Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
Comment acheter un bien immobilier aux enchères ?

 

Comment acheter un bien immobilier aux enchères ?

Acquérir un bien immobilier par le biais d'une vente aux enchères peut être une bonne façon de dénicher une perle rare à un prix intéressant. Explication !

Acquérir un bien immobilier par le biais d'une vente aux enchères peut être une bonne façon de dénicher une perle rare à un prix intéressant. Cependant, attention, le système de ventes aux enchères répond à un fonctionnement bien particulier dont il vaut mieux connaître tous les aspects avant de se lancer.

Comprendre les différents types de ventes aux enchères

Il existe 3 types de ventes aux enchères dans l'immobilier et donc 3 sources auprès desquelles faire ses recherches.

La vente notariale :
Comme le nom l'indique, ces ventes se déroulent dans les chambres départementales des notaires. Les propriétaires des biens les placent volontairement aux enchères, dans un souci de rapidité de vente, ils sacrifient donc le prix de leur bien (le plus souvent, le prix final n'atteint que les deux tiers de la valeur réelle).

La vente judiciaire :
Saisie, divorce ou encore mise en liquidation, l'origine de la vente de ces biens rares permet souvent de faire les meilleures affaires. Plus rares, les ventes aux enchères judiciaires se déroulent dans les Tribunal de Grande Instance. Attention cependant, pour y participer, il faudra vous munir des services d'un avocat qui est le seul habilité à enchérir.

La vente domaniale :
Ayant lieu dans les préfectures, ces ventes proposent des biens issus du patrimoine de l’État. On y trouvera donc des locaux, mais aussi des successions qui se retrouvent sans héritier et donc bradées pour ne pas être laissées à l'abandon et c'est sur ces biens-là que l'on peut faire de bonnes affaires.

Préparer les enchères

Pour trouver un bien, ou simplement tâter le terrain, de nombreux sites web références les dates des enchères à venir, les biens qui seront proposés et le prix de départ de ses derniers.

1) Pour les ventes notariales : les sites notaires.paris-idf.fr, immobilier/ventes-aux-encheres (Paris), immobilier.notaires, immonot.com ou 36h-immo.com.
2) Pour les ventes judiciaires : les sites juri-encheres.com ou licitor.com.
3) Pour les ventes domaniales : le site ventes-domaniales.fr.

Une fois que vous aurez sélectionné le bien qui vous intéresse, vous devrez lire attentivement les conditions de vente et le cahier des charges de ce dernier. Car en enchérissant le jour des enchères cela signifiera que vous acceptez sans réserve les diverses notions de ce document et il n'y aura pas de rétractation possible si vous remportez le bien. Si les conditions de vente et le contenu du cahier des charges vous conviennent, vous pourrez envisager (et c'est plus que conseillé) d'aller voir le bien. Là aussi, soyez bien informé, les visites organisées ne se font pas sur rendez-vous, mais ont un jour, une heure et une durée fixe pour tout le monde.

Ensuite, vous devrez évaluer le budget que vous pouvez consacrer au bien choisi. Vous devrez donc effectuer une demande de prêt en gardant à l'esprit que vous devez être certain de la somme qui vous sera accordée, car une fois le bien remporté vous serez dans l'obligation de le régler. Qui plus est, des frais annexes aux enchères doivent être pris en compte. Participation aux frais de procédure, droits de mutation, frais de notaire... Souvent calculé en pourcentage du prix de vente du bien, vous devrez prévoir les montants de ses prestations dans votre budget.

Bien préparé vos enchères pour le Jour J

Vous avez bien préparé vos enchères. Vous connaissez le montant exact que vous pouvez vous permettre de dépenser, vous connaissez le bien et son cahier des charges par cœur, mais il y a encore quelques petites choses à connaître pour que tout se déroule au mieux.
Enchères classiques (montant qui augmente), à la bougie, au cadran... Les modes d'enchères sont multiples soyez donc sûr de connaître le fonctionnement de celle à laquelle vous vous rendez.
Pensez à venir un peu plus tôt que l'heure indiquée pour remplir les différentes formalités que l'on vous demandera pour participer. Il vous faudra déposer un chèque de consignation (un chèque de banque certifié peut être nécessaire), fournir une pièce d'identité et signer un formulaire d'autorisation pour enchérir. Sachez que l'ordre des biens présentés est susceptible de changer à tout moment, il est donc important d'être là dès le début. Durant les enchères, garder en tête les limites que vous vous êtes fixées pour ne pas vous laisser emporter par l'envie de « gagner ».

Finaliser votre achat

Une fois la mention « adjugée » mentionné sur votre bulletin, vous remportez officiellement l'enchère et disposer de 45 jours maximum pour payer votre bien. Vous aurez ensuite à voir le notaire afin de signer le procès-verbal d'adjudication. Sauf surenchère dans les 10 jours suivants, le bien est à vous !
En effet, si vous perdez une enchère, vous avez 10 jours pour surenchérir d'un montant supérieur d'un minimum de 10% du prix total de la vente. Si vous pensez surenchérir, soyez sûr que même avec 10% supplémentaire cela en vaut toujours la peine, mais aussi que votre organisme de prêt soit disposé à augmenter votre emprunt.

Bonne chance !

Lucie.B

Je simule mon rachat de crédits

Twitter icon
Facebook icon