Libra, la nouvelle cryptomonnaie de Facebook

23 Jul 2019
Digital
Libra, la cryptomonnaie de Facebook

Après le Bitcoin, c’est au tour de Facebook de vouloir lancer sa propre cryptomonnaie et cette dernière portera le nom de Libra. Un projet qui devrait voir le jour d’ici 2020, mais plusieurs gouvernements émettent déjà des réserves à propos de Libra.

Le projet Libra : une nouvelle cryptomonnaie

Libra est une cryptomonnaie mise en place par Facebook avec pour objectif de faciliter les transferts d’argent de façon aussi simple que le partage d’une photo. La promesse est donc de proposer une monnaie numérique accessible à tous pour une meilleure inclusion dans l’économie mondiale des utilisateurs.

Pour mettre en route Libra, Facebook a décidé de parcourir le monde à la recherche des meilleurs experts du domaine de la cryptomonnaie dont notamment certains ex-poids lourds de chez Paypal qui ont rejoint les équipes de Libra depuis 2018 déjà.

En effet, la plateforme mise gros afin de lancer sa propre cryptomonnaie sur le marché et prend son temps pour que tout soit parfait. D’ailleurs, il est déjà possible de découvrir le portefeuille en ligne créé pour l’occasion Calibra.com. « Imaginez une nouvelle devise mondiale sur un nouveau réseau international », voilà ce qu’annonce Facebook sur le site, une promesse ambitieuse, qui ne séduit pour autant pas tout le monde…

Un projet qui fait débat

Si Facebook et ses fans de la première heure sont déjà très emballés par le projet Libra, ce n’est pas nécessairement le cas pour tout le monde, notamment pour le gouvernement américain qui craint que cette future cryptomonnaie soit utilisée à des fins criminelles. Le ministre des finances américain a largement exprimé ses inquiétudes à propos de Libra et il en va de même pour la France.

Selon Bruno Lemaire, ministre de l’Économie et des Finances en France, Libra ne peut pas être opérationnelle en l’état. Le projet d’une taxation sur le numérique a même été récemment évoqué lors du G7.

Des inquiétudes que Facebook semble entendre, et l’entreprise semble décidée à aller dans le sens des divers gouvernements avant le lancement de Libra. « Facebook n'offrira pas la monnaie numérique Libra tant que nous n'aurons pas répondu à toutes les préoccupations réglementaires et reçu les approbations nécessaires » a indiqué David Marcus, patron du portefeuille Calibra.

Le projet n’est donc pas prévu pour tout de suite même si l’année 2020 a été annoncée, il va avant tout falloir que tout le monde se mette d’accord.

Même pas née, déjà piratée

Des escrocs n’ont pas attendu longtemps avant de s’intéresser au Libra. Ils ont utilisé le nom de la devise numérique pour tenter d'arnaquer des internautes. Un média spécialisé rapporte en juillet 2019 qu'un site se faisant passer pour Calibra, la nouvelle plateforme, filiale de Facebook, qui permettra d'échanger des Libra avec ses proches, est apparu sur le web. Un bouton sur le site permettait d'accéder à une « prévente de monnaie Libra ». Ce qui n'est pas possible.

Rédacteur
Le numérique a apporté sa contribution au secteur de l’immobilier et en a changé les codes. Une version 2.0 de l’immobilier qui permet mettre en…
14 nov 2019
Digital
Les escrocs ont adopté de nouvelles techniques pour voler de l’argent aux épargnants : ils créent des faux sites internet en dupliquant des vrais…
07 oct 2019
Digital
Il s’agit du document que vous signerez si vous demandez à un intermédiaire en Opérations de Banque et Services de Paiement (IOBSP), comme Crédigo,…
09 déc 2019
Rachat de crédit
Le Registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance ou Orias est un organisme très utile aux consommateurs afin de leur fournir des…
05 déc 2019
Banques