Les primo-accédants boostent le marché de l'immobilier : qui sont-ils ?

20 Aug 2019
Immobilier

Passoire énergétique : le DPE renforcé

Les primo-accédants boostent le marché de l’immobilier en profitent des taux historiquement bas pour accéder à la propriété. La plupart d’entre eux sont cadres et ont moins de 35 ans…

Avec des taux historiquement bas, le marché de l’immobilier se porte plutôt bien ces derniers temps. L’occasion pour les personnes souhaitant accéder pour la première fois à la propriété de se lancer. Ils sont ce que l’on appelle des primo-accédants. Mais qui sont-ils ? Quel est leur profil ? Quel est leur impact sur le marché de l’immobilier actuel ?

Les primo-accédants sont plutôt cadres et ont moins de 35 ans

Une étude menée par Cafpi a permis de dégager un certain profil en ce qui concerne les primo-accédants. Ainsi, on sait que la plupart d’entre eux ont moins de 35 ans, dont 36% moins de 30 ans. Il s’agit de jeunes qui jouissent d’une situation professionnelle confortable puisque 77% d’entre eux sont en CDI, 24% occupent un poste de cadre et leur revenu moyen s’élève à environ 44 300€ annuel. Côté perso, seulement 26% d’entre eux sont mariés, mais il s’agit à 59% d’achat effectué en commun, par ailleurs 32% d’entre eux ont des enfants.

Des jeunes, dynamiques et bien installés dans la vie active donc, qui recherchent avant tout de l’ancien (à 82%) et bien souvent une maison (59% d’entre eux la préfère à l’appartement) avec un budget emprunté moyen d’environ 224 000€. En ce qui concerne les investissements locatifs, la recherche se fait généralement plutôt du côté des appartements et du neuf. Quant à la durée d’emprunt, elle se fait généralement sur 25 ans ou plus.

Les primo-accédants boostent le marché immobilier

Si les banques ont pu être autrefois réticentes à prêter aux jeunes, les choses ont bien changé aujourd’hui. Les situations professionnelles ne sont plus aussi stables qu’il y a quelques années et amènent donc les organismes à accorder des prêts à davantage de profils. Cependant, le profil type du primo-accédant dressé plus haut fait de lui un emprunteur fiable qui permet de booster le marché et ils profitent ainsi des taux bas pratiqués ces derniers temps. Ainsi, si le neuf est en forte baisse, l’ancien continue visiblement de séduire puisque c’est aussi le type de bien qui est majoritairement recherché par les primo-accédants.

D’ailleurs, les logements anciens ont connu une hausse des ventes de 8% au cours de ces trois derniers mois selon le baromètre LPI-SeLoger. Ainsi, même si les primo-accédants ne représentent qu’une certaine partie des acheteurs, ils ont un rôle primordial à jouer dans la bonne santé du marché immobilier.

Le PTZ, une aide publique destinée à aider à financièrement les ménages à devenir propriétaire, est appelé à disparaître en 2020 pour certaines…
09 oct 2019
Immobilier
La loi de finances 2020 transformera le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) en prime. Le montant remboursé dépendra des revenus…
03 oct 2019
Immobilier
Le code des impôts et plus précisément l’article 1398 prévoit une possibilité d’être exonéré ou d’obtenir un dégrèvement de la taxe foncière pour un…
30 oct 2019
Economie
C'est un avantage non négligeable de l'investissement dans l'immobilier d'entreprise : son rendement. Ce dernier est très élevé puisqu'il est…
25 oct 2019
Crédit immobilier