Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Monoprix et Amazon s'associent pour livrer en une heure

Monoprix et Amazon s'associent pour livrer en une heure
  Economie
Monoprix et Amazon s'associent pour livrer en une heure

Beaucoup plus de références et de choix qui pourront être livrés plus vite. C'est la promesse que Monoprix et Amazon ont faite à leur clientèle parisienne en développant leur nouveau service de courses alimentaires livrées à domicile.

Mais ce type d'offre ne s'adresse-t-il pas à une clientèle restreinte ? De quelle façon cette offre se différencie-t-elle des autres ?

Monoprix et Amazon proposent une nouvelle offre sur le marché de la livraison

Alors qu’E.Leclerc lançait son service de livraison en une heure lundi 26 Mars « E.Leclerc Chez Moi» avec le slogan «Paris libéré, Paris livré », Monoprix choisissait le même jour pour annoncer son partenariat avec Amazon. Une alliance visant à proposer une nouvelle offre sur le marché de la livraison des courses alimentaires à domicile.

Désormais, les clients d'Amazon Prime Now de Paris et sa proche banlieue pourront passer commande à travers une application dédiée proposant une sélection de produits Monoprix et profiteront d'une livraison ultra-rapide. Cela faisait déjà un an qu'Amazon cherchait son partenaire français pour reproduire le schéma déjà mis en place avec Morrisons au Royaume-Uni et Dia en Espagne.

Pour l'instant, on ne connaît pas le nombre de références qui seront proposées sur l'application, mais il devrait dans un premier temps s'agir des produits de la marque Monoprix et de ses marques de distributeur (Monoprix Gourmet, Monoprix Bio, La Beauté Monoprix). Côté technique, "le picking sera en effet effectué dans des magasins Monoprix et nous y brancherons notre logistique "ultra-fast", assurée en premier lieu par nos partenaires StarService et TopChrono" explique Frédéric Duval (Country Manager, Amazon.fr) à LSA.

Par ailleurs, Monoprix avait déjà élargi son offre de livraison à domicile en investissant dans la technologie d'Ocado qui lui permettra de traiter et livrer des commandes en 24 heures. Pour le frais, un partenariat avec la start-up Epicery est également en place permettant de passer commande chez des commerçants de proximité (primeur, boucher, fromager...) et d'être livré dans l'heure.

Une offre restreinte réservée à une clientèle parisienne

Cette nouvelle offre reste cependant uniquement parisienne pour l'instant et réservé à une clientèle spécifique qui aura choisi de s'abonner au service Prime Now d'Amazon, mais qui aura aussi les possibilités financières de s'offrir des produits de la distribution alimentaire de proximité ainsi que les frais de livraison. D'ailleurs, Régis Schultz, PDG de Monoprix ne croyait pas du tout à un tel projet auparavant puisqu'il déclarait durant l'été 2016 : « La livraison en une heure que propose Amazon à Paris sur une offre restreinte, restera marginale. Mais ce qui me choque, c’est qu’on laisse une société perturber le marché en lançant un service probablement à perte. Si c’est le cas, c’est du dumping. »

Il semblerait que depuis l'offre ait été réétudiée puisqu'il déclare dans le communiqué de presse dédié à l'annonce de ce partenariat : « Monoprix accentue encore sa différenciation et ancre sa position unique de leader omnicanal de centre-ville. Monoprix disposera ainsi du dispositif le plus complet de livraison alimentaire dans Paris. »

Monoprix prend donc le parti de se rapprocher encore plus de sa clientèle parisienne, ce que confirme Jean-Charles Naouri (Président du groupe Casino) : « À travers ce partenariat unique entre Amazon et Monoprix, le groupe Casino renforce sa stratégie de distribution omnicanale et se rapproche encore davantage de ses clients et de leurs besoins. Ce partenariat commercial constitue une nouvelle étape de la stratégie mise en œuvre par le Groupe Casino pour innover toujours plus pour le commerce en ville de demain. »

Cependant, Olivier Dauvers, spécialiste de la grande distribution, estime sur France Info, que la livraison à domicile en une ou deux heures coutera bien plus cher aux consommateurs que de faire ses courses dans une grande surface en périphérie. Selon lui, très peu de consommateurs seront prêts à surpayer leur approvisionnement alimentaire en payant une livraison domicile qui représente actuellement 500 millions d'euros de chiffres d'affaires alors que le drive réalise dix fois plus. La livraison à domicile est un petit marché.

Le succès de l'opération parisienne sera donc décisif en ce qui concerne l'extension de l'offre aux autres villes françaises.

Lucie.B

Articles en relations :

 

Twitter icon
Facebook icon