin 2022 pour les nouveaux prêts immobiliers et sera en vigueur surtout à partir du 1er septembre pour tous les emprunteurs (y compris ceux qui remboursent déjà leur crédit).

Rédacteur