Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Prix immobilier : Quelle évolution dans les grandes villes ?

Prix immobilier : Quelle évolution dans les grandes villes ?
  Immobilier
Immobilier : Quelle évolution dans les grandes villes ?

Bordeaux, Paris, Lyon... C'est un fait constant, les grandes villes sont particulièrement prisées pour les achats immobiliers. Une attractivité qui a souvent tendance à faire flamber les prix à la vente comme à la location.

Alors comment se portent les prix des biens situés dans les grandes villes en ce début d'année 2018 ?

L'immobilier des grandes villes en 2018

En fin d'année 2017, les conditions ont été très favorables au placement immobilier avec des taux très bas pour les prêts. Un phénomène qui a causé une augmentation des prix durant l'année passée. D'après le baromètre LPI-SeLoger, on constate une augmentation de la demande de 6% sur 2017 et donc une augmentation moyenne des prix de 4,3%. Grâce à ce baromètre, l'évolution des prix dans les grandes villes est mise en valeur.

Avec la création de la ligne à très grande vitesse Bordeaux-Paris, c'est Bordeaux qui arrive en tête des grandes villes dont les prix ont le plus augmenté avec un bond de 12,7%. Vient ensuite Brest avec +9,3%, Lyon avec +8,5%, Lille avec +7,8%, Paris avec 7,7%, Saint-Étienne avec +6,9%, Amiens avec +6,3%, Strasbourg avec +5,5%, Villeurbanne avec +5% et enfin Nantes avec +4,8%. Voilà pour les dix grandes villes dont les prix ont le plus augmenté l'an passé. Cependant, on observe une baisse de la demande fin 2017. La question que l'on peut ainsi se poser, c'est quelle conséquence aura cette baisse de la demande sur les prix ? L'offre va-t-elle suivre la demande en revoyant ces prix à la baisse ? En fait, tout dépend de la ville choisie, certains aménagements donnent de la valeur aux biens.

Les prix de l'immobilier sur le Grand Paris

Un très bel exemple d'aménagement qui donnera certainement de la valeur aux biens de nombreuses villes, c'est le supermétro destiné à faciliter l'accès à la capitale depuis les villes franciliennes. Un changement qui devrait avoir une influence sur les prix, et même si les retards dans les travaux s'accumulent, les professionnels de l'immobilier se préparent déjà. Selon le site MeilleursAgents, on constate une augmentation des prix dans les villes, on passera la ligne 14 en 2020 et la ligne 15 en 2024.

La hausse des prix reste plus mince pour les villes qui devront attendre plus longtemps pour être relié au réseau. La proximité des futures gares avec certains quartiers a aussi son importance pour les acquéreurs. On recensait déjà une évolution des prix dans les villes suivantes : +6,8% à Saint-Ouen et + 4,7% à Clichy avec l'arrivée de la ligne 14 pour l'été 2020. +4,3% à Boulogne-Billancourt, +3,5% à Châtillon, +3,2% à Créteil, +4,7% à Villejuif, +3,9% à Cachan, +4,2% à Issy-Les-Moulineaux, +4,8% à Maisons-Alfort, +4% à St-Maur-Des-Fossès avec l'arrivée de la ligne 15 en 2024. +4,5% à Sevran, +3,9% à Antony, +4,6% à Aubervilliers, +3,7% à Rosny-Sous-Bois, +4,8% à St-Cloud, +6% à Courbevoie, +5,2% à Bois-Colombes et 4,4% à Le Perreux-Sur-Marne avec l'arrivée des lignes 15,16,17 et 18 après 2024.

Bordeaux prend la tête

C'est certainement l'explication la plus probable qui place Bordeaux en tête des grandes villes dont les prix ont le plus augmenté en 2017 : la ligne à très grande vitesse. Mise en service le 2 juillet dernier, la ligne à grande vitesse faisant le lien entre Bordeaux et Paris en 2h04 au lieu de 3h14 a complètement changé la donne. Pour preuve, la hausse de 70% de fréquentation de ce trajet faisant de Paris-Bordeaux la 3e ligne la plus fréquentée après Paris-Lille et Paris-Lyon. Ainsi, les prix de l'immobilier à Bordeaux ont augmenté de 12,7% plaçant l'agglomération en tête du classement des 34 plus grandes communes françaises comparées par SeLoger. On compte donc désormais 4363€ du mètre carré dans la ville bordelaise.

À titre de comparaison, la moyenne sur tout le territoire français est à 3459€ le mètre carré. Bordeaux devient ainsi la seconde ville la plus chère de France après Paris (9209€ le mètre carré), mais devant Lyon (4327€ le mètre carré), Aix-En-Provence (4138€ le mètre carré), Nice (4129€ le mètre carré), Strasbourg (3338€ le mètre carré), Nantes (3315€ le mètre carré), Lille (3159€ le mètre carré) et Rennes et Villeurbanne (3020€ le mètre carré). Mis à part Paris, c'est donc dans la moitié sud du pays que les prix flambent le plus. La faute à une demande croissante de français aspirant à un cadre de vie plus agréable.

Ce que pensent les notaires sur l'évolution des prix à venir

Le site MySweetImmo a interrogé les notaires afin de connaître leur opinion sur l'évolution des prix à venir. Selon 81% d'entre eux, on peut s'attendre à une stabilité des prix. Néanmoins, 8% prévoient une hausse et 11% une baisse. Toujours selon les notaires interrogés, le marché immobilier des grandes villes demeurera porteur durant 2018, ils ont donc tendance à conseiller l'achat d'un bien avant d'en revendre un autre.

Lucie.Barguisseau

Twitter icon
Facebook icon