Rachat de crédit : faut-il passer chez un notaire ?

Rachat de crédit

Lors d’un achat immobilier, le passage chez un notaire est inévitable. Toutefois lors d'une opération en rachat de crédit l'intervention du notaire n'est pas obligatoire pour certains cas. Explications

Le rachat de crédit : fonctionnement

Recours au notaire lors d'un rachat de crédit

Le rachat de crédit est une pratique de plus en plus répandue que l’on appelle également groupement de crédit.
Cette opération a pour objectif de rassembler les différents crédits en cours d’un particulier (crédit à la consommation, crédit immobilier….

Le rachat de crédit concerne également le rassemblement de certaines dettes et peut servir au financement d’un nouveau projet avec un seul et même crédit.

Cette action permet d’y voir plus clair dans ses dépenses, mais pas uniquement. En effet, le courtier en rachat de crédit qui sera missionné pour effectuer cette tâche a la capacité de renégocier les taux des différents crédits en cours et également de revoir les conditions de remboursement mises en place afin d’étaler le remboursement sur une plus longue période dans le but d’amoindrir les mensualités.

Ainsi, que l’on soit dans une situation financière délicate ou non, le rachat de crédit va permettre de profiter de mensualités bien plus adaptées à ses possibilités.

Recours au notaire lors d’un rachat de crédit

L’intervention d’un notaire peut être intéressante dans le cadre d’un rachat de crédit si l’on souhaite bénéficier de ses conseils sur la démarche qui va être entreprise. Cela étant, faire appel à un notaire pour un rachat de crédit simple n’est pas du tout une obligation et entrainera des frais qu’il faudra prendre en considération.

En revanche, si l’un des crédits concernés est un crédit immobilier hypothécaire, l’intervention du notaire sera obligatoire, tout comme il sera intervenu au moment de la contraction du crédit.

Comme une nouvelle garantie hypothécaire auprès d’un nouvel organisme sera mise en place, seul un notaire sera en capacité d’effectuer les démarches nécessaires puisqu’il s’agit d’un agent public.

Dans tous les cas, les frais engendrés par un passage devant le notaire seront établis par lui seul, et indépendants des frais que recevront les organismes de rachat de crédit.