Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Quelques conseils pour bien réussir son achat immobilier

Quelques conseils pour bien réussir son achat immobilier

Vous voulez acheter un bien immobilier et vous vous posez des tonnes de question. On vous donne quelques conseils pratiques pour réaliser et réussir cet investissement important, souvent le projet d’une vie…

Pour réussir son achat immobilier, il faut correctement préparer son projet

Avant de partir bille en tête il faut bien préparer son projet. Avant de vous lancer dans le marathon des visites il faut se poser, prendre un papier un crayon et définir des objectifs et des critères précis, se poser les bonnes questions : maison principale ou secondaire, pour combien de personnes, pour les vieux jours ou juste quelques d’années, maison ou appartement, localisation… Cette liste va s’affiner au fur et à mesure.

Pour savoir combien d’années vous devez conserver votre bien immobilier pour gagner de l’argent par rapport à la location du même bien, vous pouvez aussi faire des simulations d'achat ou de location pour choisir la meilleure solution.

Il faut suivre l’actualité immobilière et surveiller le marché local

Le secteur de l’immobilier bouge, évolue… De nouvelles aides créées, ces subventions qui disparaissent, des modifications de la fiscalité ou de la législation comme pour le PTZ ou le Cite, des fluctuations des prix et des taxes, des nouvelles réglementations, etc. L’état du marché immobilier aura une influence sur votre achat.

Il faut aussi suivre de près le marché immobilier et économique du secteur qui vous intéresse, connaître les prix, les nouveaux projets immobiliers dans les cartons, l’attractivité (nombre d’usines, de commerces…) La presse locale est aussi un bon moyen de se tenir au courant, mais aussi internet avec des sites comme le bon coin...

Il faut évaluer la capacité d’emprunt avant d'acheter

Acheter une habitation veut dire dépenser une somme d’argent importante. Il faut donc bien évaluer sa capacité d’emprunt en respectant le taux d’endettement maximum de 33% demandé par les banquiers. Il faut aussi calculer son reste à vivre et bien lister toutes ses dépenses et revenus pour avoir une idée précise de sa capacité d’emprunt et de remboursement.

Pour réussir votre achat immobilier dans les meilleures conditions, il ne faut pas hésiter à faire appel à un courtier qui pourra vous aider, vous conseiller, n’hésitez pas à utiliser des comparateurs sur internet.

Bien vérifier des points primordiaux pendant les visites et après

Quand vous visitez un bien immobilier, il ne faut pas hésiter à poser des questions, car après la signature de l’acte de vente difficile de se retourner contre le vendeur (sauf pour les vices cachés).

Lorsqu’un bien vous plaît et correspond à la majorité de vos critères, faites toujours plusieurs visites à plusieurs moments de la journée (matin, soir, week-end…) et prenez le maximum d’informations avant de vous engager, sur l’électricité, l’isolation, le chauffage, les comptes rendus des réunions d’assemblée générale de copropriété, le montant des impôts locaux etc. Posez toutes les questions que vous voulez et, si besoin, faites appel à des professionnels qualifiés sur des points particuliers.

Renseignez-vous aussi sur l’environnement immédiat du bien : futures constructions (maison, autoroute, ou autre…), les réglementations imposées (zone protégée), les dangers potentiels type coulée de boue, avalanche…

Il faut prendre son temps

La patience sera l’une des principales qualités dont vous devrez faire preuve durant votre projet d’acquisition immobilière. "Mieux vaut louper une bonne affaire que d’en faire une mauvaise" ! On n’achète pas un bien non plus par défaut, quitte à attendre un peu, louer avant d’acheter. Parfois il vaut mieux attendre que d’autres biens arrivent sur le marché ou que votre budget augmente.

Il faut négocier le prix de la maison et faire attention aux frais

Les acheteurs ont une marge de négociation, mais cela reste difficile quand le bien est dans un secteur tendu comme Paris ou les grandes villes.

Une offre à un prix moins élevé que le prix demandé est possible mais il faut prévoir de la marge pour une contre-offre en cas de refus. Le prix d’achat de la maison ou de l’appartement va conditionner tous les autres frais que vous devrez payer pour cette acquisition. Car il ne faut pas oublier dans vos calculs les frais annexes : taxes, les frais de notaires, d’agence, dossier pour le financement …

Sans oublier les frais à payer une fois qu’on est devenu propriétaire : la taxe foncière annuelle, les frais de copropriété ou d’entretien, les travaux de rénovation et réaménagement du logement, etc.

Il faut sécuriser et optimiser le financement de votre projet

Une fois le montant exact de la somme à emprunter connu, il faut profiter des offres bancaires et des taux bas, si c’est le cas. Il ne faut pas hésiter à aller voir plusieurs banques et faire jouer la concurrence. Il est conseillé de ne pas prendre un crédit de trop longue durée, car on ne sait pas ce que réserve l’avenir. Il faut aussi négocier et comparer le prix de l’assurance emprunteur, comme cela est possible depuis l’amendement Bourquin.

Il est aussi important d’avoir un apport personnel conséquent et de prouver à votre banque que vous êtes en capacité d’épargner et de gérer votre budget. Il faut toujours avoir en tête que même avec un apport important le taux d’endettement sera le premier critère retenu par l’établissement prêteur.

Articles en relation :

 

Twitter icon
Facebook icon