Vivre sur un bateau : une maison les pieds dans l’eau

12 Sep 2019
Acquérir un nouveau bien immobilier

Vivre sur un bateau

Devenir un SDF ou Sur Domicile Flottant dans un port ça vous tente ? C’est possible mais il y a de nombreux paramètres à prendre en compte avant de larguer les amarres.

Envie de partir de son appartement sur la terre ferme, vous avez pensé à habiter sur un bateau, devenir un SDF ou Sur Domicile Flottant? Avant de déménager il faut prendre en compte de nombreux paramètres. On vous explique cela en détail…

Un rêve de marin qui a un coût et des obligations

Pour habiter à peu près confortablement dans un bateau il faut que celui-ci mesure au moins 12 mètres si on est deux et que l’on puisse tenir debout dedans. Les premiers prix sont près de 15000 euros et peuvent vitre monter à plus de 50000 euros selon le confort.

Si l’embarcation choisie fait plus de 6 chevaux, il faut posséder et donc passer son permis bateau. Le bateau doit aussi être immatriculé. Il doit être aussi francisé (DAFN) c’est-à-dire obtenir le pavillon français : pour cela il doit mesurer plus de 7 m et avoir une puissance de plus de 22 CV. Cette démarche est obligatoire chaque année et payante (entre 77 et 886 euros)

Il est possible de prendre un crédit immobilier pour acheter un bateau si votre banquier vous suit. Dans ce cas choisissez un bateau neuf plutôt que d’occasion, plus facile à revendre.

La place dans le port, une priorité

Avant même de penser au bateau à acheter, il faut trouver la place dans un port ou une marina. L’idéal serait de négocier le bateau et le renouvellement de la place de port en même temps.

Une fois la place obtenue, il faudra payer une redevance qui varie selon la taille et la largeur du bateau mais aussi le port (une place à Nice coûte plus cher que dans la Manche). On peut atteindre un montant de 5000 euros par an. Il s’agit d’une convention d’occupation temporaire de 5 ans, à renouveler.

Pour ce prix les habitants auront accès aux sanitaires, aux douches, au Wifi et auront une adresse et donc une boîte aux lettres à la capitainerie. Souvent dans cette redevance est compris la taxe des ordures ménagères.

Les contraintes techniques à ne pas négliger

L’entretien du bateau doit être régulier pour éviter les ennuis. Il faut surveiller la coque, les gréements, le moteur …

Il faut aussi avoir des batteries ou des panneaux solaires pour avoir l’électricité et des réserves d’eau qu’il faudra remplir. Il faut également bien isoler son bateau à cause de l’humidité et des fuites d’eau possibles.

Les frais à prévoir lorsqu'on habite sur un bateau

Il est fortement recommandé d’assurer son « logement flottant» même si ce n’est pas obligatoire. Habiter sur l’eau ne vous exonérera pas de la taxe foncière.

Si le bateau choisi est un yacht, une taxe a été instauré en 2017. Les « grands navires de sport ou de plaisance » dépassant les 30 mètres de longueur et dont la puissance atteint 750 kW sont soumis à la « surtaxe yacht ». Le droit annuel de francisation a été augmenté fortement pour ce type d’embarcation. Cette taxe a rapporté en 2018 86700 euros et 288000 en 2019 aux caisses de l’État, contre un objectif affiché, au moment du vote de 10 millions d’euros de recettes pour le fisc.

Comment faire pour financer votre bateau ?

Vous avez pour projet l'achat d’un bateau et avez un besoin financier pour le réaliser ? Vous pouvez effectuer une demande de regroupement de prêts avec trésorerie auprès de Crédigo. Pour cela, remplissez notre formulaire de simulation en ligne et veillez à y inclure le montant que vous souhaitez obtenir pour financer votre bateau.

La simulation et l’étude de votre dossier sont totalement gratuites et sans engagement. N’hésitez pas à nous contacter au 03 22 66 56 56.

Les projets possibles

     
Satisfaction client
4.9/5