Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Rachat de crédit et prêt à taux zéro - immobilier

Rachat de crédit et prêt à taux zéro - immobilier

Lors d’un rachat de crédit immobilier, il est possible d’inclure un prêt à taux zéro avec ses autres prêts, mais l’emprunteur risque de perdre les avantages de son taux préférentiel à zéro %. Plusieurs options sont envisageables.

Rappel sur l’utilisation du Prêt à taux 0%

Créé pour faciliter l'accession à la propriété immobilière, le prêt à taux zéro est un crédit mis en place par l’État en collaboration avec la plupart des établissements bancaires, permettant de profiter d'un taux à 0%. Bien souvent, il viendra compléter un emprunt immobilier classique qui lui est soumis à un taux d'intérêt pour obtenir la somme nécessaire à un achat immobilier. Même si les conditions du prêt à taux 0% évoluent pour l'année à venir, de nombreux français ont adopté ce mode de financement. Mais que se passe-t-il lorsque l'on souhaite procéder à un rachat de crédit immobilier pour diminuer le montant des échéances avec un meilleur taux du prêt immo sans perdre les avantages du prêt à taux zéro ? Comment réaliser une opération de rachat de crédit vraiment intéressante ? Plusieurs options sont envisageables...

Regrouper ses crédits en écartant le PTZ

Pour profiter pleinement des avantages d'un rachat de crédit en concervant les avantages du prêt à taux zéro, la solution idéale semblerait être de faire racheter tous ses crédits en cours sauf le PTZ. Malheureusement, la réalité n'est pas si simple. En effet, l'établissement auprès duquel vous aurez contracté votre prêt immobilier et votre PTZ refusera certainement de ne conserver que le crédit à 0%. On peut le comprendre, ce type d'emprunt n'est pas soumis à un taux d'intérêt, la banque n'a donc aucun intérêt à concerver un prêt qui ne lui rapporte rien. Pourtant, en théorie et selon les textes légaux, l'ensemble des prêts devront être rachetés « sauf demande expresse de l'emprunteur » (arrêté du 25 mai 2011).

Dans la pratique, la réalité est tout autre. Pour commencer, nombreux sont ceux qui se contenteront du refus de la banque et ne chercheront pas à savoir si leur demande est légitimée par la loi. En effet, la perspective d'engager une bataille juridique refroidira la plupart des prétendants. Pour être tout à fait clair, c'est l'organisme de prêt qui décidera du bon déroulé de cette idée et c'est l'organisme en charge du rachat qui pourra éventuellement défendre votre dossier. Pour faire simple, grouper vos crédits tout en laissant votre prêt à taux zéro suivre son cours, c'est possible mais pas facile à obtenir.

Regrouper ses crédits en ajoutant le prêt  taux zéro

Plus simple et donc plus rapide (ce qui peut être un point important si on ne peut plus faire face à ses mensualités), on pourra intégrer le prêt à taux zéro dans le rachat de crédit. Dans ce cas-là, on perdrait les avantages liés au PTZ. Cependant, en fonction du montant de la somme restante à rembourser, on peut totalement s'y retrouver. C'est l'organisme qui s'occupera du rachat qui pourra vous renseigner sur la pertinence d'une telle opération et les avantages que l'on pourra en tirer. Quoi qu'il en soit, en groupant la totalité des crédits y compris le prêt à 0%, les mensualités s'en trouveront forcément amoindries puisque le crédit sera renégocié dans le temps et le taux des autres emprunts revu à la baisse. La pertinence d'une telle opération dépendra vraiment de chaque cas et du montant des pénalités de remboursement anticipé occasionné par le rachat de prêts.

Quand l'hypothèque entre en jeu

Lorsqu'un crédit immobilier hypothécaire aura été souscrit, les conditions de rachat du prêt à taux zéro peuvent varier. Si l'hypothèque est faite pour le crédit immobilier « classique » ainsi que le crédit à 0%, il faudra procéder à un rachat de crédit global incluant donc le PTZ et ensuite procéder à une nouvelle hypothèque. Si le prêt à taux zéro n'est pas concerné par l'hypothèque, la première solution pourra alors être envisagée sans problème.

Conserver les avantages du prêt à taux zéro reste la solution la plus intéressante. Néanmoins, si vous faites face à des difficultés de remboursement et que c'est pour cela que vous songez au rachat, gardez à l'esprit que deux mensualités seront à payer simultanément : celle du PTZ, et celle du nouveau crédit contracté grâce au rachat. Le choix de la démarche idéale se fera vraiment au cas par cas, n'hésitez donc pas à sonder les organismes de rachat de crédit pour connaître leur opinion et savoir quelles sont les avantages qu'ils pourront vous obtenir.

Lucie.B

Twitter icon
Facebook icon