Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
PTZ 2018 : qu'est ce qui change en 2018 ?
  Immobilier
Prêt à taux zéro 2018

Le prêt à taux zéro sera reconduit de 2018 pour 4 années supplémentaires. Les zones en manque de logements seront davantage ciblées par le PTZ 2018.

Prêt à taux 0% : quelles sont les conditions ?

Le prêt à taux zéro est un prêt aidé par l’État dédié à l'achat immobilier. Il permet dans la plupart des cas d'acquérir un bien immobilier de façon partielle en complément à un crédit immobilier classique, et ce, à 0% d’intérêt comme son nom l'indique. Ce prêt mis en place par le gouvernement a donc pour but de faciliter l'accès à la propriété immobilière pour les particuliers, cependant certaines conditions et restrictions sont à prendre en compte. Le prêt à taux 0% permet de couvrir environ 40% de la somme globale nécessaire à l'achat. Le montant alloué au demandeur dépendra des 3 points suivants :

PTZ encourage l'achat de logements neufs
Le premier point à souligner, c'est que le crédit à taux zéro encourage l'achat de logements neufs. Il est aussi possible d'investir dans de l'ancien à condition que le montant des travaux représente plus de 25% du prix de l'investissement.

Les ressources du demandeur du prêt
Le second point concerne les ressources du demandeur du prêt. Un certain plafond basé sur le revenu fiscal de référence ne doit pas être dépassé, car l'objectif de ce prêt est de faciliter l'acquisition d'un bien aux foyers à revenus moyens. Les ressources du demandeur sont également une référence pour calculer le montant et la durée du remboursement du prêt.

La zone où se situe le bien
Le troisième point à prendre en compte lors d'un projet incluant ce type de prêt n'est pas à négliger, car il influe énormément sur le montant accordé et les modalités de remboursement. Il s'agit de la zone où se situe le bien. En effet, pour redynamiser le marché dans certaines régions, l’État différencie des zones sur le territoire allant de A à C. Cette attribution dépend de statistiques liées à l'actualité du marché immobilier. Les zones qui ne connaissent pas un franc succès bénéficient souvent d'un PTZ plus important. Ce type prêt ne finance que les achats d'une résidence principale et pour y avoir accès, il ne faut pas avoir été propriétaire d'un logement depuis au moins 2 ans.

Prenons un exemple :
Je souhaite faire l'acquisition d'un bien neuf à Arcachon. La commune d'Arcachon est en zone B1. Étant seul investisseur, mon revenu fiscal de référence ne doit pas dépasser 30 000€. Le coût maximal sur lequel sera calculé le PTZ sera de 135 000€ et le montant maximum que l'on me prêtera sera de 54 000€. La zone et le fait que je sois seul sont les premières caractéristiques prises en compte pour le calcul de ses sommes.

Il ne s'agit bien sûr que d'un exemple. Pour se projeter un peu plus dans un projet immobilier, le site du gouvernement propose des outils de simulation qui permettront aux futurs acquéreurs d'avoir une idée de la somme qui leur sera prêtée.

Comment demander un prêt à taux zéro ?

La demande d'un prêt à taux 0% se fera auprès de l'organisme prêteur qui financera le reste du projet. Les établissements proposant le PTZ ont une convention avec l’État, il convient donc de vérifier si l'établissement choisi propose ce type de prêt. Cependant, rares sont ceux n'ayant pas mis en place cette possibilité. Attention cependant, un établissement n'a pas d'obligation concernant le prêt à taux 0%. C'est lui seul qui estimera s'il veut bien l'accorder ou non. En cause de certains refus, la solvabilité insuffisante ou le manque de garanties fournies par le demandeur.

Le PTZ de 2018, quels sont les changements ?

Le gouvernement Macron a récemment dévoilé que l'accessibilité au prêt à taux zéro était reconduit pour 4 ans (jusqu'en 2021 donc). Cependant, les conditions ont changé, et même si le PTZ reste un financement intéressant pour les acquéreurs, il le sera désormais un peu moins. En effet, à partir de début 2018, il sera proposé uniquement dans les zones A, Abis et B1. De nombreuses communes considérées à nouveau comme suffisamment attractive pour les acheteurs sortent donc du dispositif pour favoriser celles qui ont encore du mal à séduire. Les zones B2 et C restent éligibles jusqu'en 2019, mais ne bénéficient plus des 40% de prise en charge du montant de l'achat, seulement 20% sera proposé jusqu'à leur sortie de la liste fin 2019. Enfin, pour ce qui est des logements anciens à rénover, il faudra les choisir en zone B2 et C. Dès le début de l'année 2018, les logements anciens bénéficiant de gros travaux ne seront plus accessibles au crédit à taux 0% dans les zones A, Abis et B1.

En somme, si le prêt à taux zéro est maintenu pour une nouvelle durée de 4 ans, il est bien moins avantageux que sa précédente version. Montant restreint pour certaines zones, achat du neuf favorisé, choix de la commune limité... Il semblerait donc que cette fin d'année 2017 soit le moment idéal pour acheter afin de profiter du PTZ dans son ancienne version. Les acquéreurs qui souhaiteraient se lancer ont jusqu'à la fin du mois de Novembre pour déposer leur dossier et obtenir un prêt à taux zéro avant que ce dernier ne passe à sa nouvelle version.

Lucie.B

Twitter icon
Facebook icon