Comment est fixé le taux d’intérêt de mon crédit immobilier ?

Crédit immobilier

Pour connaître le montant exact de la mensualité de son crédit immobilier il faut bien se pencher sur le taux proposé par la banque. Comment ce taux est-il calculé ? On vous explique.

Quatre critères à prendre en compte pour calculer son taux immobilier

Comment est fixé le taux d’intérêt de mon crédit immobilier ?

Plusieurs facteurs déterminent le niveau du taux d’un crédit immobilier.

La banque prêteuse va d’abord tenir compte du taux directeur de la Banque Centrale Européenne (BCE) et du montant qu’elle a emprunté à cette banque. Ainsi, la BCE peut baisser son taux directeur pour entraîner une baisse des taux et relancer la demande de crédit.

La banque intègre également le coût du risque, ce qu’elle perd quand l’emprunt n’est pas remboursé. Elle compense ainsi les pertes. Et ce en fonction du profil de l’emprunteur.

Les coûts de fonctionnement de la banque sont aussi pris en compte : coût des locaux, salaire des collaborateurs…

Le montant de l’apport personnel, la pérennité des revenus, le montant du reste à vivre, le comportement de l’emprunteur entrent aussi en jeu.

Dernier facteur important la marge commerciale de la banque, celle qui permet d’obtenir des bénéfices.

Ces critères sont donc mixés pour donner un taux. Celui-ci va déterminer le coût total de l’emprunt. C’est pour cela qu’il faut bien l’étudier. En effet le banque propose en premier un taux effectif global (TEG) puis ajoute les frais de dossiers, l’assurance, le coût des garanties et donne enfin le taux final le TAEG.

Le taux peut être fixe, variable ou mixte

Le taux des emprunts peut être de différentes natures.

Le taux est fixe : avec ce type de taux on connaît donc le montant de la mensualité qui ne varie pas et le montant total du crédit.

Le taux est variable : avec un taux variable le montant des intérêts peut évoluer à la baisse ou à la hausse. On ne connaît donc pas exactement le montant total de son emprunt. Toutefois il existe le principe des prêts à taux capé avec un pourcentage maximum à ne pas dépasser.

Le taux est mixte : c’est-à-dire qu’au début du prêt le taux est fixe sur une certaine période puis il devient variable.