Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Immobilier : les taux d’intérêt restent stables en avril 2018

Immobilier : les taux d’intérêt restent stables en avril 2018
  Emprunts
Taux d’intérêt : la stabilité en avril 2018

Les taux d’intérêt restent stables en avril selon les chiffre de La Centrale de Financement. Les banques ont choisi de laisser des taux très bas et de réduire leurs marges pour stopper le ralentissement de la demande de crédit.

Les taux d’intérêt restent stables en avril

Après une légère baisse en février 2018 (taux moyen à 1.47%, 1.31% sur 15 ans ; 1.48% sur 20 ans ; 1.76% sur 25 ans selon l’observatoire crédit logement CSA), les taux d’intérêt restent stables en avril selon les chiffre de La Centrale de Financement. "Une dizaine de banques, dont certaines nationales, ont baissé leurs taux de 0,05 % à 0,20 % en fonction des durées ou des profils", a précisé Sandrine Allonier, directrice des relations banques de Vousfinancer.

Les banques ont choisi de laisser des taux très bas et de réduire leurs marges pour stopper le ralentissement de la demande de crédit. Actuellement face à des prix élevés et une pénurie de biens en zone tendue le marché immobilier peine et la demande chute. Les changements de politique concernant les aides publiques ont aussi contribué à la baisse du nombre de transactions immobilières : l’arrêt du PTZ dans certaines zones, la suppression de l’APL Accession dans le marché du neuf ainsi que la modification du dispositif Pinel. Autre facteur à surveiller de près la BCE (Banque Centrale Européenne) : une autre augmentation des taux d’emprunts d’Etat sur les obligations émises par l’Etat français), entrainera inévitablement à une hausse des taux immobilier.

Le marché immobilier semble pourtant reprendre un peu de couleur ces temps-ci avec des chiffres encourageants. Selon l’observatoire du moral immobilier, un baromètre réalisé par Logic’Immo et Kantar TNS, il y aurait sur le marché deux acheteurs pour un vendeur et ce malgré la hausse des prix dans l’ancien de 4%, confirmée par le porte-parole du baromètre des prix immobiliers LPI-SeLoger Michel Mouillard. Le baromètre de l’observatoire du moral immobilier indique aussi que 3.5 millions de Français auraient le projet d’acheter dans l’année.

Plus de pouvoir d’achat immobilier

Pour l’instant les taux restent bas. Une situation dont il faut profiter car les professionnels du secteur prédisent une hausse des taux dans l’année 2018. Ces nouveaux chiffres annoncés montrent également que les taux ont été divisés par trois en dix ans. La capacité d’emprunt des Français a ainsi augmenté (pour une même mensualité) et le salaire net minimum nécessaire pour emprunter a diminué. Plus de Français ont pu accéder plus facilement au crédit immobilier et devenir propriétaire. Le pouvoir d’achat immobilier a progressé en France mais pas à Paris où les prix restent très élevés.

Un peu plus de renégociation de prêts

Selon la Banque de France la production de prêts immobiliers se monte à 15.1 milliards d’euros contre 16.5 milliards en janvier. Un chiffre au plus bas depuis octobre 2017. Côté renégociations de crédits pas de baisse : le chiffre de 3 milliards d’euros est donné par la Banque de France, soit 300 millions de plus qu’en décembre. La part des renégociations atteint 20.4% de la production totale de prêts immo, contre 15.8 % en décembre. Pour rappel en janvier 2017 62% des crédits à l’habitat étaient des renégociations…

Lydie Dabirand

Articles en relations :

 

Twitter icon
Facebook icon