Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Soldes 2018 : comment vont consommer les Français ?

Soldes 2018 : comment vont consommer les Français ?
  Societe
Soldes 2018 : comment vont consommer les Français ?

Les soldes d'hiver commencent le 10 janvier mais depuis quelques années, le "Black friday" suscite bien plus d'excitation chez les consommateurs que les soldes annuelles. Les soldes ne sont-elles pas devenues obsolètes ?

Les soldes d'hiver commencent le 10 janvier. Mais les Français sont-ils toujours aussi enthousiastes face à cet événement ? Les soldes ne sont-elles pas devenues obsolètes avec le web ? Quel budget vont-ils y consacrer et dans quels secteurs ? Réponses !

Tout savoir sur les soldes d'hiver 2018

À l'heure où nous écrivons ces lignes, le coup d'envoi a déjà été donné en Meurthe-et-Moselle, Meuse, Moselle et dans les Vosges. Pour le reste de l'hexagone, il faudra encore patienter quelques jours puisque le lancement est prévu pour le 10 janvier et prendra fin le 20 février. Environ 40 jours de promotions dans diverses enseignes attendent donc les Français.

Pourtant, depuis quelques années, le "Black friday" suscite bien plus d'excitation chez les consommateurs que les soldes annuelles. La faute aux boutiques en ligne qui pratiquent des promotions toute l'année, mais aussi aux ventes privées qui proposent des prix très attractifs sur des produits ciblés. On se souvient de familles économisant et faisant consciencieusement la liste de ce qu'elles souhaitaient dénicher durant cette période, mais ça, c'était une autre époque. Alors comment consomment désormais les Français durant la période de soldes ? Cet événement est-il toujours intéressant pour le budget des ménages ?

Les soldes 2017 comme indicateur

C'est indéniable, la période des soldes est le meilleur moment pour faire de vraies affaires. L'année dernière, à la même période, Le Figaro décryptait les achats effectués durant les soldes. L'étude démontrait que les achats liés au plaisir étaient toujours au cœur des dépenses malgré un pouvoir d'achat en baisse. L'habillement représentait plus de 74% des intentions d'achats avec par ordre de priorité : les pantalons, les chaussures, les sous-vêtements, les pulls, les t-shirts, les chemises, les jupes et robes, les sweats, les manteaux et enfin les vestes.

Les articles de sport intéressaient 39,8% des personnes interrogées, puis les produits de beauté avec 27,6%, les produits culturels avec 27,1%, la déco avec 26,9% et enfin les produits high-tech avec 25%. Par ailleurs, cette étude démontrait également que les hommes étaient plus dépensiers durant cette période que les femmes. En 2017, les soldes d'hiver n'avaient pas été à la hauteur des espérances des commerçants avec une baisse de fréquentation et de dépenses par rapport aux soldes d'hiver de 2016. Même constat durant les soldes d'été 2017.

Difficile de prédire le succès des soldes de cette année, mais le lancement de l’événement dans les premiers départements concernés est un bon indicateur. Mercredi 3 janvier, Jérôme Pinard, directeur du centre commercial « Marques Avenue » de Talange en Moselle déclarait à l'AFP : « On est saturé depuis ce matin. On est sur une base de record de fréquentation qu'on a pu connaître sur le site ».

Quel est le budget consacré pour les soldes cette année ?

Suite à la mise en place de la loi finance du gouvernement Macron, de nombreux médias ont annoncé une hausse des salaires pour les Français. Cette hausse s'explique par la baisse de certaines cotisations. En pratique, un employé payé au SMIC ne verra qu'environ 8€ de plus s'ajouter à son salaire net. Cela ne fera donc pas une grosse différence dans le budget mensuel des Français surtout si l'on prend en compte la hausse des taxes sur certains produits indispensables comme le carburant.

Par ailleurs, les Français ont déjà dû amortir le coût des dépenses de Noël, la mise à niveau de leurs abonnements aux services d'eau, d'électricité ou encore de gaz. Qui plus est, le premier prélèvement des impôts sur le revenu, la taxe foncière et la taxe d'habitation pour les personnes mensualisées interviendra le 16 janvier.

Aux soldes d'été 2017, le budget moyen consacré à l’événement était de 204€. Dans un contexte économique quelque peu différent, difficile de prévoir le budget ou le succès des soldes d'hiver 2018. D'après l'INSEE : « Le budget des ménages se voit de plus en plus contraint par des dépenses pré-engagées (dépenses liées à des contrats difficilement négociables à court terme comme celles relatives au logement, aux assurances, aux télécommunications, etc.)»

En outre, les Français ont déjà fait des dépenses dans l'habillement avec les premiers froids du mois de novembre (une hausse de 5,7% selon l'INSEE). C'est une réalité, plus besoin d'attendre la période de soldes pour consommer et profiter de promotions. En ce sens, des mesures gouvernementales pourraient être prises afin de valoriser ce type d’événement et les commerçants français. Nathalie Damery, présidente de l'Obervatoire Société et Consommation, déclarait au Figaro « Le premier (conseil) serait d'arrêter complètement les soldes, au profit d'un ou plusieurs événements plus spectaculaires chaque année, sur une ou deux journées, comme le «Black Friday» […] il faudrait s'inspirer de ce qui a été fait dans le cadre de la consommation alimentaire pour promouvoir les circuits courts, comme la vente directe des petits producteurs ».

Pour l'instant, rien ne permet de penser que les soldes devraient connaître un véritable bouleversement de façon imminente, mais il est clair que s'adapter au nouveau mode de consommation des français serait profitable à cet événement biannuel.

Lucie.B

Twitter icon
Facebook icon