Système de crédit social chinois : le big data pour noter les citoyens

15 Mar 2019
Societe
Système de crédit social chinois : le big data pour noter les citoyens

Prendre le train ou l’avion, obtenir un crédit sera possible en Chine mais seulement en fonction d’un système de « crédit social » (SCS), mis en place et testé actuellement… On vous explique ce système de « scoring comportemental » qui devrait être mis en place partout en Chine en 2020.

Un système de notation des citoyens chinois

Le système de crédit social est une note donnée aux citoyens en fonction de ses actions et comportement. Les personnes obtiennent alors une note allant de 350 à 950. Le gouvernement explique cette «organisation », comme le fait de « créer un réseau de méfiance et de punition » basé sur l’incitation et la sanction. L’idée est pour le pouvoir chinois de « parfaire » l’économie socialiste de marché en privilégiant l’honnêteté, l’intégrité commerciale et sociétale.

Le gouvernement chinois veut par ce projet « répondre aux dysfonctionnements chroniques de l’application des lois et des règlements, encourager les citoyens à mieux se comporter et fournir des signaux facilitant les transactions entre individus, entreprises et administrations ».

Pour arriver à cela, les données des réseaux sociaux, le big data est utilisé, tout comme les caméras de surveillance dotées de la reconnaissance faciale. Le SCS doit être finalisé et applicable partout en Chine en 2020.

Comment on gagne ou on perd des crédits…

Pour obtenir une note, les actions des gens mais aussi des entreprises sont prises en compte. Si vous voulez obtenir des points il faut faire du bénévolat, donner son sang, s’occuper de ses parents âgés, élever ses enfants, payer ses crédits, relayer les infos du gouvernement…

Attention on peut vite perdre des points en fumant dans une zone interdite, achetant trop de jeux vidéo, avoir de mauvaises fréquentations sur les réseaux sociaux, ne pas payer ses taxes ou amendes, faire de la publicité mensongère (pour les entreprises) ou propager des fakes news (selon l’appréciation du gouvernement)

Crédit social chinois : les conséquences en cas de mauvais score

Si votre score est bon vous pouvez obtenir des privilèges. Mais à l’inverse, les punitions sont diverses et variées : le gouvernement peut vous interdire d’exercer certaines professions, d’acheter un animal de compagnie, d’avoir accès au crédit ou à une connexion internet rapide. Pour l’instant seule l’interdiction de voyager a été appliquée.

Le système de crédit social est testé à Pékin et Shanghai en ce moment...

Conséquence, selon certains médias comme le Global Times ou Channel News Asia, 11,14 millions de Chinois n’ont pas pu prendre l'avion et 4,25 millions de personnes n’ont pas ou monter dans un TGV. Dans les trains sont aussi diffusés les messages de mise en garde pour certains usagers, ceux qui « se conduisent mal ». 138 personnes mal notées seraient aussi interdites de quitter le pays. Le gouvernement envisage également de publier la liste des mauvais citoyens.

Inquiétudes et questionnements

Beaucoup de spécialistes s’interrogent sur ce système, qui utilise le big data et l’exploitation des données personnelles. Certains s’inquiètent d’une possible dérive et notamment de la multiplication des délations aux autorités pour se faire bien voir. La Thaïlande et Le Myanmar (ex Birmanie) se sont dit intéressés par ce système et attendent de voir les conclusions de l’expérimentation chinoise.

Notre actualité
On peut investir un livret A mais aussi dans une vache laitière, dans le vin ou les sacs à mains de luxe ou d’autres choses plus insolites comme des…
22 mar 2019
Societe
Prendre le train ou l’avion, obtenir un crédit sera possible en Chine mais seulement en fonction d’un système de « crédit social » (SCS), mis en…
15 mar 2019
Societe
Nos dossiers
Les taux bas ne sont pas une bonne nouvelle pour les seniors et certains profils à risque qui veulent emprunter. Si les taux sont bas, le taux d…
23 mai 2019
Assurance
Selon une étude des Déménageurs Bretons parue en mars 2018, les champions de la mobilité et du déballage de cartons sont les jeunes de moins de…
23 mai 2019
Economie