Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
Les crédits à la consommation sont en hausse en 2016
  Economie

Juin et juillet 2016 auront été florissant en crédits à la consommation selon les chiffres de la Banque de France. Ils ont augmenté de 5,7%, ce qui représente 156,2 milliards d’euros.

Si l’on cherche une raison à cette hausse des crédits de consommation, c’est probablement grâce à la baisse des taux depuis quelques mois. En effet, les taux de ces crédits ont baissé de 0,5 points depuis janvier 2016, toujours d’après la Banque de France.

Les hausses des crédits conso n'atteint pas le niveau de 2008

Certes, les crédits à la consommation sont en hausse, mais le niveau de 2008 n’a pas encore été atteint. Même si les taux ont probablement diminué grâce aux nombreux recours à ces crédits, les banques ont connus de meilleures années que 2016. Mais ça c’était avant la crise économique de 2008.

Cette crise financière a vu naitre une réforme sur la commercialisation des crédits à la consommation. La loi Largarde applicable depuis juillet 2010, légifère la vente et la commercialisation de ces produits financier.

Les organismes de crédits ainsi que les banques ont dû revoir l’intégralité de leurs offres afin de s’adapter à cette réforme. Cette crise a fait freiner les projets de plus d’un ménage. Aujourd’hui, 8 ans après ce krach boursier, le secteur se relève doucement au fil des mois, ce qui explique la multiplication des crédits conso.

Les prêts automobiles sont une des explications

Ces derniers mois le marché de l’automobile a été resplendissant. Avec de nouvelles publicités et de belles promotions. Les ventes automobile, quant à elles, ont significativement augmenté. En effet, depuis janvier 2016, le nombre des immatriculations s’est accru de plus de 30%. Ce qui est en conséquence ; profitable au marché du crédit à la consommation. De plus, l’engouement pour les véhicules ayant un impact plus faible sur l’environnement a pu influencer la vente de véhicules neufs.

Le recours aux locations avec option d’achat (LOA) expliquent aussi cette augmentation du crédit à la consommation. On note à ce sujet un vrai changement dans le comportement des ménages : consommer plus et plus rapidement. La location, déjà très présente pour financer l’acquisition d’un véhicule, tends à se développer au sein des secteurs du commerce dans les années à venir.

Les imprévus à la hausse

35% des ménages français déclarent mettre un peu d’argent de côté chaque mois. De ce fait, plutôt que de souscrire un crédit à la consommation pour payer leur panne de machine à laver, de voiture, financer des travaux, etc… Ils peuvent puiser dans cette épargne disponible. D’autres ménages quant à eux, ne peuvent mettre de l’argent de côté et son contraint de contracter des crédits pour pallier aux aléas de la vie.

Selon une étude de COFIDIS.CSA, le montant moyen des « évènements »imprévus est de 1926 euros par an et par foyer. D’après cette dernière, les ménages français ont de plus en plus recours au crédit conso afin de racheter un produit tombé en panne.

« C’est un peu une économie de la pauvreté » A confié Nathalie Damery, présidente de l'Observatoire société et consommation. Le crédit à la consommation est aussi une solution pour soigner les découverts « chroniques ». La moyenne française de ces découverts bancaires est de 360 euros et pour autant 1 français sur 4 n’arrive pas à boucler ses fins de mois. (cf : les avantages du rachat de crédits à la consommation)

Twitter icon
Facebook icon