Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Immobilier : ce qui change en 2018 !

Immobilier : ce qui change en 2018 !
  Immobilier
Immobilier : ce qui change en 2018 !

2018 sera une année faste pour l’immobilier avec de nombreux changements en matière de fiscalité que ce soit pour les locataires ou propriétaires. Changement pour le PTZ, la flat tax, l’ISF, CITE, loi pinel…

Les principaux changements attendus en 2018

Taxe d’habitation en 2020 :
On commence par la dernière annonce du président Emmanuel Macron : il a déclaré lors de ces vœux que tous les Français ne paieraient plus de taxe d’habitation en 2020. Initialement 80% des foyers devaient être exonérés mais tout le monde va pouvoir profiter de cette suppression d’impôt. Cette année les contribuables qui gagnent moins de 20.000 euros par an ne paieront pas cet impôt.

L’ISF a été remplacé par l’IFI :
La fin de l’impôt sur la fortune. L’ISF a été remplacé par l’IFI, qui veut dire Impôt sur la fortune immobilière. On ne paie plus sur les valeurs mobilières ou les placements financiers mais on se concentre sur la pierre. Le seuil de déclenchement de cet impôt est toujours à 1.3 million d’euros, le barème ne change pas et l’abattement de 30 % sur la résidence principale est conservée.

La flat tax ou prélèvement forfaitaire :
La flat tax. Un prélèvement forfaitaire unique ou flat tax est mis en place sur les revenus financiers. Il s’agit d’une contribution d’un taux de 30 % sur les placements financiers qui se substitue au barème progressif de l’impôt sur le revenu ou IR (sauf si le contribuable juge le barème plus favorable). Pour les revenus fonciers, ils restent soumis à l’IR et aux prélèvements sociaux, avec en prime une hausse de la CSG de 1.7%.

Autres taxes :
On reste dans les taxes : pas de changement. La plus-value pour la résidence principale reste exonérée et le système d’abattement pour les investissements locatifs et les résidences secondaires demeurent.

Le ptz ou prêt à taux zéro :
Le PTZ revu. Le prêt à taux zéro ne concerne plus que l’achat de logement neuf dans des zones en tension. Pour les autres zones le taux de financement du projet est réduit (20%) . En savoir plus sur le ptz 2018.

Dispositif Pinel :
Il est prolongé mais modifié. Le dispositif d’investissement locatif Pinel, du nom de l’ancienne ministre Sylvie Pinel, est prolongé jusqu’au 31 décembre 2021. Les conditions d’éligibilité n’ont pas beaucoup changé mais des critères très précis sont à prendre en compte avant de se lancer. En savoir plus sur le dispositif Pinel.

Crédit d’impôt pour travaux (CITE) :
Le CITE est maintenu cette année. Fini le crédit d’impôt pour les portes et baisse des taux pour les fenêtres mais l’avantage fiscal est maintenu pour le reste… En 2019 le CITE se transformera en prime. En savoir plus sur le CITE.

Dispositif Censi-Bouvard :
Dispositif Censi-Bouvard prolongé d’un an. Ce système de défiscalisation dans des résidences de service (sauf résidence de tourisme) est maintenu jusqu’au 31 décembre 2018. En savoir plus sur le dispositif Censi-Bouvard.

APL accession supprimée :
Les primo-accédants aux revenus modestes qui souscrivent un prêt à accession sociale (PAS) en 2018 ne pourront pas percevoir les APL accession, aide versée par la CAF directement à la banque. Une seule exception pourtant et uniquement pour deux ans, pour ceux qui achètent dans l’ancien dans les B2 et C. Rien ne change pour ceux qui perçoivent actuellement cette aide.

Lydie.D

Twitter icon
Facebook icon