Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Prêt immobilier : vers une hausse des taux d'intérêt en 2018 ?

Prêt immobilier : vers une hausse des taux d'intérêt en 2018 ?
  Immobilier
Crédit immobilier : des taux d’intérêts qui devraient remonter en 2018

Les taux d’intérêt des crédits immobiliers devraient repartir à la hausse avec les réformes de la loi de finance 2018 sur certains dispositifs comme le prêt à taux zéro ou la loi Pinel et l’éventuelle hausse des taux directeurs de la Banque centrale Européenne.

Baisse des taux d’intérêt de l’immobilier fin 2017

Lorsque l'on prévoit de contracter un crédit en vue d'un investissement immobilier, le taux des mois précédents est un indicateur majeur pour estimer la tendance des taux à venir. Et le mois de novembre a été particulièrement intéressant pour celles et ceux ayant souscrit à un emprunt immobilier. En effet, on a pu constater une baisse comprise entre 0,5% et 1,5%, ce qui correspond à des taux d'intérêt de 1,49% pour les crédits sur 15 ans et 1,67% pour les crédits sur 20 ans. Si l'on fait un bilan sur l'année, les montants des taux sont restés très attractifs, même s'ils n'ont pas été aussi bas que l'année dernière.

La baisse des taux d'intérêt peut s'expliquer de deux façons. La première par des taux directeurs de la Banque centrale Européenne encore extrêmement bas. Ces taux directeurs sont utilisés comme référence par les établissements bancaires pour fixer les taux liés à leurs crédits. En somme, si les taux directeurs sont bas, les taux d'intérêt des banques le seront aussi.

La seconde façon s'explique par la période. En effet, les crédits immobiliers sont les prêts qui rencontrent le plus de succès auprès des banques, notamment pour accueillir de nouveaux clients. Ce qu'il faut savoir, c'est que les crédits contractés à cette période de l'année seront comptabilisés pour le début de l'année 2018. Proposer des taux bas permet donc de convaincre de nouveaux clients de souscrire à un emprunt, et les banques affichent ainsi un beau démarrage pour la nouvelle année.

Les taux d’intérêt pourraient repartir à la hausse en 2018

Les taux d'intérêt des crédits immobiliers accordés aux particuliers par les banques sont stables depuis avril dernier et sont restés au même niveau en octobre 2017, selon l'observatoire Crédit Logement/CSA publiée le 6 novembre 2017. Ils sont de 1,55% en moyenne le mois dernier, contre 1,56% en septembre. Ils étaient en 2012 à 3.40% Pour l'accession à la propriété, les taux sont de 1,61% dans le neuf et 1,57% dans l'ancien.

Toutefois depuis octobre 2016, les taux ont augmenté de 21 points de base sur le marché du neuf et de 23 points de base sur celui de l'ancien. En octobre 2017, la durée des prêts s'est établie à 217 mois en moyenne. Elle est plus longue pour l'accession à la propriété : 234 mois dans le neuf et 229 mois dans l'ancien.

"Dans l'ensemble, les conditions de crédit actuelles soutiennent toujours la réalisation des projets immobiliers des ménages, en dépit de la remontée des taux constatée de décembre 2016 à avril 2017 : l'allongement de la durée des prêts octroyés y a fortement contribué", commente l'observatoire.

Cette remontée des taux pourrait entraîner une hausse de 2% des taux d’intérêts sur 20 ans. En effet, les nombreuses possibilités qu'offrent le prêt à taux zéro ou la loi Pinel devraient être modifiées à la fin du mois de décembre, suite aux réformes de la loi finance 2018. Ces modifications pourraient avoir des effets négatifs sur le marché immobilier. De plus, avec une croissance qui semble de retour en Europe, la Banque centrale Européenne devrait mettre fin à sa politique de taux directeurs bas ce qui devrait entrainer mécaniquement la hausse des taux d’intérêt des crédits immobiliers en 2018.

Les conditions actuelles sont toujours attractives

Dans les semaines à venir, les prévisions annoncent des taux qui resteront majoritairement bas. C'est donc un moment encore propice pour se lancer et réaliser un accord intéressant avec des taux attractifs, surtout si vous avez pris votre crédit quand les taux frôlaient les 2/3 %... Enfin, pour obtenir un tarif intéressant quelle que soit la teneur de votre dossier, il est recommandé de comparer les établissements bancaires et de faire jouer la concurrence car les banques ont des objectifs à atteindre surtout en fin d'année.

Lydie.D et Lucie.B

Twitter icon
Facebook icon