Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
 

Logo Crédigo

Appelez-nous au 03 22 66 56 56

Assurance emprunteur : quelle quotité choisir ?

Assurance

La quotité d’une assurance de prêt correspond au niveau de protection, de chaque emprunteur, exprimé dans un pourcentage du montant du crédit immobilier. Elle détermine le prix et le niveau de la couverture de l'assurance-emprunteur.

Qu'est-ce que la quotité d'une assurance de prêt immobilier ? Définition

Assurance emprunteur : quelle quotité choisir ?

Lors de la signature d'un prêt immobilier, il sera demandé à l'emprunteur par la banque de prendre une assurance de prêt, soit auprès de l'établissement prêteur ou après d'un assureur ou d'une compagnie d'assurance (on parle alors de délégation d'assurance). Le ou les emprunteurs devront aussi fixer la quotité d'assurance.

La quotité d’assurance de prêt immobilier correspond au niveau de protection de chaque emprunteur, exprimé dans un pourcentage du montant total du crédit immobilier. Par exemple pour un emprunt de 200.000 euros un des co-emprunteurs peut choisir une quotité d'assurance de 50% : l'assurance couvrira donc en charge 100.000 euros en cas de décès ou invalidité.

La quotité assurée dépend de chaque situation personnelle ( si l'emprunteur présente des risques accrus de problèmes de santé ou de décès). Il est très important de se renseigner et bien réfléchir sur la répartition de cette couverture. Bien sûr plus celle-ci est élevée plus elle coûte chère à l'emprunteur.

Quel taux, quelle quotité d'assurance choisir pour un prêt immobilier seul ?

Les banques recommandent de manière systématique une quotité minimum de 100%. La quotité d'assurance dépend du profil de l'emprunteur, son état de santé, sa situation professionnelle (comme avoir un métier à risque), des revenus, du type de biens (investissement locatif, résidence principale ou secondaire), le souhait en termes de protection... L'emprunteur doit aussi se poser certaines questions comme le montant pris en charge en cas d'invalidité. Le mot d'ordre est ici anticipation : que peut-il se passer en cas de décès ou d'invalidité ? Mon conjoint survivant pourra-t-il rembourser seul le crédit ?

En cas de co-emprunteurs : assurance de prêt immobilier à 50 ou 100 % ? Quotité par tête, quotité assurée, 200%

S'il y a plusieurs emprunteurs (un couple par exemple), dans ce cas, l'assurance prend en charge le remboursement en fonction de la «quotité assurée». L'addition des deux quotités doit atteindre au moins 100 % mais peut aussi dépasser ce chiffre (pas plus de 200% au total). Les emprunteurs peuvent choisir d'opter pour une quotité d'assurance de 100% sur chaque tête : en cas de décès le crédit sera totalement pris en charge et la totalité du capital restant dû remboursée. En cas d'incapacité de travail temporaire l'assureur prend en charge les mensualités.

Si les deux co-emprunteurs présentent peu de risque, ils peuvent opter pour une quotité d'assurance équilibrée de 50-50%. En cas de disparition d’un des deux emprunteurs, la part du survivant sera prise en charge par l’assurance, l'emprunteur vivant n’aura donc plus que sa propre part du crédit à régler.

Il est aussi possible de faire varier la quotité d'assurance, à la hausse ou à la baisse, et même de créer un déséquilibre entre les co-emprunteurs en favorisant une personne au profit de l'autre en fonction des antécédents médicaux, de la capacité de remboursement ou des revenus (avec une répartition de 50/100; 30/70, 40/60 par exemple). Le taux peut varier de 1 à 100% selon la protection demandée.

Peut-on modifier sa quotité en cours de contrat ? Résiliation et renégociation

En cas de renégociation de l'assurance-emprunteur, il est possible de revoir le pourcentage des quotités d'assurance. En effet la situation personnelle et professionnelle a sans doute évolué depuis la date de la première souscription de l'assurance de prêt immobilier : arrivée d'enfants dans le foyer, changement de métier, arrêt d'activité, hausse ou baisse des revenus... La résiliation infra annuelle possible avec la loi Hamon et bientôt avec à n'importe quel moment avec la loi Lemoine vous permet de renégocier votre assurance de prêt et donc revoir les quotités d'assurance, les répartitions.