L’épargne solidaire en forte progression en France

24 May 2017
Economie

L'épargne solidaire à la cote ces dernières années. Selon Finansol, les produits à vocation sociétale et environnementale ont amassé 10 milliards d’euros d’épargne en 2016.

Beaucoup de Français ont déjà eu recours à l’épargne traditionnelle. Cela consiste à investir une part de son budget dans un ou plusieurs produits financiers type Perp, Livret A, PEL, assurance vie…, de rendements différents. Or, une fois l’argent placé, il est alors très difficile de savoir comment il est utilisé.

Un autre type d’épargne est désormais disponible mais moins connu du grand public. Il s’agit de l’épargne solidaire : ce principe permet de placer son argent afin de financer un projet à usage écologique et social (logements écologiques, soutien aux populations, aide aux associations…).

L'objectif de ce placement financier est d’obtenir un retour sur investissement mais surtout de proposer une aide financière à des entreprises répondant à un besoin de société. Ou comment faire rimer rendement et philanthropie.

L’épargne solidaire en quelques chiffres :

Selon la publication de Finansol, parue en mai 2019, les Français ont de plus en plus recours aux produits solidaires en termes de placement financier. En effet, ce placement est en constante croissance et affiche même une hausse de 8.7% en 2018

L’épargne solidaire en 2018 c’est aussi :
  • 12.6 milliards d’euros d’encours (plus 1 milliard en un an) soit 0.23 % de l’épargne financière totale des Français
  • 423 000 nouvelles souscriptions dans des placements solidaires en 2018
  • 4.1 millions d’euros versés à des associations
  • 367.4 millions d’euros pour des projets solidaires
  • 22600 logements approvisionnés en électricité
  • 48 000 emplois créés ou consolidés

Ces chiffres montrent un réel engagement de la part des Français pour le financement solidaire.

Quels sont les avantages de l'épargne solidaire ?

Le premier avantage est bien sûr de placer son argent pour obtenir un retour sur investissement. Le point qui gratifie ce placement est que votre engagement a la possibilité de faire profiter les plus nécessiteux. Il répond avant tout à un besoin de société et fait profiter l’intérêt commun.

Ensuite, cela permet de lancer des entreprises qui se voient refuser un financement de leurs banques traditionnelles. La récolte d’un fond solidaire permet la création de projets et donc d’emplois.

Enfin, le salarié et l’employeur profitent d’une défiscalisation avantageuse puisque le montant investit, ainsi que les intérêts, sont exonérés d’impôt sur le revenu si l’investissement est bloqué pendant 5 ans.

Comment contracter cette épargne ?

Il existe aujourd’hui trois canaux aidant à contracter un contrat d’épargne solidaire :
  • Au travers de sa banque : toutes les banques proposent un livret d’épargne solidaire devenu Livret de développement durable (LDD)
  • Avec le placement d’intérêts : Quand votre argent est sur un « placement de partage solidaire », une partie de la rémunération de ces comptes est versée à une association ou œuvre caritative. En échange chaque année il est possible d’avoir une réduction d’impôts pour dons.
  • Avec des « placements d’investissement solidaire » dans les assurances-vie : Les FCP sont proposés par des banques, des assureurs. L’argent est placé dans des fonds et le gestionnaire en utilise une partie pour financer des projets solidaires.
  • Au travers de son entreprise : certaines entreprises vous mettent à disposition un plan d’épargne salarial solidaire dit PEE ou PERCO. Depuis 2010 les entreprises ont l’obligation de proposer au moins un fonds solidaire.
  • Au travers du capital d’une entreprise solidaire : en devenant actionnaire et en injectant de l’argent dans le capital d’une entreprise directement.

Vous pouvez consulter la liste des entreprises solidaires disponible sur le site Finansol.

La loi Pacte en soutien

Malgré une hausse constante affichée depuis les dix dernières années, l’épargne solidaire ne représente fin 2017 que 0,23 % du patrimoine financier des Français. L’objectif semble encore lointain puisque les acteurs du secteur souhaiteraient atteindre les 1 % pour 2025.

La loi Pacte votée en 2019 va permettre de développer cette épargne car les assureurs ont l’obligation de proposer au moins une unité de compte solidaire dans un contrat d’assurance-vie.

Acheter pour louer c’est possible avec une maison mais aussi avec un parking, un box ou une place de stationnement. Et cela peut rapporter beaucoup…
18 juil 2019
Economie
Ce n’est pas faute d’avoir été bombardés d’e-mail, de lettres ou encore de rappels lors des journaux télévisés, vous avez peut-être oublié de…
12 juin 2019
Economie
L’acheteur a des obligations financières Au moment de l’achat, l’acheteur doit payer le prix du bien ainsi que les frais annexes, notamment les…
15 juil 2019
Lois
L’annonce immobilière qui décrira le bien en vente doit être la plus claire possible. De plus la Loi Alur réglemente celle-ci : doit apparaitre…
09 juil 2019
Lois