Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
Lente remontée des taux d’intérêt du credit immobilier
  Emprunts

Depuis la fin 2016, la lente remontée des taux d’emprunts immobilier se poursuit. Cependant en juin 2017 on peut observer que la hausse s’essouffle.

Lente remontée des taux d'intérêt du crédit immobilier

En novembre 2016, les taux d’emprunts du crédit immobilier accordés aux particuliers par les établissements bancaires ont atteint leurs niveaux le plus bas selon les professionnels du secteur. Cependant, depuis le début d’année 2017, une lente remontée des taux se poursuit tout en restant à des niveaux extrêmement bas.

Les taux étaient en moyenne à 1,31% en novembre 2016 et sont remontés jusqu’à 1,56% au mois de mai 2017 soit 1 point de base de plus qu’en avril 2017 (1,55%) et 24 points de base de plus qu’en fin d’année 2016. Les taux de prêt immo dans le neuf étaient de 1.64% en avril contre 1.56% dans l’ancien.

On peut constater que la remontée des taux immobiliers se dirige vers une stabilisation malgré la hausse rapide de l’immobilier depuis le début d’année 2017 dans la plupart des grandes villes de plus de 200 000 habitants.

D’après l’Observatoire Crédit Logement/CSA, les taux du crédit immobilier pourraient à nouveau diminuer pour relancer les achats de bien immobilier au plus grand nombre.

Ludovic Huzieux, directeur associé d’Artemis Courtage rappelle que « pour les banques, le prêt immobilier reste le produit d’appel par excellence et elles proposent des taux performants aux bons profils pour les fidéliser ».

Pour illustrer ces propos, voici quelques chiffres publiés au mois de juin 2017 par emprunt-direct concernant les taux les plus bas pratiqués :

  • 0.90% pour une durée de 10 ans
  • 1,20% pour un crédit de 15 ans
  • 1,35% pour un emprunt de 20 ans
  • 1.70% pour une durée de 25 ans
  • 2.45% pour une durée de 30 ans

Malgré le repli des taux des obligations (OAT 10 ans) du mois dernier, les taux d’emprunts ont retrouvé leurs niveaux atteint en juillet 2016 tout en restant attractifs pour ceux qui souhaitent investir dans l’immobilier.

Avec l’incertitude des récentes élections présidentielles, le nombre de prêts accordés a reculé d’environ 5% ces deux derniers mois par rapport à la même période l’an dernier. Certaines banques pourraient alors être tentées de baisser leurs taux pour attirer de nouveaux clients.

Renégocier son crédit immobilier reste toujours une bonne affaire

Malgré des taux d’emprunts toujours bas et un environnement de financement toujours très bon marché, l’activité immobilière est en perte de vitesse. Selon la Banque de France, la production des crédits à l'habitat continue de baisser pour le troisième mois consécutif depuis février 2017. La cause s'explique par la diminution des renégociations dont la part, dans les crédits nouveaux, passe sous la barre des 50% pour atteindre 49,6 % en avril 2017 alors qu'elle représentait plus de 60% en février.

Avec la hausse des taux immobiliers, la demande de crédit et de rachat de crédit est en légère baisse. Cependant les taux restent tout de même attractifs et le rachat de crédit peut encore être une opération intéressante pour certains emprunteurs.

Pour que la renégociation ou le regroupement de prêt soit intéressant pour l'emprunteur, trois critères sont à prendre en compte :

  • Il faut que l'emprunteur soit dans son premier tiers de remboursement.
  • Il faut un écart de l’ordre de 0,7 à 1 point entre l’ancien et le nouveau taux.
  • Il faut avoir 70 000 euros minimum de dettes.

Les ménages pourront ainsi réaliser des économies de l’ordre de 20 à 30 000 euros pour un écart de taux de 1.80% hors assurance. Il est toujours temps pour les ménages d'investir dans la pierre ou de renégocier leur crédit immobilier avant que les taux ne remontent.

A Lehot

Twitter icon
Facebook icon