Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Taux immobilier, banque, assurance : les derniers chiffres !

Taux immobilier, banque, assurance : les derniers chiffres !
  Emprunts
Immobilier : entre hausse des taxes et bons chiffres

Alors que les taux immobiliers sont stables, la durée de l’emprunt augmente encore, tout comme le coût de l’immobilier locatif à Paris. Côté banque et assurance en 2017, la France affiche des bons résultats mais un peu plus nuancés.

Des taux qui stagnent, des prix qui montent et des records

Au 3e trimestre 2018 les taux immobiliers selon l’observatoire Crédit Logement CSA sont stables. Ils se sont stabilisés à 1.43 % (pour rappeler 1.45 % au 1er semestre 2018). Les taux n’ont jamais été aussi bas depuis le premier choc pétrolier. Mais dans le même temps la demande de crédits, malgré l’assouplissement des conditions d’octroi des banques, est en baisse. La surface achetable est en régression également et les prix à la hausse dans la plupart des villes françaises.

La durée d’emprunt continue dans le même temps d’augmenter, elle est aujourd’hui de 18.5 ans (soit 223 mois) et approche le record historique de 2007 avec 224.8 mois. Depuis 2014 la durée des prêts a enregistré une hausse de 1.5 ans. Près de 50 % des emprunts des moins de 35 ans ont une durée de 25 ans et plus (contre 20.5% en 2014).

Un Smic pour se loger à Paris

Selon le site Locservice.fr Paris compte 61,6 % de locataires (chiffre INSEE). Le loyer moyen charges comprises pour se loger dans la capitale est de 1.054 € pour 31 m² en moyenne, ce qui correspond à un ratio de 34,06 €/m², en augmentation de 1,54 % par rapport à l’année précédente. Sans surprise, l’écart entre la province et Paris est énorme : les loyers sont en moyenne 85 % plus chers dans la capitale.

Les notaires de France ont publié courant octobre une note de conjoncture qui montre que le marché immobilier est dynamique : fin juillet 2018, le volume annuel de transactions reste à un niveau élevé, avec 950 000 ventes réalisées au cours des douze derniers mois.

A noter aussi que la ville de Neuilly -sur-Seine a dépassé Paris pour le prix au m2 et devient la ville la plus chère de France.

La banque française ne se porte pas trop mal

L’ACPR l’autorité de contrôle prudentiel et de régulation a publié mi-octobre les chiffres de la banque et de l’assurance en France pour 2017. Les chiffres confirment la bonne situation des groupes bancaires français par rapport à leurs homologues européens. La France est en haut du podium concernant les actifs cumulés avec 6.770 millions d’euros soit 33% du total du bilan, alors que les banques allemandes affichent un taux de 20 %.

L’Hexagone est aussi bien notée en termes de créances douteuses, elle affiche un taux plus bas que la moyenne européenne. La collecte de l’épargne a aussi continué à un bon rythme en 2017 avec une hausse de l’encours de 3.5%. L’ensemble des prêts octroyés atteint 2367 milliards d’euros, soit une hausse de 6.7%.

L’ACPR évoque aussi en point négatif à surveiller les ratios de solvabilité plus bas que la moyenne. « Mais les banques françaises tiennent grâce à leur diversification : assurance, gestion de fortune, marchés… », indique le rapport de l’ACPR.

Et l’assurance résiste aussi

Les taux bas pèsent sur les rendements côté assurance, notamment l’assurance-vie qui a connue en 2017 une collecte nette positive de 5 milliards d’euros. La rentabilité globale ne change pas mais le chiffre d’affaires global est en léger recul (-1.4%). La tendance à la concentration en matière d’assurance avec une baisse du nombre d’organismes est aussi à souligner.

Lydie Dabirand

Articles en relation :

 

Twitter icon
Facebook icon