Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
 

Logo Crédigo

Appelez-nous au 03 22 66 56 56

Financer les travaux pour adapter son logement au maintien à domicile

Couple de personnes âgées heureux dans leur maison
Pour les personnes âgées et/ou handicapées qui souhaitent réaménager et adapter leur logement pour le maintien à domicile, il existe différents types de crédits adaptés pour financer les travaux.

Des travaux d’aménagement important et couteux pour le maintien à domicile

Le maintien à domicile d’une personne âgée ou handicapée ne s’improvise pas : il faut faire face à la perte d’autonomie et éviter les accidents domestiques en réaménageant la maison. Mais cela un coût qui peut varier en fonction de plusieurs facteurs, notamment le niveau de soins et de sécurité nécessaires, la région géographique et les services spécifiques requis.

Quand on parle de maintien à domicile on parle de dépenses telles que les soins infirmiers à domicile, l'aide aux tâches ménagères, la livraison de repas mais aussi les modifications de l'habitat pour l'accessibilité.

On parle ici d’aménagement à rendre accessible le logement, nécessitant ainsi des travaux plus ou moins importants dans le logement (dans la salle de bain, la cuisine et la chambre).

Il faut par exemple installer :
  • Dans la salle de bain et les toilettes des barres d’appui,
  • Une rampe, un monte escalier pour aller l'étage,
  • Une baignoire à porte ou une douche en plain-pied, un sol antidérapant, des toilettes ergonomiques avec un rehausseur de cuvette,
  • Des éclairages de sécurité,
  • Dans la chambre un lit médicalisé,
  • Des volets motorisés,
  • Dans la cuisine installer de l’électroménager adapté, un sol antidérapant, du mobilier à hauteurs réglables,
  • Etc.

Tous ces travaux et aménagements peuvent représenter une charge financière importante pour de nombreuses familles, par exemple un lit médicalisé peut coûter de 2000 à 15000 euros, une baignoire avec une porte (2000 à 17000 euros).

Autant d’équipements, qui bien que nécessaire pour faciliter la vie des personnes âgées et handicapées dans leur domicile, ont un coût important.

Comment financer le maintien à domicile ?

Pour concrétiser le projet d'aménagement de votre domicile afin d’assurer le maintien chez vous, il vous faudra payer une part de ces travaux (après l’obtention d’aides financières), un investissement à prendre en compte dans votre budget. Vous pouvez utiliser votre épargne, ou demander à un établissement de prêt de vous accorder la trésorerie nécessaire.

Plusieurs possibilités de financement sont envisageables
  • Vous pouvez demander un prêt personnel pour financer le reste à charge.
  • Si vous avez des crédits en cours, vous pouvez envisager d'inclure le coût des travaux d'aménagement dans une trésorerie complémentaire liée à un rachat de crédit. Vous pouvez regrouper tous vos crédits en cours ou seulement certains (conso et/ou immo, plus des dettes…) et demander en plus une somme d’argent du montant des travaux à prévoir. Vous n’aurez ensuite d’un seul crédit à payer avec une seule mensualité.

Financez votre projet avec Crédigo ➔

En tant que propriétaire de votre logement ou de plusieurs biens immobiliers, il est également possible de demander un crédit hypothécaire pour sénior, En apportant comme garantie hypothécaire l’un de vos biens, vous pourrez obtenir jusqu’à 60% de la valeur du bien hypothéqué. N’hésitez pas à nous contacter pour déposer votre demande.

Je demande un prêt hypothécaire Etre rappelé

Afin de diminuer le montant du financement nécessaire à demander à un organisme prêteur, il convient de vérifier les aides financières à disposition pour ce type d’aménagement.

Quelles sont les aides financières possibles pour financer le maintien à domicile ?

Il existe plusieurs aides financières disponibles pour soutenir les personnes et les familles. On peut citer :
L'allocation personnalisée d'autonomie (APA) :

L'APA est une aide financière destinée aux personnes âgées (plus de 60 ans) en perte d'autonomie. Elle peut être utilisée pour financer une partie des dépenses liées au maintien à domicile, notamment les services d'aide à domicile et les équipements nécessaires.

La prestation de compensation du handicap (PCH) :

Pour les personnes en situation de handicap, la PCH peut être une source de financement pour couvrir les coûts associés au maintien à domicile. Elle peut être utilisée pour financer des aides humaines, techniques ou animalières, ainsi que des aménagements du domicile. Cette prise en charge pour l’aménagement du logement est d'au maximum 10 000 € par période de 10 ans (avec des taux ou partiel)

Les aides des caisses de retraite :

Certaines caisses de retraite proposent des aides financières pour aider au maintien à domicile des personnes âgées.

Les aides locales et municipales :

Dans certaines régions, des aides financières ou des services de soutien sont disponibles pour les personnes âgées ou handicapées qui souhaitent rester chez elles. Ces aides peuvent varier en fonction de la région et des ressources disponibles.

Le crédit d’impôt travaux d’accessibilité ou d’amélioration de l’habitat :

Effectuer des travaux donnent droit à un crédit d’impôt de 25 % selon un plafond de dépenses jusqu’à 5 000 euros pour une personne seule et 10 000 euros pour un couple.

Les assurances privées :

Certaines assurances privées proposent des options de couverture pour la prise en charge des soins à domicile, notamment les assurances dépendance.

Un dispositif d’aide financière appelé Ma Prime Adapt’

Sur le même principe que Ma Prime Renov', ce système aide les propriétaires et locataires à réaliser des travaux d'amélioration de leur logement. Cette prime s’adresse aux personnes de plus de 70 ans, aux personnes âgées de 60-69 ans en perte d’autonomie précoce et aux personnes en situation de handicap sans condition d’âge.

Dans la limite d’un plafond de travaux de 22 000 euros hors taxes, MaPrimeAdapt’ donne droit à une subvention de 50 % du montant des travaux pour les ménages aux revenus modestes ou 70 % du montant des travaux pour les ménages aux revenus très modestes.

Le dispositif d'aide financière propose également un accompagnement obligatoire par un assistant à maîtrise d’ouvrage (AMO) habilité par l'Agence nationale de l’habitat (Anah). MaPrimeAdapt’ est cumulable avec les aides locales et les aides à la rénovation énergétique et la prestation de compensation du handicap (PCH).

Les projets possibles
Une personne retraitée ou bientôt à la retraite doit bien regarder son contrat d'assurance de prêt et notamment les garanties. Pour les assureurs, les seniors sont des catégories particulières du fait des risques encourus, que ce soit pour un nouveau contrat ou un en cours.
Article mis à jour le