Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

PTZ : baisse de 37% au premier trimestre 2018

PTZ : baisse de 37% au premier trimestre 2018
  Immobilier
Prêt immobilier à taux zéro

Le nombre d’opérations immobilières avec un prêt à taux zéro a baissé au premier semestre 2018, car les critères d’obtention ont été revus et recentré, ce qui ne fait pas les affaires du marché immobilier français.

Baisse du nombre d’opérations immobilières avec PTZ

Le nombre d’opérations immobilières avec un crédit à taux zéro a baissé au premier semestre 2018. Un rapport d’information de la commission des finances de l’Assemblée nationale sur les mesures fiscales publié en juillet 2018 montre que le chiffre de demandes de financement en PTZ a baissé de 37 %. Entre janvier et mars 2018 12.154 opérations ont été effectuées contre 19.284 à la même époque l’an dernier.

On apprend aussi dans ce rapport que le coût du PTZ pour les finances publiques se monte à 776 millions d’euros en 2017 et serait estimé à 951 millions d’euros en 2018. En 2018 l’Etat table sur 108.000 PTZ contre 123.784 en 2017.

Un prêt à taux zéro remanié et recentré

Pour 2018 le prêt immobilier à 0% a été recentré, les zones revues. Ce type de prêt est plus destiné pour le financement de la construction en zone tendue et celui de la rénovation dans les zones moins tendues. Il est aussi plus utilisé aujourd’hui comme outil de rénovation des centres-bourgs pour réhabiliter les logements. Des paramètres nouveaux qui ont des conséquences sur le marché immobilier.

Des conséquences négatives sur le marché immobilier

La commercialisation de logements neufs dans l’individuel a baissé de de 4.9 % par rapport au 2eme trimestre 2017 et les mises en vente ont diminué de 12.8%, autant dans le collectif que l’individuel (chiffres du ministère de la Cohésion des territoires datant de fin août 2018).

Dans le même temps le prix de vente moyen augmente de 2.7 % pour les appartements et de 3.2 % pour les maisons. Le marché de l’immobilier montre donc des souffles d’essoufflement. La réduction de certaines aides comme l’APL ou le PTZ peut expliquer ces baisses.

« Le nombre de prêt à 0% accordé est en baisse sensible au premier trimestre 2018, mais l’orientation souhaitée par le législateur semble tenue », peut-on lire dans le rapport des députés. On apprend aussi que le gouvernement remettra avant le 1er septembre 2019 un rapport d’évaluation du dispositif du PTZ « notamment afin d’apprécier la pertinence des critères retenus pour le classement des communes au regard des besoins des territoires concernés ». Pour revoir encore le PTZ ? Affaire à suivre !

Lydie.Dabirand

Articles en relations :

 

Twitter icon
Facebook icon