Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Marché du Made in France : le patriotisme économique a le vent en poupe

Marché du Made in France : le patriotisme économique a le vent en poupe
  Economie
Consommation des ménages : ralentissement prévu pour 2018

La 7ème édition du salon du made in France a eu  lieu les 10-11-12 novembre à Paris Porte de Versailles : 450 exposants étaient attendus et plus de 60000 visiteurs. L’occasion de revenir sur ce marché économique en pleine expansion.

Le Made in France (MIF) en chiffres

En 2017, 75% des Français se disent prêt à payer plus cher pour obtenir une qualité meilleure et 75 % pensent que les produits fabriqués dans le pays sont de meilleure qualité, contre moins de 40 % il y a dix ans. Le secteur de l’habillement typiquement français compterait plus de 40 000 emplois pour un chiffre d'affaires de 8 milliards d'euros.

Le marché du MIF est en constante augmentation en parts de marché et nombre de clients et cela est bon pour l’économie. Consommer un peu plus hexagonal permettrait de relocaliser 150 000 emplois, et de générer plus de 11 milliards d'euros de chiffre d'affaires.

Pourquoi plébisciter le patriotisme économique ?

Il y a encore dix ans 17 % des Français ne se préoccupaient pas de connaître l'origine de leurs aliments. Ils ne sont plus que 8 % aujourd'hui. Aujourd’hui consommer local, fabriquer en France permet de lutter contre les délocalisations et le chômage, de soutenir les entreprises locales, de créer de la valeur ajoutée à un produit, de respecter le droit du travail mais aussi de préserver des savoir-faire locaux.

C’est aussi un argument commercial et marketing car le Made in France est une véritable niche commerciale avec un taux de pénétration pour ces produits de plus en plus élevé, qui séduisent aussi à l’étranger.

Comment savoir si ce produit est bien 100% Français ?

Vouloir consommer Français c’est bien mais comment ne pas se tromper ? Certains critiquent le fait que la transparence des produits n'est pas toujours très respectée. Certains produits affichés 100 % MIF ont été fabriqués avec des composants étrangers…

En effet il n’existe pas de définition juridique du Made in France, et cette indication n’est d’ailleurs obligatoire que dans certains cas, pour les produits alimentaires comme la viande, le poisson, les fruits et les légumes… Elle est facultative pour les autres produits.

Si une entreprise choisit d’afficher la mention « fabriqué en France » sur son produit, elle doit respecter ce que l’on appelle « le principe d’origine non préférentielle ». Exemple, un vêtement confectionné en France avec un textile fabriqué en Inde à partir de coton produit au Brésil peut revendiquer l’origine française par un marquage « fabriqué en France ». Mais si le vêtement été dessiné en France, mais ensuite confectionné à l’étranger, il ne peut pas porter la mention « fabriqué en France ».

Des labels et repères existent pour se repérer dans cette jungle. Vous avez le label « Origine France Garantie », qui est attribué si 50 % au moins de la valeur sont produits sur le territoire. Autre indication pour vous repérer les AOP sur certains produits (comme les fromages) ou les indications géographiques particulières comme la porcelaine de Limoges. Enfin le label Entreprise patrimoine vivant (EPV) distingue les entreprises artisanales françaises d’excellence.

Des produits fabriqués en France

On trouve du Made in France dans beaucoup de secteurs comme le prêt-à-porter, la beauté, la décoration, les jouets, la gastronomie…

On peut citer par exemple un fabriquant de brosses à dent, de slips et caleçons, de pulls marins, de calepins, les jeans, les cornichons… Dans le futur, l'intérêt pour le typiquement Français devrait aller en augmentant. Les économistes prévoient une accélération de la croissance de 2,1 % en 2019 sur ce secteur.

Pour aller plus loin dans le Made in France...

En librairie : "Made in France : la France qui résiste" de Jean-Sébastien Petitdemange "Mon année Made in France" de Benjamin Carle et le documentaire est disponible aussi en dvd "Le guide des produits made in emplois ou comment consommer contre le chômage", sorti en mars 2013 de Charles Huet "Ces entrepreneurs Made in France" de Nicolas Dufourcq .

Mais aussi des initiatives comme « La Rue du Made in France » cet été avec des boutiques éphémères dédiées à la fabrication française rue Vertbois & Rue Volta à Paris ou le salon du Made In France (MIFexpo) qui s’est exporté en décembre 2017 à New-York sous la forme d’une boutique éphémère. Sans oublier aussi sur internet avec par exemple la boutique en ligne frenchoui.fr.

Lydie Dabirand

Twitter icon
Facebook icon