Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Quels sont les coûts d’un rachat de crédit ?

Quels sont les coûts d’un rachat de crédit ?

L’opération de rachat de crédit engendre des coûts que le nouveau crédit va devoir couvrir. On vous détaille les différents frais à prendre en compte.

Il existe plusieurs frais à prendre en compte.

Procéder à un rachat de crédit a un coût, des frais qu’il faut prendre en compte dans la démarche. Il faut toujours avoir à l’esprit que le rachat de crédit n’est vraiment profitable à un emprunteur que si l’économie entrainée (le gain net) est plus forte que les frais dépensés pour l’opération.

Il existe plusieurs frais à prendre en compte. On en dénombre trois : les frais de remboursement anticipé, les frais de garantie, les frais bancaires et de courtage.

Le remboursement anticipé IRA
Lors d’un rachat de crédit, les banques demandent aux emprunteurs qui soldent leur prêt de payer des frais appelés IRA ou indemnités de remboursement anticipé. Ces frais représentant 6 mois d’intérêt sur le capital remboursé aux taux moyen du prêt mais ne peuvent pas dépasser 3% du capital restant dû (CRD) avant le remboursement.

Les frais de garantie
Changer de banque prêteuse a aussi des conséquences sur les anciens crédits, surtout s’il avait une garantie associée, comme une hypothèque. Il faudra donc demander à un notaire une mainlevée et payer donc des frais. En cas de cautionnement par un organisme comme Crédit logement, le transfert est impossible. Il y aura donc une nouvelle étude pour revoir le cautionnement adapté à l’emprunteur.

Les banques peuvent aussi demander une hypothèque sur le bien pour couvrir le nouveau crédit demandé. Hypothèque qui entraîne des frais de notaire.

Racheter des crédits permet aussi de renégocier l’assurance emprunteur du prêt et de faire des économies avec l’amendement Bourquin en effectuant une délégation d’assurance dans une compagnie autre la banque qui a prêté l’argent.

Les frais bancaires et de courtage
Le courtier qui va jouer les intermédiaires va aussi demander des frais, des honoraires qui représentent un pourcentage du montant du crédit (une fois que la demande de rachat est acceptée).

La nouvelle banque prêteuse peut aussi réclamer des frais de dossier. Ces derniers sont négociables, il ne faut pas hésiter à demander un geste au banquier.

Articles en relations :

 

Twitter icon
Facebook icon