Faut-il vendre ou louer un bien immobilier reçu en héritage ?

Economie

Lorsque vous héritez d'un bien immobilier, il est important de prendre en considération les frais et les droits de successions en fonction du nombre d'héritiers. Que faire du bien par la suite ? L'occuper, le vendre ou le louer ? Voici quelques pistes de réflexion.

Les droits de succession pour un bien immobilier

Succession : vendre ou louer un bien immobilier reçu en héritage ?

Quel que soit le type de bien dont vous héritez, vous devez régler un droit de succession en plus des frais de notaires. Les droits de succession sont calculés en fonction de la valeur du leg et du lien de parenté entre le ou les héritiers et le défunt.

Dans le cas d'un bien immobilier, il vous faudra également vous acquitter du montant de l'attestation immobilière ou attestation de propriété. Cette attestation produite par le notaire servira à transférer l’acte de propriété du défunt à l'héritier. Une opération qui aura également un coût.

Tout d'abord, le coût réglementaire qui dépendra de la valeur de la propriété : 2% pour un bien valant jusqu'à 6 500€, 1% pour un bien valant entre 6 500€ et 17 000€, 0,75% pour un bien valant de 17 000€ à 30 000€, 0,5% pour un bien valant plus de 30 000€.

Ensuite, il vous faudra ajouter une TVA représentant 20% de la valeur du bien. Enfin, vous devrez ajouter les frais relatifs à la contribution de sécurité immobilière, la taxe de publicité foncière, l'état hypothécaire ainsi que les émoluments de formalité du notaire.

Ce n'est pas terminé, s’il se trouve qu'il y a plusieurs héritiers, des frais relatifs au partage des biens s'appliquent. Par ailleurs, pour établir le partage des parts sur un bien immobilier le notaire établit un acte soumis à des frais.

Les droits de succession représentent donc un coût considérable pour les héritiers, et d'autant plus si l'héritage est un bien immobilier. Si vous héritez d'un bien de faible valeur d'un parent éloigné, réfléchissez à deux fois avant d'accepter l'héritage qui pourrait coûter plus cher en taxes que sa valeur.

Vendre, louer ou habiter un bien immobilier reçu en héritage ?

Une fois la propriété du bien attribuée, le ou les héritiers devront prendre la décision qui s'impose concernant le bien. En effet, la propriété d'une maison ou d'un appartement représente un coût annuel non négligeable. Laisser le bien en l'état une fois la procédure de succession mise en place coûte cher, il convient donc de décider de ce que vous souhaitez en faire.

Habiter son bien immobilier

Si vous êtes le seul héritier, vous pouvez faire le choix d'habiter le bien pour ne plus avoir de dettes immobilières ou de loyer à payer. Si vous êtes plusieurs héritiers, il vous faudra alors faire un rachat de soulte, c'est à dire racheter les parts des autres héritiers si vous souhaitez devenir le seul propriétaire du bien. À moins d'avoir la somme nécessaire à disposition, vous devrez donc contracter un crédit. Un investissement sur le long terme qui devra être étudié avant de vous lancer.

Vendre son bien immobilier

Pour ne plus avoir à vous soucier de ce bien et augmenter votre capital rapidement, la vente sera une option intéressante. Elle permettra ainsi de ne plus faire face aux frais relatifs à ce bien. Il conviendra alors de faire estimer le bien afin de le mettre en vente. Dans le cas où il y aurait plusieurs propriétaires, tout le monde devra se mettre d'accord sur le prix de vente et le partage de la somme sera réglementé à part égale grâce à l'aide du notaire. Par ailleurs, la vente d'un bien immobilier reçu en héritage comporte plusieurs taxes, comme notamment l'impôt sur les plus-values immobilières.

Louer son bien immobilier

Si vous souhaitez conserver le bien dans votre patrimoine sans pour autant l'habiter et vous assurer une rentrée d'argent régulière, vous pourrez le proposer à la location. Un complément de revenu intéressant si vous êtes le seul propriétaire, mais la division du loyer entre les héritiers pourra nettement revoir à la baisse la somme perçue chaque mois. Cependant, gérer un logement dans lequel vous ne vivez pas entraine bien souvent des frais (travaux, charges, taxe foncière, frais de copropriété dans certains cas, etc.). Vous pouvez faire le choix de laisser la gestion à un professionnel, mais une nouvelle fois ce service aura un coût.

En somme, il n'y a pas de vraie bonne affaire en ce qui concerne l'héritage d'un bien immobilier. Certes ce leg fera de vous un bénéficiaire, mais les taxes sont nombreuses et il conviendra pour vous de bien réfléchir pour trouver la solution qui conviendra le mieux à vous et aux membres de la famille qui pourrait également hériter avec vous.