Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
Le marché de l’immobilier en 2017 et ses perspectives
  Immobilier
 marché de l’immobilier en 2017 et ses perspectives

Réformes de l’État pour encourager les français à devenir propriétaire, taux historiquement bas, que faut-il attendre du marché immobilier pour cette fin d'année 2017 ?

Les grandes tendances du marché de l’immobilier en 2017

Les premiers chiffres de 2017 sont très bons avec une progression de 14% des réservations sur le premier trimestre selon Jorge Carasso, journaliste Le Particulier. Ce dynamisme s’explique par la mise en place de différents leviers qui fonctionnent très bien comme le dispositif Pinel qui favorise l'investissement dans les biens locatifs neufs ou le prêt à taux zéro destiné aux primo-accédants pour favoriser l’achat de bien immobilier. Cet engouement s’explique également par des taux extrêmement bas. Selon Empruntis, les crédits ont encore perdu 5 à 10 centimes en ce mois d'Octobre. Pour les taux actuels, on peut emprunter à 1,45% sur 15 ans, 1,65% sur 20 ans, et 1,85% sur 25 ans.

La conséquence de ce dynamisme, c’est que les prix du marché immobilier augmentent légèrement de 3 à 4% avec de vraies disparités en fonction des villes et des régions. Les taux bas dopent le marché et la remontée des prix de l’immobilier incitent les futurs acquéreurs à investir massivement dans la pierre. Les hausses de prix sont extrêmement liées avec la baisse des taux car généralement lorsque les taux baissent, les prix de l’immobilier augmentent et inversement.

Le premier semestre de cette année 2017 a donc été particulièrement intéressant pour les acheteurs français car les taux du crédit immobilier n’ont pratiquement pas bougé cet été. Alors que faut-il attendre des mois de Novembre et Décembre 2017 ?

Immobilier : les prévisions pour fin 2017-2018

Les taux d’emprunts vont encore baisser car, ce qu'il faut savoir, c'est que les demandes de crédits faites à partir du mois novembre 2017 seront pour la plupart débloquées en Janvier 2018. Pour maintenir un niveau d’activité soutenu et atteindre leurs objectifs de fin d’année les banques vont encore baisser leurs taux pour redynamiser les ventes mais aussi pour préparer 2018 dans de bonnes conditions afin de compenser le nombre de dossiers de renégociation de prêt réalisés en 2017.

Par ailleurs, l’élection d’Emmanuel Macron a permis d’écarter le risque de sortie de l’euro et donc de rassurer les investisseurs dans la pierre. Les voyants sont au vert dans le neuf avec des permis de construire qui ont progressés de 13% en un an et des transactions dans l’ancien qui vont dépasser le nombre de 900 000 fin 2017. Pour rappel, les transactions n’atteignaient que les 540 000 au plus fort de la crise des subprimes qui a touché la finance mondiale.

Avec l’élection d’Emmanuel Macron, de nouvelles mesures vont être mises en place pour les futurs emprunteurs en 2018 : Baisse des APL (5€ de moins qu'auparavant), suppression progressive de la taxe d'habitation (le dispositif prend effet en 2018, mais durera jusqu'en 2020), reconduction du prêt à taux zéro et du dispositif Pinel jusqu'en 2021 (pour rappel, il favorise l'investissement dans les biens locatifs neufs). On pourra aussi ajouter à cette liste la modification de l'ISF (futur IFI), suppression de la prime d’État de 1525€ et imposition des PEL ouverts à partir de début 2018.

Malgré ces nombreux changements à prendre en compte pour les futurs acheteurs, la hausse des taux pour 2018 ne devrait être que minime et progressive. Pas de quoi s'alarmer donc en cette fin d'année. Les critères d'emprunt pour les banques quant à eux restent identiques pour 2018 : maximum 33% des revenus mensuels consacrés au remboursement, être en CDI (dans le cas contraire, on examinera les revenus sur les trois dernières années), posséder un apport capable de couvrir les frais annexes.

En somme, tout dépend bien entendu de votre projet, mais que vous ayez prévu d'investir en cette fin d'année ou d'attendre le début 2018 la différence au niveau des taux ne devrait être que progressive et graduelle tout en maintenant des conditions intéressantes pour vos capacités d’emprunt.

Lucie.B

Twitter icon
Facebook icon