Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Le crédit d'État : une source de financement pour le gouvernement

Le crédit d'État : une source de financement pour le gouvernement
  Economie
Crédit d'état ou obligations d'État

L’État peut avoir recours au crédit d'état comme mode de financement. Les obligations d'État sont des titres de créance émis par un État pour financer ses dépenses, combler un déficit, en empruntant des fonds sur les marchés financiers.

Comment fonctionne le crédit d'État ?

Le crédit d'État a eu pour principal avantage de souder les Français derrière le gouvernement. Ce crédit d'État a déjà connu un vif succès avec le crédit Balladur en 1993. Toutefois, le taux d’intérêt proposé à l'époque par le gouvernement était beaucoup trop important pour les caisses publiques car il atteignait 6%. Finalement, l'État avait remboursé son crédit auprès des particuliers.

Les obligations d'État (ou emprunts d'État) sont des titres de créance émis par un État pour financer ses dépenses, combler un déficit, en empruntant des fonds sur les marchés financiers. Elles peuvent être de court, moyen ou long terme (de 5 à 30 ans). A l’inverse des actions, les obligations sont assorties d’une assurance de revenus : les acheteurs reçoivent un intérêt annuel appelé coupon.

Les emprunts d'État sont considérés comme des placements sûrs, car la probabilité de voir un État faire faillite est quasi nulle. Mais le rendement est faible, les taux d’intérêt sont bas. Si vous avez des produits d'assurance vie, vous avez obligatoirement des obligations d'État.

Le prix (le cours) des obligations baisse quand les taux augmentent. Donc en ce moment où les taux sont bas, les obligations anciennes valent plus chères. Il est temps de les revendre et de faire une plus-value. Quand les taux augmentent il est plus intéressant d’acheter.

En fonction de ses besoins, l'État émet différents types d'obligations dont l'échéance est variable. Parmi elles, on trouve les bons du Trésor à court terme (jusqu'à un an), les bons du Trésor à intérêt annuel (jusqu'à cinq ans), et les obligations assimilables du Trésor dit OAT (jusqu'à cinquante ans). Les OAT sont généralement à taux fixe, mais on trouve aussi des OAT à taux variable ou indexées sur l'inflation ou encore des OAT de « capitalisation » (non versés, les coupons sont capitalisés jusqu'à l'échéance).

Où acheter des obligations d'État ?

L’Agence France Trésor (AFT) est chargée de la gestion de la dette et de la trésorerie de l'État depuis 2001. Elle est en charge d’émettre des obligations. Selon le besoin de trésorerie de l'État, l'AFT met aux enchères une « ligne » obligataire émise lors d'une adjudication.

Dans tous les cas si vous voulez acheter des obligations, il faut passer un ordre de bourse via un intermédiaire agréé. On peut acheter des obligations au moment de l’émission par l’AFT sur le marché primaire ou racheter à d’autres des anciennes obligations sur le marché secondaire.

Une obligation verte, une première mondiale bien française

Le 24 janvier 2017, l’Agence France Trésor a lancé la première obligation souveraine verte d’une maturité de 22 ans, « l’OAT verte 1,75 % 25 juin 2039 », pour un montant de 7 milliards d’euros. La France est devenue alors le premier État au monde à émettre un emprunt vert, une levée de fonds dédiés à des projets écologiques.

Lydie Dabirand

Articles en relations :

 

Twitter icon
Facebook icon