Quel coût pour une assurance de prêt immobilier ?

Assurance

L’assurance de prêt immobilier est une garantie obligatoire lorsque qu'un particulier souhaite emprunter pour financer un projet immobilier. Il est possible de souscrire à une assurance autre que celle de son établissement financier.

Le taux d’une assurance de prêt immobilier

Coût d’une assurance de prêt immobilier

Tout comme le crédit immobilier, le coût de l’assurance de prêt immobilier sera présenté sous forme de taux.

Les deux taux seront donc cumulés en plus des mensualités du prêt à rembourser chaque mois.

Ainsi, opter pour le taux d’assurance de prêt immobilier le plus intéressant possible sera très important pour réaliser une meilleure affaire. Ce taux représente donc une partie du coût de l’assurance, mais pour avoir une idée plus précise des dépenses engendrées, c’est du côté du TAEA ou Taux Annuel Effectif de l’Assurance qui faudra regarder.

En effet, le TAEA comprend non seulement le taux nominal de l’assurance, mais aussi les frais annexes tels que les frais de dossier, les commissions, etc. Ainsi, si l’on souhaite comparer l’offre d’une assurance à l’autre, il sera préférable d’observer le TAEA plutôt que le pourcentage présenté.

Le calcul du taux de l’assurance de prêt immobilier

l’organisme d’assurance doit vous fournir le taux et le montant des frais annexes . En revanche, leur montant sera susceptible de varier de l’une à l’autre et sera aussi influencé par le profil de l’emprunteur.

Le fait que l’emprunteur soit jeune ou plus âgé, fumeur ou non-fumeur, son état de santé, le montant de l’emprunt, son statut professionnel… Autant d’éléments susceptibles de faire varier le montant du taux, et cela, de façon significative. Le risque de santé, le risque professionnel, mais aussi les activités de loisirs sont ainsi prises en considération grâce à un questionnaire que l’assuré devra remplir afin que l’organisme d’assurance puisse lui faire une proposition adaptée à son profil.

Mais le profil de l’emprunteur n’est pas le seul élément déterminant dans le calcul du taux de l’assurance de prêt immobilier, les garanties choisies auront également un impact sur ce coût. Tout d’abord, il est important de rappeler que si l’emprunteur décide de souscrire à une autre assurance que celle proposée par son organisme de prêt, elle devra proposer des garanties égales ou supérieures.

Parmi ces garanties, on trouvera bien évidemment l’assurance décès, mais aussi la PTIA (Perte Totale et Irréversible d’Autonomie), l’IPT (Invalidité Permanente et Totale), l’IPP (Invalidité Permanente Partielle), l’ITT (Incapacité Temporaire Totale de Travail) ainsi que la garantie en cas de chômage. Ces garanties permettront donc à l’assurance de prendre le relais lorsque l’emprunteur se retrouvera dans l’une de ces situations graves et ne pourra pas payer.

Cependant, plus l’on décide d’opter pour un grand nombre de garanties, plus le coût total de l’assurance de prêt immobilier sera amené à augmenter.

Enfin, il existe deux formules différentes permettant le calcul du coût de l’assurance de prêt immobilier. Le calcul sur la base du capital emprunté est celui qui est le plus souvent proposé et le taux est donc appliqué en pourcentage du montant du crédit tout au long de la durée de son remboursement.

Mais il existe également un calcul sur la base du capital restant dû, ce calcul est évolutif puisqu’il va permettre d’être revu chaque année en fonction du montant restant à rembourser, mais aussi de l’âge de l’assuré. Cette option peut être intéressante pour les emprunteurs les plus jeunes, car ils paieront de moins en moins au fil des années.

Changer d’assurance en cours de prêt

Depuis janvier 2018, il est tout à fait possible de changer d’assurance emprunteur même lorsque le crédit auquel elle est associée n’a pas été remboursé dans sa totalité. En effet, une fois par an, il est possible de se tourner vers une autre offre (à la date anniversaire de la signature du contrat) afin de profiter d’un contrat plus en adéquation avec ses attentes.

Attention cependant, il faut impérativement que la nouvelle assurance choisie propose des garanties équivalentes à l’ancienne afin que le changement soit accepté (et les organismes sont particulièrement vigilants à ce sujet). Étudier au fil des années l’évolution des offres peut alors permettre de réaliser quelques économies et de réduire ainsi le coût de son assurance de prêt immobilier.

En somme, il existe plusieurs possibilités en ce qui concerne la souscription à la une assurance de prêt immobilier. Il sera donc important de faire la comparaison entre les différents TAEA proposés pour guider son choix et garder à l’esprit que l’erreur est de toute façon permise et qu’il sera toujours possible de changer de contrat pour trouver quelque chose qui correspondra davantage à ses attentes.

Bon à savoir…

Selon une étude d’un comparateur d’assurance emprunteur publiée en juin 2019 les femmes paient plus chers leurs assurances de prêt et sont désavantagées dans l’accès au crédit. Le crédit immobilier est plus difficile d’accès car les femmes gagnent moins que les hommes et donc la différence de salaire a une conséquence sur la capacité d’emprunt, moins élevée. Selon cette étude un homme seul emprunte en moyenne 174 337 euros contre 165 674 euros pour une femme seule.

Autre raison de cette différence, la fin de la possibilité de calculer une prime d’assurance en fonction du sexe. Jusqu’en 2012, les femmes considérées comme des profils moins à risque, avaient des primes plus basses que les hommes. Aujourd’hui cette décision de la cour de justice européenne a des effets sur le montant de l’assurance-emprunteur : 4 931 euros pour une femme seule en moyenne contre 4589 euros pour un homme seul.