Conditions de rachat de crédit, quels sont les critères d'acceptation ?

Rachat de crédit

Pour effectuer un rachat de crédit dans les meilleures conditions, l'emprunteur doit respecter certains critères d'acceptation fixés par les organismes financiers. Voici les principales conditions.

Les conditions d'un rachat de crédit

Conditions rachat de crédits

Le rachat de crédit constitue une solution pour les personnes ayant des difficultés à rembourser leurs différentes mensualités de crédit ou qui veulent réduire leurs mensualités. Réputé facile d'accès, certains critères d'acceptation devront cependant être respectés pour répondre aux conditions d'un rachat de crédit. Les critères pris en compte sont sensiblement identiques à ceux exigés pour l'obtention d'un prêt classique.

Pour procéder à un rachat de crédit, la nature du prêt n'aura pas d'influence sur l'acceptation du projet. Il peut s'agir d'emprunt(s) immobilier(s), de crédit(s) à la consommation ou de prêt(s) personnel(s) etc... Un rachat de crédit implique néanmoins de regrouper différents prêts contractés, il faudra donc en avoir au moins deux en cours avec la possibilité d'y inclure une trésorerie complémentaire pour financer de nouveaux projets.

Le montant du nouveau financement commence dès 1500€ et la durée de remboursement pourra aller jusqu'à 15 ans pour un rachat de crédit consommation et jusqu'à 35 ans pour un rachat de prêt immobilier. Cependant pour ce type d'opération financière, si le montant de la part des prêts immobiliers dépasse le seuil des 60%, ce n'est plus un rachat de crédit à la consommation mais un regroupement de prêt immobilier.

Ces derniers critères seront ajustés en fonction de la demande du souscripteur et de la proposition que l'organisme de rachat de crédit sera en mesure de proposer. L'étude de la faisabilité d'un regroupement de crédit est gratuite et sans engagement. En savoir plus sur le rachat de crédit et son fonctionnement.

Des conditions pour faire des économies

Pour réaliser des économies en faisant un rachat de crédit, il faut remplir aussi d’autres conditions. Les capitaux restants dus doivent s’élever au moins à 70 000 €, il faut être dans la première partie du remboursement de son crédit, là où l’on paie les intérêts. Il doit aussi y avoir au-moins 0.70 à 1 point d’écart entre le taux d’origine et le taux proposé. Il faut donc bien faire ses calculs et le simulateur est là pour y vous aider.

Critères d'acceptation d'un rachat de crédit

Une des conditions qui jouera un rôle prédominant parmi les critères d'acceptation est la situation financière du demandeur. Il est préférable de montrer patte blanche avec une situation et des revenus mensuels stables et un taux d’endettement généralement inférieur à 40%. Le taux de reste à vivre et la quotité hypothécaire pour les propriétaires feront également partie des critères d’acceptation pour l'obtention du nouveau prêt.

Il faut également répondre à certains critères d’éligibilité en fonction des partenaires financiers, avoir un contrat de travail pérenne (CDI) pour l’emprunteur et/ou le co-emprunteur et ne pas avoir fait l’objet d’incidents de paiements lors d’un précédent rachat de crédit. Si une garantie peut être fournie telle qu'une hypothèque par exemple, cela facilitera grandement l'acceptation du dossier.

Cas particuliers et motifs de refus d'un rachat de crédit

Certains cas spécifiques ne pourront pas prétendre à un rachat de crédit comme les personnes mineures, les personnes en instance de divorce, les personnes n'ayant pas la nationalité française ainsi que les personnes n'ayant pas un profil financier fiable.

Les personnes faisant l'objet d'un fichage à la Banque de France (ficp) pourront tenter leur chance, mais leur dossier sera étudié avec plus d'attention et de sévérité. Enfin, les artisans, auto-entrepreneurs, libéraux ou indépendants devront fournir un bordereau de situation fiscale et minimum les deux derniers bilans de l'entreprise pour prouver la stabilité de leurs revenus. En savoir plus sur le rachat de crédits destinés aux professionnels.