Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
 

Logo Crédigo

Appelez-nous au 03 22 66 56 56

Comment financer une moto, scooter, grosse cylindrée ?

Comment choisir et financer l'achat d'une moto, scooter, grosse cylindrée ?
Adepte des deux-roues, marre des embouteillages ou envie de s’échapper pour le week-end en balade, les raisons d’acquérir un véhicule deux-roues sont multiples. L’intégration d’une trésorerie au sein d’un rachat de prêts ou un crédit moto constitue un moyen de financer ce type d’achat.

S’offrir un deux-roues, une moto, un scooter ou un vélo-moteur

Adepte des deux-roues, marre des embouteillages ou envie de s’échapper pour le week-end, toutes les raisons sont bonnes pour avoir envie d’acquérir un véhicule deux-roues. Moto, scooter ou vélo électrique, quel est le mode de transport le plus adapté pour vous ? Le prix aura un impact sur le choix définitif du véhicule mais pas seulement. Il faut prendre en compte vos besoins initiaux.

Comme pour une voiture, l’achat d’un deux-roues demande du temps car il s’agit d’un achat conséquent, qui nécessite d’être mûrement réfléchi. Il est important de bien définir ses besoins, puis de se renseigner pour ensuite préciser son budget. Une fois son estimation budgétaire faite, vous pourrez effectuer votre de crédit conso ou de rachat de crédits consommation avec trésorerie.

Définir son besoin : quelle sera l’utilisation de mon deux-roues ?

Tout d’abord, il est nécessaire de commencer par se demander ce que vous recherchez avec un deux-roues. Facilité de déplacement, maniabilité, vitesse ? Votre situation (professionnelle, familiale, géographique) influencera votre choix car elle est directement rattachée à vos besoins. Commencez donc à évaluer l’ensemble de vos besoins et critères.

La fréquence d’utilisation et le type de trajets sont déterminants dans le choix du bolide.

  • Vous roulez en grande métropole, sur de petits trajets et vous cherchez à éviter les embouteillages dans vos déplacements quotidiens (pour vous rendre au travail, pour sortir le soir, etc.) ? Le scooter, la mobylette ou une petite moto seront sans doute les véhicules les plus adaptés car pratiques pour éviter les bouchons.
  • Vous utiliserez votre deux-roues pour vous déplacer sur de petits trajets au quotidien et également pour faire des sorties moto régulières sur de plus longs trajet le week-end avec des amis ? Il vaudra mieux choisir une moto du type grosses cylindrées.
  • Vous souhaitez vous déplacer sur des trajets courts occasionnels ou quotidiens en évitant les bouchons sans passer de permis moto ? Un scooter, une moto (maximum 125 cm3), un vélo classique ou électrique, vous conviendront certainement.

Équipement et options de ma moto :

N’oubliez pas de vous renseigner sur l’équipement nécessaire lié au type de véhicule (moto, scooter ou vélo...). L’achat d’une moto ou d’un scooter nécessite l’acquisition d’un équipement complémentaire de sécurité et de confort : casque, blouson, pantalon, bottes, gants, combinaison adaptée à l’environnement extérieur (contre la pluie et le vent), cagoule, tour de coup, etc. De plus, il est possible, tout comme pour une voiture, de sélectionner des options complémentaires, telles que poignées chauffantes, sacoches, top case, kit radio ou peinture spéciale.

L’acquisition d’un vélo nécessite moins d'équipement. Hormis les lumières qui sont obligatoires, le matériel vestimentaire (pantalon cycliste, chaussures, bonnet, bandeau), le casque et la pompe ne sont pas indispensables, même s’ils sont utiles. Le casque par exemple, bien qu’il ne soit pas obligatoire pour les plus de 12 ans, est fortement conseillé car il peut sauver des vies (80% des accidents mortels à vélo sont liés à des chocs crâniens). Il ne faudra donc pas oublier d’intégrer les options et l’équipement dans le budget total de votre véhicule.

Pensez au financement du permis moto :

Si vous n’avez pas de permis moto (A) et que vous souhaitez acquérir un deux-roues, attention au choix du type de véhicule car à partir d’un certain calibre, le permis A est exigé. En effet, pour un vélo électrique, un scooter et une moto de calibre inférieur à 125cm3, il n’y a pas besoin de permis spécifique.

Il faudra simplement que votre permis voiture date de plus de deux ans et que vous suiviez une formation payante d’une journée. Certain deux roues motorisés ou certaines motos grosses cylindrées exigent des conditions particulières selon les caractéristiques (BSR, ASSR, permis de catégorie A). Aussi, si vous envisagez d’acheter une moto de plus de 125cm3 mais que vous n’avez pas le permis moto, il faudra prévoir le budget de ce permis (900 euros).

Le motard débutant roulera avec un permis A2 puis deux ans plus tard, il pourra obtenir le permis A et sera autorisé à piloter un engin plus puissant

Trouver l’équilibre entre vos besoins, vos envies et votre budget

Une fois que vous aurez défini vos besoins, vos préférences esthétiques et vos idéaux vous guideront vers le type de véhicule adapté à votre situation : recherche de sensation forte à travers la vitesse (moto sportive), envie de consommer Made in France (marques françaises), valeurs environnementales (vélo, vélo électrique, scooter hybride), passionné de moto n’aimant pas la vitesse (moto du type Harley Davidson), penchants esthétiques (couleur, style), maniabilité (scooter ou vélo).

Se renseigner : quel engin correspond à ce que je cherche ?

Vous avez fait le point sur vos besoins, vos envies et votre limite budgétaire ? Désormais, vous pouvez chercher un tas d’informations qui vous mèneront vers l’engin le plus approprié. La façon de rechercher des informations autour des deux-roues reste globalement la même que pour une voiture.

Où trouver les informations ? Acheter neuf ou d’occasion, à un particulier ou à un professionnel ? Vous y découvrirez tous es conseils et astuces pour obtenir des renseignements précis et pour choisir un modèle de deux-roues qui vous convient.

Préciser le budget dont vous avez besoin pour acheter votre moto

Une fois que vous avez trouvé le deux-roues qui vous correspond (entre 1500 euros en occasion, 2000/3000 euros pour une moto neuve et jusqu'à plus de 15000 euros pour certaines pièces haut de gamme), il sera temps de préciser le budget total que cet achat va engendrer. Vous pouvez demander directement auprès des professionnels (concessionnaires et garages) des devis incluant le prix du véhicule, l’équipement et les options. Vous trouverez des informations tarifaires détaillées également sur des sites internet spécialisés, ceux des concessionnaires en ligne ou directement en magasin.

Par ailleurs, n’oubliez pas de penser à l’assurance pour les scooters et motos, d’autant plus que son prix n’est pas négligeable si vous hésitez avec un vélo électrique. Généralement, assurer un deux-roues coûte plus cher que pour une voiture car les risques d’accident sont statistiquement plus nombreux. Pour avoir une idée du budget assurance lié au choix de votre véhicule, vous pouvez regarder sur des comparateurs via internet.

Il faudra donc prendre en compte le coût de l’assurance, de l’équipement et des options en plus du prix d’achat du deux-roues pour affiner votre budget et savoir de quelle somme d’argent précisément vous aurez besoin. Sans oublier le coût de l'entretien régulier (changement des pneus, plaquettes de frein...).

Comment payer votre scooter ou votre moto ?

Les aides pour financer votre moto

Maintenant que vous avez précisé le budget réel dont vous avez besoin pour acquérir la moto de vos rêves, vous pouvez passer à l'achat de votre moto. Selon votre situation financière vous avez la possibilité d'acheter comptant votre future véhicule, sachez que vous pouvez actuellement bénéficier du bonus écologique accordé par l'Etat si c'est un véhicule neuf électrique (dont la puissance est supérieure ou égale à 2 kW), le montant de l'aide est de 900€ qui peut être complétée par la prime à la conversion.

A ce montant peuvent s'ajouter les aides locales, comme à Paris. Pour les résidents, le montant peut atteindre 400 euros, soit un total de 1300 euros quand elle est cumulée au bonus. Il est même possible d'obtenir jusqu'à 1100 euros supplémentaires de réduction. Il faudra alors obligatoirement mettre à la casse son vieux deux-roues et pas le céder.

Si vous êtes demandeur d'emploi vous pouvez vous rapprocher des organismes sociaux tel que la caf ou pôle emploi afin de bénéficier de leurs aides. Ces derniers peuvent aider à financer votre véhicule si la mobilité est importante pour votre métier.

Les différents moyens de financements

Si vous ne pouvez pas effectuer l'achat comptant d'une moto il vous est possible de faire une location avec option d'achat (LOA) moyennant une mensualité, ou encore un leasing avec un organisme préteur qui achètera le véhicule à votre place pour vous le louer.

Parmi les différents prêts existant, le crédit ou rachat de crédit moto est un type de crédit consommation dédié à l'achat de votre moto et n'est financé qu'avec un justificatif d'achat. Un autre moyen de financement est le prêt personnel, c'est- à- dire un crédit non affecté.

Si vous possédez déjà un ou plusieurs prêts en cours l'idéal est d'effectuer un rachat de crédit avec trésorerie et ainsi d'éviter de payer plusieurs mensualités. Pour cela n'hésitez pas à demander un rachat de crédits auprès de Crédigo, spécialiste en rachat de crédit.

Tout comme pour l’acquisition d’une voiture, pensez à assurer votre nouveau bolide. Assurgo, courtier en assurance, peut vous aider cette démarche en vous trouvant le bon contrat adapté à vos besoins.

Le contrôle technique devient obligatoire

Le contrôle technique obligatoire pour les deux-roues est mis en place progressivement à partir du 15 avril 2024 . La mise en place sera progressive en fonction de l'âge des véhicules : les 2-roues les plus anciens (datant d'avant 2017) devront être contrôlés en premier, à partir du 15 avril 2024 et jusqu’au 14 août 2024. Puis les autres véhicules suivront. Ainsi les véhicules immatriculés entre le 1er janvier 2017 et le 31 décembre 2019 passeront leur contrôle en 2025, alors que ceux immatriculés entre le 1er janvier 2020 et le 31 décembre 2021 devront se rendre dans les centres en 2026. Pour les motos immatriculées en 2022 et après le premier contrôle technique doit être réalisé au cours des 6 mois avant le 5e anniversaire de leur première mise en circulation.

Tous les véhicules deux-roues seront concernés, y compris les deux-roues au gabarit inférieur à 125 cm3. les scooters et motos de 50 cm3 accessibles dès 14 ans sont donc concernés. Les machines non homologuées pour la route seront exemptées, à l’image des motos de piste et des engins de cross. Le contrôle technique est aussi obligatoire pour les voiturettes ou encore les quads. Le contrôle est à l’ initiative du motard qui ne reçoit pas de convocation.

Si les obligations du contrôle technique ne sont pas respectées, le contrevenant s’expose à une amende forfaitaire de 135 euros pouvant aller jusqu'à 750 € en cas de majoration.

La simulation et l’étude de votre dossier sont totalement gratuites et sans engagement.
Nos conseillers sont à votre écoute au 03 22 66 56 56. N'hésitez pas à les contacter pour une demande de crédit moto, de rachat de crédit.

Je simule mon rachat de crédit ➔

Les projets possibles
Vous rêvez de conduire une voiture de luxe ? Des solutions de financement existent. Crédigo vous explique et vous accompagne pour acheter votre voiture de luxe avec un prêt de trésorerie hypothécaire.
Vivre sur un bateau les pieds dans l'eau, c’est possible mais il y a de nombreux paramètres à prendre en compte comme le prix, les frais à prévoir, la fiscalité, le financement... On vous explique cela en détail avant de larguer les amarres pour sa retraite ou en famille.
Acheter un cheval n’est pas un acte à prendre à la légère. Outre le coût à l'achat, il faut aussi penser au coût d’entretien du cheval, la pension, le matériel nécessaire... On vous explique aussi comment financer tout cela...
Article mis à jour le